AccueilFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Edward//Naru
Hors-la-loi
Hors-la-loi
avatar

Féminin Nombre de messages : 2056
Age : 22
Localisation : Là où tu me trouveras , c'est là où je voulais que tu me trouves
Amour : Naru: Legolas // Edward: Kelya
Race : Naru :humaine // Edward:demi-vampyr
Date d'inscription : 02/08/2008

Chronique
Points de vie:
51/70  (51/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Mar 21 Déc - 11:32

Soufflé, c'était tout à fait le terme.
Edward savait bien que cette forte ne lui inspirait rien qui vaille ! Mais à ce point... Alors qu'ils s'approchaient tous de leur unique sortie, qu'ils se préparaient tous à un combat... Edward n'avait eu que le temps d'entendre l'alerte, le "couchez-vous" qui les prévenaient d'un danger inconnu. Quoi ? Des sangraves, des Chatrixs, des monstres quelconques ? L'inquiétude avait tout juste eu le temps de monter en lui, les questions se multipliaient dans sa tête puis... Puis le souffle de l'explosion. Une bombe. Il n'avait pas eu le temps d'attraper Kelya pour la protéger de son corps, car lui-même avait volé.
Dans les quelques secondes qui semblèrent des heures, il se prit un mur qui lui coupa le souffle, puis une montagne de gravats s'abattit sur lui. Ensevelis... Il allait mourir enterré. Cette idée fit naitre une pointe de peur, une toute petite pointe de peur dans son coeur. Son esprit sonné par le coup violent n'arrivait pas à raisonner convenablement... Sa respiration était laborieuse, la poussière emplissait ses poumons, il n'arrivait pas à ouvrir convenablement les yeux. Pouvait-il mourir ici, maintenant ? Alors qu'il avait vécu aussi longtemps dans la peur, dans la lutte pour continuer d'exister ? Mourir de la main des sangraves, enterré sous de la pierre ?
Des voix se firent entendre de l'autre côté de son mur de pierres. Des survivants, ils n'étaient pas tous morts. Lui non plus. Il ne l'était pas, il fallait qu'il se calme... Une grande respiration le fit tousser et cracher ce qu'il identifia comme du sang, au gout. Pourtant il n'avait pas trop mal. Pas plus mal que lorsqu'on l'avait nombres fois torturé. Levant son seul bras qui n'était pas coincé, il poussa contre les pierres... Elles bougèrent légèrement. Une autre pression en firent bouger plusieurs. Au bout de quelques secondes, Edward se débattit comme un diable pour sortir de sa tombe. Victoire, les gravats finirent pas tomber en cascade, le laissant apercevoir la faible lumière de la prison. Encore quelques efforts... Le demi-vampyr réussit à s'extraire des pierres et se laissa tomber en bas du monticules de pierres. Tout le monde s'affairer pour soigner les blessés, et lui regardait dans le vague, se remettant petit à petit. Kelya... Kelya où était-elle ?

- A l'aide... Tam... Adriam... Quelqu'un... S'il vous plait...

Edward tourna les yeux pour voir... L'un des sauveurs de la résistance. Xanth. Qui semblait dans un état lamentable. Edward regarda à côté et vit... vit tout le sang. Quelque chose commença à bouillonner en lui : il était blessé,il avait besoin de boire.
Non ! Non... Ah, il fallait qu'il résiste. Edward se remit difficilement debout s'approcha du jeune homme. Son bras était un peu plus loin, le demi-vampyr le récupéra sans afficher le moindre dégout. Le sang était sa vie, après tout..

-Ca va aller Xanth, panique pas..

Drôle de phrase, il fallait l'avouer... Pas vraiment à dire en priorité. Edward commença à appeler Kelya, en espérant que celle-ci était encore là, et accostait tous ceux qui passaient ayant de la magie. Il fallait qu'on soigne de gars, et comme d'habitude, lui était inutile. Saleté de magie.

-Quelqu'un merde ! On a besoin de soin ici, d'urgence !

Et surtout, de quelqu'un l'empêche d'achever cet être lamentable qui pleurait devant lui... Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour l'être aimé...

____________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriam Aëndal
Professeur
Professeur
avatar

Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 17/01/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Mar 21 Déc - 14:17

----Kelya----

Pendant un instant, Kelya n’entendit que des bruits de gravas, des murmures. L’adolescente fut tentée de paniquer. Cependant, son bouclier au niveau de la porte devait tenir. Les sangraves ne devaient pas envahir la pièce. La jeune femme jeta un bref coup d’œil sur son Bouclius, puis s’attarda sur Adriam qui gisait à ses côtés. Kelya ne pouvait s’occuper et du bouclier et du Haut-Mage. Slurk !


- Est-ce que ça va? Vous n'avez rien? Restez là un moment, le temps de reprendre vos esprits, c'est un ordre!

Enfin quelqu’un en vie ! Au vu de sa voix, Tam semblait en bon état. La jeune femme vis alors sa silhouette se diriger vers elle. La Haut Mage s’occupa alors de lui. Très bien, une bonne chose de faite. L’ex-agent d’Omois s’aperçut alors que la seule sortie s’était rapidement bouchée par des gravats. La sortcelière fit disparaître le bouclier. Kelya se releva, titubante. Son sang coulait le long de ses joues et rendait poisseux ses cheveux. L’adolescente dut s’appuyer contre l’un des murs tant sa tête lui tournait. Autour d’elle, les sortceliers presque indemnes se portaient au secours des autres.
Soudain, un grondement sourd nous fit tous sursauter. Ils n’avaient pas tardé,les sangraves tentaient déjà de défoncer ce qui restait de la porte !


- Il faut se dépecher, trouver une sortie ! Maintenant que la statue a été detruite, nous pouvons faire un trou dans le plafond sans problème !

-Attendez ! Il manque encore Xanth et Ed…

Soudain, Kelya entendit le demi-vampyre l’appeler. La poussière stagnait encore dans l’air et créait un brouillard brun, mais la jeune guerrière réussit tant bien que mal à retrouver celui qu’elle aimait.
Elle se retrouva alors devant un spectacle horrible.
L’adolecente aperçut Xanth contre un mur, ensanglanté. Une mare rougeâtre s’étendait devant lui. Le dragon avait perdu un bras durant l’explosion, et semblait être sur le point de passer l’arme à gauche.

-Quelqu'un merde ! On a besoin de soin ici, d'urgence !

La renegate papillonna un instant des paupières comme si elle se réveillait d’un mauvais rêve. Sauf que le cauchemar était bien réel. Kelya tituba vers le dragon. Ses yeux se posèrent sur Edward, qui était couvert de sang lui aussi. Mais ce n’était pas le sien. D’une voix tremblante et encore sous le choc, Kelya murmura :

-Recule Edward s’il te plait et…va prévenir les autres. Dis leur de mettre un bouclier contre la porte le temps que…le temps que je m’occupe de Xanth.

Le demi-vampyre semblait être…non était sur le point de se jeter sur ce qui restait du dragon. Kelya s’approcha de son bien-aimé, le prit par les épaules et le fit reveler. Chose qui n’était pas facile car ses jambes tremblaient comme une feuille. Elle fit détourner le regard d’Edward vers elle et non sur le sang de Xanth.

-S’il te plaît Edward…Je sais que c’est dur, pardonnes-moi de te faire endurer ça.

L’adolescente baissa le regard, inspira profondément, puis incanta un Bouclius entre Xanth, elle et Edward. Puis après un bref sourire réconfortant vers le demi-vampyre, se retourna pour s’occuper de leur sauveur. Merde, Kelya ne savait si il allait pouvoir récupérer son bras. La jeune femme ne savait s’il y avait un guérisseur dans le camp. La renegate posa ses mains sur l’épaule de Xanth et incanta un Indolorus. Une lumière verdâtre entoura ce qui restait du bras du dragon, puis disparut, absorbée par la chair. Puis, Kelya ajouta un Reparus. Malheureusement, comme elle s’attendait, même si elle avait le membre à porté de main, la fusion ne marcha pas. Elle n’était qu’une sorteclière, pas une déesse. Peut-être qu’un chaman pourra…L’adolescente, gardant espoir, enveloppa le bras dans une glace solide. Comment faisait elle pour supporter cette vision ? Aucune idée. Pour elle, il ne s’agissait qu’un rêve. Un rêve étrange et affreux. Mais juste un rêve. L’adolescente enveloppa le membre glacé dans un bout de tissu et le serra contre elle. L’ex-agent D’Omois fit un rapide bandage avec ce qu’elle lui restait pour l’épaule du dragon. Les mains tremblantes, la jeune guerrière termina par soigner la tête de Xanth.

-Xanth…Kelya se mordit la lèvre.

Que lui dire ? Qu’elle était désolée ? Après quelques secondes interrompues par les respirations saccadées, la jeune femme souleva le dragon, passa le bras unique de Xanth sur ses épaules et le soutint. Kelya réussit miraculeusement à ne pas s’effondrer. Sa vue se brouillait peu à peu. Ils se dirigèrent le groupe qui s’était rassemblé.

-La situation a changé. Désormais le groupe de ceux qui s’occupent des familiers risque d’être changé. Xanth, même avec le Indolorus que je t’ai mis, tu ne peux pas y aller !

Le groupe entendit de nouveau un grondement. Les sangraves n’allaient pas tarder à entrer dans les ruines de la prison.


-----Adriam------

Je sens encore la chaleur et le souffle de l’explosion sur ma peau. Et cela fait atrocement mal ! Le noir m’entourait encore. J’avais beau tenté de me relever, aucun muscle ne m’obéissait. Je suis en train de mourir ? Et que deviendraient mes animaux sans moi ? Et Lisbeth ? Dommage…J’aurais aimé la revoir encore une fois.
Les secondes étaient devenues des minutes, des minutes des heures…Ou c’était moi qui étais en train de sombrer dans la folie. Peu à peu, je vis des silhouettes sombres bouger. J’ouvris avec de la peine mes paupières. Je toussais, les poumons emplis de poussière. Ma tête ne cessait de me torturer. Je posai ma main poisseuse derrière ma tête. Rien. Quelqu’un avait du me mettre un Réparus. Sans lui, à cette heure-ci je serais sûrement mort. Ma vision s’éclaircit lentement et je pus faire un rapide rapport.
Une porte bloquée par les gravas. Des coups sourds qui résonnaient dans ma tête comme des tambours. Des voix, des murmures.
On était encore en vie.
On était encore en enfer.

Je vis alors les prisonniers rassemblés, en piteux état eux aussi. L’une n’arrivait plus à se poser sur sa jambe gauche, d’autres avait aussi la tête touchée. Comment je m’en sortais moi ? A part une ancienne blessure à la tête, j’étais couvert de poussière, et avec un nombre incalculable d’entaillures. Je me relevai, reprenant peu à peu mes sens. Ce ne fut qu’à ce moment-là que j’interceptai un bout de la conversation.

…situation a changé. Désormais le groupe de ceux qui s’occupent des familiers risque d’être changé. Xanth, même avec le Indolorus que je t’ai mis, tu ne peux pas y aller ! C’est toi qui a le plus besoin de soins parmi nous !

- Je peux prendre sa place. Malgré un sérieux mal de crâne, je pense être capable de le faire. Edward et Kelya, vous serez responsable du groupe. Vous pensez pouvoir le faire ? Vous faites partis des moins touchés, mais le groupe vient de s’agrandir. La mission va devoir être encore plus rapide. Cette fois, pas le moindre combat. La seule chose à faire est d’atteindre la porte de transfert et de partir d’ici le plus vite possible.

Le grondement se faisait de plus en plus fort. Je fis un grimace puis répliquai :

-Rooh ça va attendez on arrive !

Je me tournai à nouveau vers le groupe.

-A moins que quelqu’un ne veuille prendre ma place…D’ailleurs, permettez…Galathéa c’est ça ?

J’appliquai mes mains au niveau de sa rotule. Une lueur dorée apparut, puis d’un mouvement sec, je remis en place la rotule. C’était douloureux, mais l’heure n’était pas aux délicatesses.

-C'est bon? Voilà une bonne chose de faite. Tout le monde peut courir ? Nous n’avons plus beaucoup…plus le temps de parler.





____________________


Lilouuuu regarde le spoiler! :3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Mer 22 Déc - 8:22

L'explosion ébranla tous le couloir, et arracha des pans du plafond, bouchant la sortie sous les gravats. Hum, j'avais peut être forcé un peu la dose... Quoiqu'il en soit, l'heure était venu d'appeler des renforts. Attrapant ma boule de cristal, j'appelai tous les sangraves disponibles, expliquant brièvement la situation. Descendant mon perchoir, je m'approchai des gravats, et lançait une boule de feu dessus, plus par amusement que par réelle nécessitée. Achever ceux qui se trouvaient la dessous seraient facile. Toutefois, quelque chose me dérangeait. Murmure avait elle survécu ? J'entendis Shay'Set ricaner, et me morigénai. Ce n'était vraiment pas le moment de songer à la belle sortcelière.
Les sangraves finirent par arriver. Douze au total. Cela suffirait il ? Je l'espérais. Mes collègues se mirent à déblayer les gravats, tandis je jouais distraitement avec mes couteaux. L'un des sangraves me jeta un regard noir, s'attendant visiblement à ce que je les aide. Une claque à l'arrière du crâne lui remit les idées en place.
Finalement, un Explosus bien placé éparpilla les décombres, et nous nous retrouvâmes face aux fugitifs. Certains s'étaient relevés, d'autres étaient toujours au sol. ils n'étaient pas en état de se battre. Je les dévisageai l'espace d'un instant, avant d'annoncer :

- Vous avez tenté de vous évader, résistants. Vous avez perdus. Vous connaissez la règle.

Je laissai le silence planer quelques instants, avant de poursuivre :

- Toutefois, comme nous n’avons pas encore les renseignements voulus, je vais être contraint d’en épargner quelque uns.

Puis je me détournai d'eux, et les désignai de la main.

- Enchainez les deux hauts mages. Murmure, viens, si tu veux vivre.
- Mais mon seigneur… c’est contraire aux ordres !
- Les ordres c’est moi qui les donne ! Alors obéis ! Abattez les autres, ils ne sont d’aucunes utilités.


Murmure se leva tremblante, et s’approcha. Je tentai de conserver une expression neutre, mais doutais de réussir. Elle était chaque jour plus belle.
Je lui pris la main et la trainais vers mes appartements personnels.
Cependant, un sangrave nous arrêta dans les couloirs, et d’après la couleur foncée de sa robe, il m’était supérieur. Je ne pourrai lui dire de s’occuper de ses oignons de la même façon que les autres.

- Eh bien, jeune sangrave, où vas tu avec cette jolie demoiselle ?
- Dans mes appartements…
- Rien que ça… il y a une raison ?


Slurk, la question que je craignais.

- Je la prends … pour mon plaisir personnel.

Le sangrave esquissa un sourire et tourna les talons. Soupirant de soulagement, je poussai Murmure dans la pièce, et refermai la porte à double tour. Maintenant, je ne savais plus quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Tam Galadrill
Haut-Mage
Haut-Mage
avatar

Féminin Nombre de messages : 1983
Age : 27
Localisation : Mentalir
Amour : Platine
Race : Humaine au service d'Omois
Date d'inscription : 19/08/2008

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Jeu 23 Déc - 10:14

Mes oreilles bourdonnaient tellement que j'entendais à peine ce qui se passait autour de moi. Comme si j'avais la tête plongée dans une grande cuve d'eau. Les cris, les râles, me parvenaient comme de lointains échos. Mon état d'esprit n'avait rien à envier à mon audition et mon équilibre. Tout me semblait irréel. Il y avait à peine quelques secondes nous nous tenions tous là gonflés d'espoir et le monde s'était effondré laissant derrière lui des corps agonisant. Je vis Edward surgir comme un mort-vivant d'une tonne de gravats, Kelya accourir à son secours et à celui de Xanth. Je cessai de respirer quand je vis ce qu'il restait de son bras. Mon Dieu.
Il y avait trop de personnes blessées, nous ne pourrions pas fuir. Cette vérité me transperça le cœur. moi aussi j'y avais cru. Nous devions nous en sortir et récupérer les familiers en toute sécurité. Ce ne serait pas encore pour cette fois. I'm sorry my love...

Derrière la porte bloquée par les pierres, des bruits sourds retentissaient. Ils n'allaient pas tarder à entrer et nous ne pourrions rien faire. Je me sentais défaillir mais me mordis la lèvre pour garder ne serait-ce qu'une once de conscience et de logique. Me tournant vers mes compagnons, je dévisageais tout le monde. J'aurai voulu leur dire à quel point j'étais désolée...

Les gravats cédèrent dans une nouvelle explosion et une douzaine de sangraves pénétrèrent dans la prison… en terrain conquis. Sans bouger d’un pouce, droite le plus digne possible je lorgnais le premier gris qui entra. Plutôt bel homme malgré le capuchon qui dissimulait en partie son visage. Pourquoi fallait-il que gâcher tant de séduction derrière tant de cruauté ?

- Vous avez tenté de vous évader, résistants, commença-t-il. Vous avez perdu. Vous connaissez la règle.

- Non, désolée. Personne ne nous a mentionné les règles du jeu, répliquai-je avec un sourire sarcastique. C’était une partie pour du beurre alors ?

Il ne fit pas attention à ma remarque et ordonna qu’Adriam et moi sommes enchainés. Pour ce dernier je n’en voyais pas vraiment l’utilité. C’était un miracle qu’il tienne debout. Par contre, je ne compris pas pourquoi est-ce qu’il voulait prendre à part la jeune Murmure. Ils se connaissaient donc ?! Qu’allait-il lui faire ? La réponse vint plus ou moins…

- Je la prends … pour mon plaisir personnel.
- Ne la touche pas enflure ! grondai-je

Les deux sangraves qui s’étaient approché de moi pour me ligoter en furent pour leurs frais. J’activais ma magie et criais :

- Explosus !

Le sort jaillit de mes mains et vint éclater contre les torses des deux sangraves autour de moi. A leur tour ils volèrent à travers la pièce poussés par de la poussière dorée. Je fis volte face vers la porte mais le sangrave l'avait déjà refermée derrière lui, emmenant la jeune fille avec lui.

- Murmure! criai-je alors que d'autres sangraves vinrent me faire face.

Génial.



____________________


Dernière édition par Tam Galadrill le Jeu 23 Déc - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lirina.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Jeu 23 Déc - 10:14

Le membre 'Tam Galadrill' a effectué l'action suivante : Lancer de sortilèges/ coups

'Haut-mage savant' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Benedict / Iris T'aranvil
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 374
Age : 21
Amour : je hais tout le monde...sauf Lex!
Race : Vampyre
Date d'inscription : 13/12/2008

Chronique
Points de vie:
50/70  (50/70)
Points d'attaque:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Jeu 23 Déc - 11:35

Un flash. Et me voilà de retour. Je m’éloignai de la porte de transfert, laissant les sangraves blessés au sol.

-Trois brancards pour trois petites fillettes ! Ordonnai-je à l’un des soldats.

Je léchai le bout de mes doigts, encore tachés de sang. Il n’y a pas à dire, le sang des petits résistants est succulent ! Encore empli d’adrénaline, frais…Un sourire s’épanouit sur mes lèvres. Dommage que cette mission soit déjà finie, j’allais de nouveau me retrouver derrière un bureau à m’occuper de paperasse de cet empire ! Je n’avais pas que cela à faire ! D’autres sangraves inférieurs pouvaient s’en charger !


- Dame T’aranvil !

Je fis volte face et aperçus un homme accourir vers moi. Allons bon…Le sangrave s’arrêta, à bout de souffle. Je le toisai un moment puis répliquai, impatiente :

-Et bien quoi ? Il y a un problème ?


-Des résistants…Ils sont entrés dans le palais…Pour, pour sauver leurs compagnons.

Je restai muette de stupeur. Des résistants ? Ici dans le palais ?

-Mais ils sont complètement cons ! Où sont-ils ?

Le soldat me fit un signe vers la prison, et ajouta que Asakneth les avait interceptés. Je fis une légère moue. Dommage, ce ne sera pas moi qui pourrai les stopper. Mais Asakneth faisait du très bon boulot. Je tapotai l’épaule du sangrave, pour le remercier, et filai tel un éclair vers les prisons. Je découvris alors les ruines des geôles. Je me pinçai le haut de mon nez. Comment dire à Asakneth de ne pas faire exploser tout le palais pour quelques résistants de pacotille ? Je m’approchai à pas de loups vers la porte. Celle-ci s’entrouvrit et laissa sortir Asakneth, accompagnée d’une sortcelière. Je haussai un sourcil. Ce n’était pas mes affaires et je m’en fichai royalement. Mais si cette fille pouvait causer des problèmes à notre régime, Asa aura affaire à moi. Asa ? Ha j’aime bien ce surnom ! Je profitai de l’ouverture de la porte pour me faufiler dans l’ombre. Je ne fus pas déçue.
J’avais en face de moi un beau régiment de résistants. Et pas n’importe lequel.
Une belle ribambée de Hauts-Mages, de traîtres, de guerriers ! Je vis deux de mes sangraves se faire catapulter par un des sorts que lança Tam.
Tam ? TAAAAAM !!!
Quelle heureuse surprise ! Elle ici ? Trop beau pour être vrai ! Bon reprenons-nous Iris. Elle vient d’envoyer valser tes collègues. Rapide, je bondis et apparut devant Tam, j’envoyai un coup de pied puissant dans son torse. La Haut-mage l'évita de justesse. Je m'éloignai rapidement en ricanant.

-Bien bien bien! Je vois que malgré une explosion tu tiens encore debout! Tu es plus robuste que je ne le pensai Tam tam! J'aurais été déçue si cela n'avait pas été le cas.

Je repris finalement un ton sérieux.

-Quoi qu'il en soit, c'était vraiment suicidaire de s'échapper d'ici. Ne croyez pas que vous allez vous en sortir indemnes.

Mes yeux pétillèrent alors d’excitation et de malice sanguinaire. Je pris une voix presque enfantine et observai la troupe blessée.

-Et bien...Qu'avons-nous là? Adrinou, comment va tes sales petites boules de poils? J'espère que j'aurais l'occasion d'en offrir à Magister...On dit que la chair de Krakdent est très bonne! Nous avons...Mya! Trois Hauts-Mages et même pas capable de tenir contre un seul sangrave?

Je soupirai, puis posai mon regard sur le sortcelier meurtri. J'observai le trou béant qu'avait laissé son bras perdu. Je secouai la tête.

-Tss tss tss...Fallait pas essayer! Il y en a qui ont tenté de s'évader, ils ont eu des problèmes!

Je continuai à faire le tour de la pièce et vis...

-BARBIIIIIIIE!!!! Fis-je avec un grand sourire. Je fus tentée de sauter sur elle pour l'enlacer, mais l'ombre près d'elle me fit perdre tout espoir de revenir vivante. Mon sourire s'eclispa rapidement.

-Edward. Je ne m'attendais pas à toi. Je suis encore étonnée de voir que tu tiens le coup dans toute cette mare de sang, Fis-je avec une lueur sanguinaire en apercevant tout ce rouge flamboyant qui coulait dans cette prison.

Je restai sur mes gardes, m'attendant au pire avec celui-là. Je me tournai vers les autres sortceliers.

-Et enfin nous avons nos habitués. Vous voulez nous fausser compagnie? Déjà? Vous n'avez pas encore tout vu...

Je fis un signe à un des sangraves, lui murmurai d'apporter d'autres renforts et de tenir le palais en alerte. Je soupirai à nouveau en apercevant ce groupe si mal en point.

-Ca me fait mal de me dire qu'on va devoir vous tuer...


-Asakneth a ordonné d'attacher les Hauts-Mages.

-Et vous attendez quoi pour le faire? Qu'ils vous tendent leurs mains avec un grand sourire?

Les sangraves hésitèrent quelques instants, puis prirent les fers d'Hymlia. Vive comme l'écalir, je pris l'une des sortcelières [Galathéa!] qui étaient à ma droite, lui tordis le bras pour qu'elle tombe à genoux et posai ma main glacée sur son crâne.

-Le moindre geste et j'explose la cervelle à une des sortcelière. Capito?



____________________

Merci Tammie pour le kit! *-*

Spoiler:
 


Dernière édition par Iris T'aranvil le Jeu 23 Déc - 11:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Jeu 23 Déc - 11:35

Le membre 'Iris T'aranvil' a effectué l'action suivante : Lancer de sortilèges/ coups

'Armes/CAC Niv 2B' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Galathea//Fafnir
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 603
Age : 21
Localisation : J'ai encore loupé une occasion de me taire ><
Amour : Love, love, love what is it good for ? Absolutely Nothing
Race : Hybride//Naine
Date d'inscription : 11/11/2010

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Jeu 23 Déc - 13:38

Mes tympans ne répondaient plus et je n'entendais rien, mes yeux ne me renvoyaient qu'une image floue du monde qui m'entourait, je ne voyais que des ombres courir partout. Ma raison hurlait quelque chose que je refusais d'admettre : nous avions perdu. Je secouais la tête comme pour en faire sortir cette idée mais c'était innévitable, les sangraves étaient organisés et nous étions en plein milieu de leur terrain de jeu, on pourrait être leur petits joujous et ils nous laisseraient finalement pourrir ici. Nous croiyons que nous pourrions nous sauver et prendre les familiers avec nous mais c'était sans penser à la réaction des sangraves. Je scrutais la pièce essayant d'habituer mes yeux et réussi à percevoir les Hauts-mages : Dame Galadrill regardait le vampyr et celui qui semblait s'appelait Xanth. Je suivis des yeux son champ de vision et mis ma main sur la bouche en réprimant un hoquet d'horreur : Xanth avait le bras arraché et la jeune fille qui était avec le vampyr essayait de le soigner. Et moi qui avait eue espoir en une fuite paisible, Quelle erreur ! Mais surtout nous étions tous plongés dans une tragédie sans nom. Je me surpris une fois de plus à utiliser le pronom "nous", ce n'était plus moi mais nous. Je regardais le massacre et reporta mon regard sur les gravats qui commençaient à bouger : les sangraves étaient là. Mon regard baissa d'une lueur, plus rien n'y brillait, c'était fini, fini de ces folies...
Une vois hurla en moi : Ne t'avoues pas vaincu ! Rien n'est fini puisque tu ne connais pas les adversaires !
Je lui répliquais amèrement de se taire mais ce qu'elle avait dit n'était pas faux, si nous perdions espoir maintenant, c'en était fini, je soupirais en repensant à une citation que m'aurait sortie Murmure si je pensais à voix haute : Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir. Si seulement je pouvais m'y fier. J'observais tristement les gravats diminuer et les sangrave apparaitrent.

- Vous avez tenté de vous évader, résistants, commença-t-il. Vous avez perdu. Vous connaissez la règle.

- Non, désolée. Personne ne nous a mentionné les règles du jeu, répondit-elle d'un sourire narquois. C’était une partie pour du beurre alors ?

Si nous n'avions pas été en danger de mort, j'aurais sifflé et dit : " Bien envoyé" mais ça risquait un peu dans cette posture alors je m'abstint. Le sangrave ordonna que Dame Galadrill et Sir Adriam soient enchaînés, je fusillais le sangrave du regard pour manquer de respect aux deux hauts-mages mais il n'aurait pas relevé ma phrase. J'estimais le sangrave et mon cerveau fit tilt : c'était un de celui qui m'avait capturé en Kraslavie ! Il prit Murmure et partit tandis que Dame Galadrill s'époummonait pour qu'il la ramène ici. Je voulais lui courrir après ou faire quoi que ce soit d'irréflechie pour sauver mon amie mais à ce moment une vampyre arriva, elle envoya un jet de magie sur la Haute-mage qui l'évita. La vampyr plaida d'un ton moqueur à l'intention de cette dernière et ce retourna vers notre groupe :

-Quoi qu'il en soit, c'était vraiment suicidaire de s'échapper d'ici. Ne croyez pas que vous allez vous en sortir indemnes.

Puis elle regarda les figures connues : les Hauts-mages Adriam et Mya à qui elle souhaita des voeux plutôt douteux :
-Et bien...Qu'avons-nous là? Adrinou, comment va tes sales petites boules de poils? J'espère que j'aurais l'occasion d'en offrir à Magister...On dit que la chair de Krakdent est très bonne! Nous avons...Mya! Trois Hauts-Mages et même pas capable de tenir contre un seul sangrave? minauda-t-elle.

Elle continua le tour de la pièce en passant par Xanth et par la petite amie du vampyr qu'elle appela Barbie puis elle vit le vampyr et lui adressa une phrase déplaisante puis elle se tourna vers la petite troupe de sorcelière qui n'avait aucun rang spécial :

-Et enfin nous avons nos habitués. Vous voulez nous fausser compagnie? Déjà? Vous n'avez pas encore tout vu...

Elle soupira et je la regardais d'un regard rempli de haine, elle se la jouait un peu celle-là ! Elle se désola ironiquement de nous tuer et un sangrave lui dit que les Hauts-mages devaient être attachés. A ces mots elle hurla ce qu'ils attendaient et pris d'une poussée d'adrénaline les sangraves prirent les fers d'Hymlia et enchainèrent Dame Galadrill et Sir Adriam. Mes poings serrés se crispèrent, mes traits se contractèrent et je sentais le sang affluait à mes tempes. Je devais faire quelque chose mais quoi ?! Sans que je puisse réagir la sangrave me pris par le bras et m'en fit une clé de bras en appuyant sa main glaciale sur mon crâne pour que je m'affaisse sur les genoux.

-Le moindre geste et j'explose la cervelle à une des sortcelière. Capito?

Je me mit à rire, c'était si bon de rire dans des moments comme ça puis je me redressais sur mes genoux :

- Fait ce que tu veux de moi sale chienne mais sache que les autres ici présents sauront faire des sacrifices : si ils doivent me laisser pour survivre ils me laisseront ! Je ne suis pas aussi importante qu'eux dans la résistance. Arrache moi la tête si tu veux mais ne crois pas qu'en m'éliminant tu éliminera la résistance au contraire tu vas raviver la flamme de la révolte chez les peuples d'Autremonde ! crachais-je d'une voix forte et déterminée.








____________________
Can you feel it pulsing through your veins, running like a mad men, looking for a game plan ? ♪



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Jeu 23 Déc - 21:10

Ma respiration était de plus en plus saccadée, et j'avais de plus en plus de mal à appeler à l'aide. Je commençais à perdre espoir et à sombrer dans l'inconscience, quand une ombre surgit soudain de nulle part. Enfin, c'est la sensation que j'éprouvai sur l'instant, ma vue étant très floue. Les vêtements sombres et la peau blafarde me laissai deviner la silhouette de Edward.

-...va aller... quelqu'un... soin... urgence...

Sa voix me semblait lointaine, comme venant du fond d'une caverne. Quelques secondes plus tard, ma vue se précisa, et j'inspirai une grande goulée d'air. Kelya était arrivé à la rescousse, et avait soigné ma blessure. A présent, elle essayait de recoller mon bras au reste, mais je savais que c'était inutile.

- Xanth...

- Laisse tomber, dis-je d'une voix résignée. Garde ta magie pour la Résistance, pour une cause qui a encore un espoir.

Elle me mit sur mes pieds, mais voyant que j'avais du mal à tenir dessus, elle me soutint en passant mon bras encore valide par-dessus ses épaules. En regardant les autres résistants, je voyais bien qu'il était horrifié par ma blessure. Mais je ne voulais pas subir ces regards. Je m'adressais à eux.

- Suis-je donc si mal en point ?

- La situation a changé. Désormais le groupe de ceux qui s’occupent des familiers risque d’être changé. Xanth, même avec le Indolorus que je t’ai mis, tu ne peux pas y aller ! C’est toi qui a le plus besoin de soins parmi nous !

Je soupirais.

- D'accord...

- Je peux prendre sa place. Malgré un sérieux mal de crâne, je pense être capable de le faire. Edward et Kelya, vous serez responsable du groupe. Vous pensez pouvoir le faire ? Vous faites partis des moins touchés, mais le groupe vient de s’agrandir. La mission va devoir être encore plus rapide. Cette fois, pas le moindre combat. La seule chose à faire est d’atteindre la porte de transfert et de partir d’ici le plus vite possible.

C'est alors que je commençais à réaliser que des bruits sourds retentissaient de l'autre côté des gravats. Les Sangraves n'allaient pas tarder à arriver ! Et bien evidemment, je n'avais pas l'énergie nécessaire pour me transformer. Quel galère.

-C'est bon? Voilà une bonne chose de faite, dit Adriam apès avoir replacé le genou d'une des jeunes filles. Tout le monde peut courir ? Nous n’avons plus beaucoup…plus le temps de parler.

Il était même trop tard. Une nouvelle explosion eu lieu, et une douzaine de Sangraves, menés par un jeune garçon, surgit dans la prison. Si jeune, et déjà du mauvais côté. Je vous le dis, les Sangraves, la note sera lourde à payer !

- Vous avez tenté de vous évader, résistants .Vous avez perdu. Vous connaissez la règle.

- Non, désolée. Personne ne nous a mentionné les règles du jeu. C’était une partie pour du beurre alors ?

C'était bien le moment de faire de l'humour. Le sangrave emmena la dénommé Murmure. Pour son plaisir personnel avait-il dit. J'imaginais déjà le pire, mais déjà cette phrase ne me semblait pas logique. Il semblait avoir fait son choix d'emblée en arrivant. Et je m'excuse, on ne vient pas arrêter des résistants en ayant dans l'optique de... Voilà quoi ! C'était louche.

Tam n'avait apparement pas fait de rapprochement, et elle envoya valdinguer les deux gris qui s'approchaient pour lui passer les menottes. C'est alors qu'une vampyre surgit, et tenta d'asséner un coup de pied à la Haute-Mage, qui heureusement l'esquiva.

-Bien bien bien! Je vois que malgré une explosion tu tiens encore debout! Tu es plus robuste que je ne le pensai Tam tam! J'aurais été déçue si cela n'avait pas été le cas.

Aha, elles avaient l'air de se connaitre. Et vu le regard de Tam, elles ne s'aimaient pas.

-Quoi qu'il en soit, c'était vraiment suicidaire de s'échapper d'ici. Ne croyez pas que vous allez vous en sortir indemnes. Et bien...Qu'avons-nous là? Adrinou, comment va tes sales petites boules de poils? J'espère que j'aurais l'occasion d'en offrir à Magister...On dit que la chair de Krakdent est très bonne! Nous avons...Mya! Trois Hauts-Mages et même pas capable de tenir contre un seul sangrave?

Puis elle se tourna vers moi, et regarda mon bras inexistant.

-Tss tss tss...Fallait pas essayer! Il y en a qui ont tenté de s'évader, ils ont eu des problèmes!

Mon grognement qui suivit tenait plus du dragonesque que de l'humain. Je commençais déjà à l'apprécier celle là...
Elle passa en revue tout les autres résistants, et je profitais qu'elle regarde ailleurs pour demander à Kelya de fouiller disrètement dans mon sac-sans-fond que ces imbéciles de Sangraves avaient oublié de m'enlever.

- Deux couteaux, murmurais-je. Cache les dans ta manche et dans la mienne...

La Sangrave se tourna vers nous, nous reagarda avec dédain et nous dit :

-Ca me fait mal de me dire qu'on va devoir vous tuer...

-Asakneth a ordonné d'attacher les Hauts-Mages.

-Et vous attendez quoi pour le faire? Qu'ils vous tendent leurs mains avec un grand sourire?


Les Sangraves avaient bien retenu que Tam n'aimait vraiment pas être enchainée, alors ils hésitèrent un instant. Mais le regard que leur jeta la vampyre les glaça d'effroi, et ils décidèrent d'obéir. Pendant ce temps, elle se jeta soudain sur une des sortcelière, lui fit une clé de bras pour la forcer à se mettre à genou et appuya une main sur sa tête.

-Le moindre geste et j'explose la cervelle à une des sortcelière. Capito?

Avant que l'un de nous puissent répondre, la jeune fille s'exclama :

- Fait ce que tu veux de moi sale chienne mais sache que les autres ici présents sauront faire des sacrifices : si ils doivent me laisser pour survivre ils me laisseront ! Je ne suis pas aussi importante qu'eux dans la résistance. Arrache moi la tête si tu veux mais ne crois pas qu'en m'éliminant tu éliminera la résistance au contraire tu vas raviver la flamme de la révolte chez les peuples d'Autremonde !

Je jetais à la jeune fille un regard de reproche. Elle avait du courage, mais elle n'était pas en position de discuter. De plus, nous n'étions pas des masses disposés à la laisser mourir. Je m'adressais donc à la Sangrave d'une voix calme et neutre.

- Nous ne bougerons pas.

Certains me regardèrent avec un air furieux, mais je les ignorais. Inutile de jouer les héros maintenant et de faire n'importe quoi, le mieux était d'improviser un plan, puis de passer à l'action. Une fois qu'ils eurent fini d'attacher Adriam et Tam, ils commencèrent à nous faire sortir un par un, sauf moi et Kelya qui devait continuer à me soutenir. J'observai le couloir dans lequel nous nous trouvions. Il n'était pas très large. Un grand lustre le surplombait. Quand ils nous alignèrent contre un mur, cela me donna une idée.

- Kelya, soufflais-je entre mes dents, j'ai un plan : je vais lancer un Explosus sur le lien qui retient le lustre là haut. Tu profiteras de la situation de panique pour mettre hors d'état d nuire ceux qui restent, d'accord ? Au signal...

- Eh là bas ! Taisez-vous !

Au pire, si je ratais le lien, je touchais le plafond, ce qui au final revenais un peu au même.
Il fallait que j'attende le bon moment, celui où je pourrais abattre un bon nombre de gris...

- Attention... MAINTENANT !

J'activais ma magie et, du bras qui me restait, je lançais le Destructus. Le sort fila droit vers sa cible, et le lustre s'écrasa devant nous, et sur plusieurs Sangraves, sans occasionner le moindre blessé de notre côté. Ces idiots n'auraient pas dû nous aligner contre le mur.

- Kelya ! Vas-y !

____________________


Dernière édition par Revan//Xanth le Jeu 23 Déc - 21:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Jeu 23 Déc - 21:10

Le membre 'Revan//Xanth' a effectué l'action suivante : Lancer de sortilèges/ coups

'Haut-mage savant' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Adriam Aëndal
Professeur
Professeur
avatar

Nombre de messages : 399
Date d'inscription : 17/01/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Jeu 23 Déc - 22:36

Adriam-----

Le temps était écoulé. Les sangraves étaient là. Avant que nous pûmes faire le moindre geste, ils arrivèrent sur nous.

- Vous avez tenté de vous évader, résistants. Vous avez perdus. Vous connaissez la règle.

-Non, désolée. Personne ne nous a mentionné les règles du jeu, C’était une partie pour du beurre alors ?

Un léger sourire apparut sur mes lèvres. Je connaissais d’autres jeux beaucoup plus amusants pour ces hommes masqués…Le chef des sangraves fit signe à ses collègues de nous attacher, Tam et moi. Mon sang se glaça lorsqu’il demanda ensuite de massacrer les autres. Mes mains s’illuminèrent de magie, avant de s’éteindre rapidement. On ne pouvait avoir perdu…Ce n’était pas possible ! Nous étions si près du but ! Je fixai alors Murmure, qui visiblement connaissait ce sangrave. Je portai mes yeux sur la sorteclière, puis sur notre ennemi, ne comprenant pas. Ferait-elle partie de nos…Non, elle ne pouvait être une traître ! Je lui dis sur le bout des lèvres de ne pas avoir peur. Nous allions la sauver.
Dès qu’on aura réussi à sortir de ce merdier.
Tam tenta de résister. Je voulus la retenir par le bras et de ne pas résister. Trop tard, elle envoya un sort sur deux sangraves. Ces derniers voltigèrent dans la salle. Une ombre fondit alors vers Tam. Celle-ci eut tout juste le temps de l’éviter. Nous reconnûmes alors le propriétaire de la voix.


-Bien bien bien! Je vois que malgré une explosion tu tiens encore debout! Tu es plus robuste que je ne le pensai Tam tam! J'aurais été déçue si cela n'avait pas été le cas. Et bien...Qu'avons-nous là? Adrinou, comment va tes sales petites boules de poils? J'espère que j'aurais l'occasion d'en offrir à Magister...On dit que la chair de Krakdent est très bonne!

Iris. Mon visage se ferma totalement. Quelle sale…Je fermai mes poings, résistant à l’envie de me jeter sur elle et de lui envoyer une droite dont elle se souviendrait toute sa misérable vie. La sangrave hurla le surnom de Kelya, mais s’arrêta aussitôt en aperçevant Edward. Tiens donc…Interessant, il faudrait que j’approfondisse les liens entre cette sangrave et nos deux renegats. Iris ne perdit pas plus de temps et ordonna à ses sangraves de nous attacher. Ils hésitèrent quelques instants, puis s’exécutèrent. Alors que je m’apprêtai à me battre, Iris prit en otage Galathéa, la main sur sa tête.

-Le moindre geste et j'explose la cervelle à une des sortcelière. Capito?

Merde. Triple Merde. Galathéa ricana, et envoya qu’elle pouvait bien mourir, ce n’était pas grave. Elle n’était pas une des plus importante dans la résistance. Je lui envoyai un signe de ne pas provoquer Iris. Cela pouvait très mal se finir avec cette vampyre.

- Nous ne bougerons pas.

Je me tournai vers Xanth, ne sachant que faire. Avait-il une idée en tête ? Je l’observai un instant, puis me laissai faire. Les fers se refermèrent sur mes poignets dans un claquement sinistre. C’est ainsi qu’enchaînés, les sangraves nous firent sortir. Il faut dire que les prisons n’étaient plus vraiment aptes à retenir des prisonniers.
Ce fut à ce moment-là que nous entendîmes tous Xanth hurler :

-MAINTENANT !

Je fis volte face et eus le temps de voir un jet de lumière jaillir des mains de Xanth et percuter le lustre du plafond. Le lustre s’ébranla, puis explosa au sol dans un énorme fracas sur plusieurs sangraves. Je profitai de ce moment pour mettre un coup de coude dans les côtes d’un des sangraves qui était à mes côtés. Je levai alors la tête vers les deux résistants, Kelya et Xanth qui avaient rapidement élaboré un plan pour nous sortir de là.


----Kelya

Alors qu’ils pensaient pouvoir se sortir d’ici, les sangraves débarquèrent dans la prison. Kelya se mordit les lèvres, sentant qu’ils étaient désormais pris au piège. Son regard observa la salle, à la recherche d’une échappatoire. Trop tard. Slurk.

- Vous avez tenté de vous évader, résistants. Vous avez perdus. Vous connaissez la règle.

Tam n’oublia pas d’ironiser, montrant qu’elle ne les craignait pas. Plus facile à dire qu’à faire surtout lorsqu’on se trouvait au beau milieu de leur palais. Le capitaine des sangraves ordonna alors d’attacher les deux Hauts-Mages. Kelya jeta un œil sur Adriam et Tam, impuissante. Fallait-il se battre ? Le sangrave demanda alors à Murmure de venir le rejoindre. L’adolescente observa la sortcelière, ébahie. Elle le connaissait ? Quoique, Edward et elle ont aussi des connaissances chez les sangraves…Le groupe de résistant laissa Murmure partir. La jeune guerrière aperçut Adriam dire sur le bout des lèvres de ne pas s’inquiéter. Tam siffla de ne pas toucher à l’adolescente. Un jet de magie partit, suivi d’une explosion. Deux sangraves furent touchés. La jeune femme voulu demander à la Haut-Mage d’arrêter. Un éclair fondit alors sur la femme qui l’évita de justesse. Un ricanement résonna dans la salle. Un rire que Kelya connaissait trop bien. Son cœur s’arrêta un instant de battre.

-Bien bien bien! Je vois que malgré une explosion tu tiens encore debout! Tu es plus robuste que je ne le pensai Tam tam! J'aurais été déçue si cela n'avait pas été le cas.

La renegate voulut hurler de rage et se jeter sur la vampyre. Tous ces souvenirs de torture, de douleur…La tuer. La tuer la plus rapidement. Son désir de vengeance la rongeait et enflammait la moindre partie de son corps.

-BARBIIIIIIIE!!!!

Oui, qu’elle s’approche…Kelya l’aurait volontiers étranglé, égorgé. Cependant, la sangrave s’arrêta dès qu’elle entrevit Edward. Etait-ce une lueur de crainte dans ce regard ? Un sourire satisfait s’afficha sur le visage de l’ex-agent d’Omois.

-Edward. Je ne m'attendais pas à toi. Je suis encore étonnée de voir que tu tiens le coup dans toute cette mare de sang.

La jeune sortcelière serra la main du demi-vampyre, le soutenant. Elle lui supplia de ne pas l’écouter. Mais pouvait-elle vraiment stopper l’appel du sang ?

Alors que la sangrave continuait les présentations, la guerrière brune entendit Xanth lui murmurer quelque chose à l’oreille.

- Deux couteaux, Cache les dans ta manche et dans la mienne...

Kelya hocha de la tête et s’empressa aussitôt de les chercher. Elle s’executa et s’empara des deux couteaux.
Iris ordonna aux sangraves d’attacher les deux Hauts-Mages. Après quelques instants d’hésitation, ils s’approchèrent des deux sortceliers sous les regards impuissants des résistants. La sangrave prit alors Galathéa, lui tordit le bras et posa sa main sur sa tête, prête à la réduire en miette. Un élan de rage envahit la jeune femme, qui dut faire un effort extraordinaire pour ne pas se jeter tête baissée sur Iris.

- Fait ce que tu veux de moi sale chienne mais sache que les autres ici présents sauront faire des sacrifices : si ils doivent me laisser pour survivre ils me laisseront ! Je ne suis pas aussi importante qu'eux dans la résistance. Arrache moi la tête si tu veux mais ne crois pas qu'en m'éliminant tu éliminera la résistance au contraire tu vas raviver la flamme de la révolte chez les peuples d'Autremonde !

Tout le groupe lança un regard d’avertissement à Galathéa. Kelya préféra un regard horrifié. Non non, ne dis surtout rien qui pourrait provoquer Iris ! Celle-ci prenait un malin plaisir à exécuter les souhaits de ses prisonniers.

- Nous ne bougerons pas.

L’adolescente resta stoïque. Surtout, garder la tête froide. Ne pas se laisser emporter. Les sangraves firent sortir les résistants et les mirent le long d’un mur. Alors que Kelya et anth sortirent, le dragon souffla :


- Kelya, , j'ai un plan : je vais lancer un Explosus sur le lien qui retient le lustre là haut. Tu profiteras de la situation de panique pour mettre hors d'état d nuire ceux qui restent, d'accord ? Au signal...

- Eh là bas ! Taisez-vous !

L’adolescente pressa sa main sur l’épaule de Xanth, lui faisant signe qu’elle avait compris. Se venger. C’est tout ce qui lui importait. Tuer Iris.

- Attention... MAINTENANT !

La magie fusa aussitôt, frappant de plein fouet le lustre. Ce dernier s’écrasa au sol, sur deux sangraves.

- Kelya ! Vas-y !

La colère et la rage prirent le dessus. L’adolescente fondit sur Iris, le couteau en main. Kelya tomba sur Iris, qui fit une roulade et l'envoya à quelques mètres plus loin. La jeune guerrière se releva, tremblante de rage. Des sangraves tentèrent d'attraper les autres résistants. La sortcelière envoya un Destrcutus qui leur barra la route.

-Partez! Je les retiens! Essayez de les retrouver!

La jeune femme faisait allusion aux familiers et à Murmure. Auraient-ils le temps de les trouver? Kelya inspira profondément, et fit apparaître dans ses mains son Daï-jo. Son arme brillait d'une couleur rouge sang. Elle savait qu'elle n'avait pratiquement plus de force. Mais autant faire le plus de dégâts possible avant d'abandonner. Et se venger.


[Faut qu'on m'explique pourquoi je rate TOUJOURS mes attaques! XD]





____________________


Lilouuuu regarde le spoiler! :3
Spoiler:
 


Dernière édition par Adriam Aëndal le Ven 24 Déc - 8:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Jeu 23 Déc - 22:36

Le membre 'Adriam Aëndal' a effectué l'action suivante : Lancer de sortilèges/ coups

'Armes/CAC Niv 2A' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
00 1245 639
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 234
Age : 22
Race : Humaine
Date d'inscription : 21/06/2010

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Dim 26 Déc - 22:09

J'avais suivi tous les autres dans le passage et le plan s'était déroulé comme prévu jusqu'à l'entré en scène de ces fichus sangraves, ou du moins jusqu'à ce que toute la pièce explose d'un coup. Même si tout le monde avait crié: "Couchez-v....", je n'avais pas vraiment réalisé ce qui se passait car j'étais totalement perdu dans mes pensées. Je fus projeté avec violence dans un coin de la pièce et je perdis conscience après avoir ressentie une intense douleur en-dessous de l'épaule droite.

...

Je me réveillais doucement après de longues minutes, j'avais les paupières lourdes pour une raison qui m'était à ce moment-là inconnu. Après un effort conséquent je réussi à ouvrir les yeux et découvris l'étendu des dégâts. Un gros, non que dis-je, un énorme morceau de verre transparent s'était planté juste en-dessous de ma clavicule et me maintenait contre le mur dans une position inconfortable. "Par Bendruc le Hideux", heureusement qu'il ne s'était pas planté de l'autre côté !
Je me trouvais adosser au mur légèrement plus bas que l'endroit ou se trouvait ma tête habituellement, ce qui était une bonne chose. Mes pieds n'étaient pas en appuie sur le sol et le seul bout de verre me retenait de tomber à terre. Je me concentrai mentalement pour juger de l'état de mes jambes car ma vue était toujours légèrement floue. Elles étaient en parfait état, un soulagement. Je les reculai lentement, posant mes pieds dans une flaque d'un liquide visqueux qui n'était autre que mon propre sang, et les préparai à soutenir à nouveau le poids de mon corps. Puis, avec douceur, ma main droite prit l'avant du fragment tranchant de verre. Je mit à profit ma force de vampire pour l'extraire du mur ainsi que de ma chair. Je l'arrachais d'un coup, ce qui produisit un bruit sourd, et retombais sur mes jambes flageolante. La douleur atteint, durant l'opération, le seuil du supportable et je retins mon cri car ce n'était pas le moment de joué les "chochottes" puisque je ne devais pas être la seule blessé.
Ce n'est qu'après cela que je compris pourquoi personne n'était soit venu m'aidé soit m'emprisonné; un fragment du plafond s'était détaché et se trouvait à présent devant moi. Il me cachait à la vue de tous. Je pouvait sortir de cette cachette par le côté droit qui n'était pas obstrué.
En me penchant, je découvris avec effroi que la plupart de mes compagnons et de mes "sauveurs" étaient blessé. Une grande partie se trouvait à terre mais la majorité n'étaient simplement qu'égratinés, inconscients et/ou exténués. Un homme soutenu par une femme avait perdu un bras ce qui était beaucoup plus grave que ma propre blessure. Je tournais la tête vers l'autre côté de la salle pour constater que les sangraves étaient également là. Le chef "présumé" de la bande ordonna à ces derniers d'attaché les deux Haut-mages et de tué les autres, génial! Puis il s'appropria de lui-même le droit d'enmener la jeune Murmure dans ses appartements pour son plaisir personnel. Cela mit très en colère la Haut-mage Tam qui fit valser les deux sangraves qui devaient l'attaché à l'autre bout de la pièce. Ensuite une autre vampire du nom de Iris s'incrusta et prit en otage Galathéa.
Je ne l'aimais pas du tout la nouvelle et à mon plus grand bohneur, personne ne m'avait encore remarqué. Je laissais mes compagnons se débrouiller quelques instants pour réfléchir à un plan.
Du sang coulait de le long du morceau de verre que je tenais toujours en main, et il gouttait au sol dans des petits "plocs" sanglant (sol qui était déjà couvert de sang).
-Aïeuh, chuchotais-je en lachant le bout de verre.
Un énorme boum me fit sursauter, je me retournais à nouveau vers la salle pour découvrir cette fois que les résistants avaient déjà opté pour un plan en faisant tombé le seul lustre de la salle qui avait tenu le choc. J'allais attendre de voir ce qu'il allait faire pour voir si je pouvais les aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murmure / Selena
Créature
Créature
avatar

Féminin Nombre de messages : 463
Amour : Ils sont tous les deux en OutreMonde...
Date d'inscription : 12/11/2010

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Mar 28 Déc - 13:10

********** Dans les appartements d'Asa **********



Quand Asakneth avait débarqué, braquant sur moi son regard bleu, j'avais eu envie de le tuer. Malheureusement, lui avait d'autres plans.
Je les compris quand il tendit vers moi une main suppliante. Eleane me chuchota de ne pas avoir peur. Pas de risque, j'avais pas peur de cette enflure.
Il me demanda de me rendre.
J'allais lancer une phrase qui lui ferait regretter d'oser me reparler après ce qu'il m'avait fait (c'était à cause de lui que j'étais enfermée ! ) mais j'eus un déclic.
Il voulait vraiment me préserver ? Un sourire apparut sur mes lèvres, que je dissimula vite pour avancer vers lui.
Il ne parut pas surprit de me voir trahir tout le monde pour sauver ma peau. nan mais, j'avais vraiment une tête de traitresse ? il avait vraiment un sens de l'observation qui laissait à desirer.
Je le suivis en silence dans le couloir, cherchant le moyen de tirer profit de la situation.

- Murmure ! cria quelqu'un dans les prisons tendis que nous tournions à l'angle d'un couloir.

J'eus un pincement au coeur, tendis que celui-ci se mettait à battre la chamade. Venais-je de faire une grosse bêtise ? ça ne serait pas la première fois, en tout cas !
Un sangrave nous barra la route, sa robe gris foncé faisant reculer Asakneth.

- Je la prend, pour mon plaisir personnel. Osât il formuler comme seule excuse.

J'ouvris grand la bouche, indignée. Etait il serieux ?
Qu'allait il me faire, par Demidirus ? Il fallait que je me sorte de la en urgence !
Nous pénétrâmes dans ce qui semblait être ses appartements, et il referma la porte à double tour derrière moi.
Avant, j'étais en colère, triste, de mauvais poil. Mais là j'étais carrement furieuse, indignée, dégoutée, prête à le tuer.
Dès qu'il se retourna vers moi, je l'injuriais :

- Ca va pas la tête ? On ne prend pas une jeune fille pour "son plaisir personnel" !

Et je lui décochais un coup de genoux qui lui fit se tordre en deux.

- Et si ce n'est qu'une excuse, alors il va falloir qu'on ai une petite discution toi et moi !

Mais j'avais une urgence sur les bras pour l'instant, et elle devait être en train de se faire laminer dans les prisons, cette urgence. Pas que je n'ai pas confiance en mes compagnons d'infortune, mais je doutais qu'ils puissent s'en sortir avec tous les blessés.
Le Sangrave se relevait, pret à riposter. Cette fois, je ne lui laissait pas le temps de se justifier, et me transformais en louve blanche.
Féroce et imposante, je le menaçais de la griffe.

- Dis moi où sont les familiers. TOUT DE SUITE !

Je n'y allais pas de main morte, mais l'heure était grave, et puis il me tapait sur le système.
Il bredouilla le nom d'un couloir et d'une salle et je me redressais, rétractant mes griffes au passage. Gentil garçon.

____________________


Avant, les gens pouvaient mourir sans avoir d'idéaux. Aujourd'hui, les gens qui ont des idéaux ne veulent même plus mourir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Mar 28 Déc - 15:05

********** Dans les appartements d'Asa **********


Claquant la porte de mes appartements derrière, moi, je fus face à Murmure. Pourquoi l'avais je sauvé ? Aucune idée. Etais ce stupide ? Oui, sans aucun doute. La sagesse m'aurait dicté de la laisser mourir dans les prisons avec ses compagnons, mais depuis un certain temps, je n'écoutais plus la voix de la sagesse. Quoiqu'il en soit, elle était devant moi, et je ne savais pas quoi en faire. "Pour mon plaisir personnel"pft ! Je n'étais pas un violeur. Un tueur, un voleur, un traître, oui, ça je l'étais. Mais pas un violeur, non. Elle me fixait avec colère, et pour un peu je me serais enfui. Seulement, elle ne m'en laissa pas le temps.

- Ca va pas la tête ? On ne prend pas une jeune fille pour "son plaisir personnel" !

Le coup de genou qui suivit fut soudain, brutale, douloureux, et bien placé. Courbé en deux, manquant d'air, j'essayais d'articuler quelque chose, mais rien ne vint. C'était la deuxième fois qu'elle tapait là, et ça commençait à bien faire. Jurant, je parvins à articuler quelques paroles, mais je dus m'interrompre, la douleur étant trop forte :

- Espèce d'imbécile... Tu crois vraiment... que je t'ai sauvé pour ... ça ? Réfléchie, mer** !
- Et si ce n'est qu'une excuse, alors il va falloir qu'on ai une petite discution toi et moi !

Discuter ? Je ne demandais que ça ! Les insultes étaient sortis toutes seule, mais je ne les regrettais pas. Elle verrait peut être que sa réaction avait été stupide... Ah ben non, raté. Elle se transforma en louve, et se mit à me hurler dessus :

- Dis moi où sont les familiers. TOUT DE SUITE !
- Les familiers ? ils sont là où on les a enfermés, dans la salle "quelque part", dans le couloir ... je sais plus !

Et je ponctuai le tout de mon plus beau sourire. Ivre de rage, la louve ne se rendit pas tout de suite compte de ce que j'avais dit, et était déjà prête à partir à leur recherche. Elle s'immobilisa, incertaine, et se retourna vers moi, une lueur bizarre dans le regard. Devant son expression, je ne pus m’en empêcher. J’éclatais de rire, un fou rire qui vous prends dans les moments de stress, ou de danger, un rire qui ne vous lâche plus. La jeune fille restait planté devant moi, et je riais.
Cinq bonnes minutes plus tard, je parvins à me calmer, et à la regarder en face sans replonger. Bon, elle était toujours autant en colère, et par respect, je repris mon sérieux. Du doigt, je lui désignai une boite au fond de la pièce, tout en disant :

- Ton familier est dedans, j’ai essayé d’en prendre soin. « Essayé », parce que l’animal ne se laissait pas faire. Tu es libre de partir, avec ton familier, loin d’ici, où tu veux, mais à une seule condition.

Oui, parce que mine de rien, c’était quand même moi qui était censé être en position dominante. Murmure s’était précipité vers la caisse, et serrait maintenant son « Mime » dans ses bras.

-Fais toi oublier. Oublie la résistance, oublie les sangraves, oublie tout ce qui s’est passé ici, et retourne à ta vie d’adolescente. C’est pour ton propre bien. Tu es trop jeune pour mourir ou te sacrifier pour une cause perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Tam Galadrill
Haut-Mage
Haut-Mage
avatar

Féminin Nombre de messages : 1983
Age : 27
Localisation : Mentalir
Amour : Platine
Race : Humaine au service d'Omois
Date d'inscription : 19/08/2008

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Sam 1 Jan - 21:29

Ah la saleté. Je la fuis, elle me retrouve quand même sans le faire exprès. Iris. Brrrr. Je la vis s'avancer vers moi et évitai encore facilement son attaque.

-Bien bien bien! Je vois que malgré une explosion tu tiens encore debout! Tu es plus robuste que je ne le pensai Tam tam! J'aurais été déçue si cela n'avait pas été le cas.

- Je te connais par coeur Iris, je te vois venir à des kilomètres.

-Quoi qu'il en soit, c'était vraiment suicidaire de s'échapper d'ici. Ne croyez pas que vous allez vous en sortir indemnes.

Je ne décrochai pas un mot. J'étais trop... surprise, sous le choc, trop en colère et trop prudente aussi. La vampyr continua de faire le tour des résistants pris dans sa toile. Elle en connaissait un certain nombre et pas les moindres. Une fois son petit tour terminé, elle se tourna vers l'un de ses subordonnés. Malgré ses chuchotements, de là où j'étais j'entendis qu'elle demandait des renforts. Le gris s'éxécuta et s'en fut aussitôt dans un soupir d'Iris nous étant dédié.

- Ca me fait mal de me dire qu'on va devoir vous tuer...

- Tu ne toucheras pas à un seul de leurs cheveux, grondai-je plus pour moi même

- Asakneth a ordonné d'attacher les Hauts-Mages.
- Et vous attendez quoi pour le faire? Qu'ils vous tendent leurs mains avec un grand sourire?

Pour le coup j'étais d'accord avec la vampyr. Depuis que le soit-disant Asakneth avait donné cet ordre, j'avais mis à terre deux sangraves et aucun d'entre eux ne s'était rapproché à moins de deux mètres de nous. Un dernier regard de ma part vers les plus téméraires, les fit hésiter quelques instants encore. Mais alors sans crier gare, Iris s'empara de Galathea et menaça de la tuer. Ma bouche allait s'ouvrir pour protester mais un coup d'oeil vers Iris me rappela que lorsqu'il s'agissait des vies humaines, la vampyr ne plaisantait jamais. Je me ravisai et laissais les sangraves s'approcher de moi et me lier les mains dans le dos. Deux d'entre eux se saisirent de mes poignets liés et s'accrochèrent avec force à mon épaule pour que je ne leur fausse pas trop vite compagnie. Ils ne comprenaient pas, ils ne comprendraient jamais.

Entre les griffes d'Iris Galathea tenta de résister. Elle hurla à qui voulait bien l'entendre:

- Fait ce que tu veux de moi sale chienne mais sache que les autres ici présents sauront faire des sacrifices : si ils doivent me laisser pour survivre ils me laisseront ! Je ne suis pas aussi importante qu'eux dans la résistance. Arrache moi la tête si tu veux mais ne crois pas qu'en m'éliminant tu éliminera la résistance au contraire tu vas raviver la flamme de la révolte chez les peuples d'Autremonde !

- Tais-toi Galathea, répliquai-je vivement.

Nous admirions tous son courage mais dans cette situation il ne serait d'aucune utilité. La pression des mains des sangraves sur mes clavicules ne cessait de me le rappeler.

- Nous ne bougerons pas, répondit à son tour Xanth

Un silence de plomb tomba sur notre groupe et les sangraves profitèrent de cet instant de répis pour nous faire avancer. Ils nous firent sortir d'abord Adriam et moi puis les autres. En première ligne, je ne voyais pratiquement rien de ce qui se passait derrière, j'avais beau tourner la tête je m'arrachais la nuque et n'arrivais pas à de meilleurs résultats. Je jetais un regard désespéré à Adriam.
Derrière nous, j'entendis l'un des sangraves donner l'ordre d'aligner les prisonniers contre le mur. Quoi! Ils n'allaient pas organiser une éxécution générale, tout de même!
J'allais forcer mes gardes du corps à me retourner quand un cri retentit:

- MAINTENANT !

Je reconnus le cri de Xanth avant qu'un son d'explosion ne retentisse, puis un bruit métallique et enfin un énorme choc au sol ponctué de souffles coupés. La pression sur mes épaules se relacha soudain et je ne perdis pas de temps. Je fis volte face et balançais mon meilleur coup de pied dans l'entre-jambe du premier sangrave qui s'était retourné face au bruit tandis que je frappais le dos du genoux du deuxième qui s'effondra à son tour en avant.

face au nouveau désastre je compris que le lustre avait perdu de l'altitude et assomé quelques gris au passage. Kelya se battait farouchement avec Iris, les résistants courraient en ma direction poursuivis par les gris. Un desctructus fut lancé, barrant la route à quelques sangraves.

- Partez! Je les retiens! Essayez de les retrouver!

J'acquiesçai et criai à mon tour:

- Galathea! Avec moi! Les autres filez avec Adriam en lieu sûr!

Je courrai les mains toujours attachés dans le dos en direction des escaliers menant en dehors des cachots, la petite sortcelière derrière moi. Arrivées en haut, nous eûmes droit à une petite surprise. Les renforts quémandés par Iris.

- Oh. Oh...

Le bleu qui vint teinter les masques en face de moi, n'annonçait rien de bon... Je me retournais, dos à eux et incantai:

- Par le movus le trou nous mène la ou je veux, très loin d'eux.

De mes mains jaillit une poussière dorée qui vint s'enrouler en tourbillon juste entre les renforts et nous.

- Saute dedans! ordonnai-je à Galathea.

Je la suivit aussitôt. L'instant d'après nous nous retrouvions dans un couloir désert de l'aile EST du palais. Deux sangraves avaient eu le temps de nous suivre... Slurk.
Et je fais comment moi les mains attachées??

____________________


Dernière édition par Tam Galadrill le Sam 1 Jan - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lirina.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Sam 1 Jan - 21:29

Le membre 'Tam Galadrill' a effectué l'action suivante : Lancer de sortilèges/ coups

'Armes/CAC Niv 2A' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Galathea//Fafnir
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 603
Age : 21
Localisation : J'ai encore loupé une occasion de me taire ><
Amour : Love, love, love what is it good for ? Absolutely Nothing
Race : Hybride//Naine
Date d'inscription : 11/11/2010

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Dim 2 Jan - 16:18

Ma tirade m'avait attiré tous les regards qui étaient soit pleins de reproches soit indignés, en levant la tête je vis même la petite-amie du vampyr passer par une expression horrifié. Quoi, j'avais pas non plus creusé ma tombe ni sauté dedans un criant qu'il me fallait de la terre -enfin peut-être que si- ? Mon rire s'était stoppé et ma boule au ventre se reforma aussi rapidement qu'elle avait disparue, bon il était clair que je ne voulais pas mourir mais s'il le fallait pourquoi pas maintenant ?

- Tais-toi Galathea, rétorqua Dame Galadrill.

- Nous ne bougerons pas, me contredit Xanth tandis que je le regardais surprise.

Mais bon sang, qu'ils s'en aillent pendant que je m'amusais avec la vampyre ! J'avais dû faire une bourde, une grosse bourde pour que la Haute-mage m'apostrophe comme ça et que Xanth ne veuille pas partir, mais enfin après tout j'avais l'habitude d'en faire alors une de plus ou de moins était-ce si important ? Une voix en moi me hurla que ça l'était que je n'avais pas le droit de mourir ici des mains ennemies et encore moins me sacrifier et cette simple phrase raviva une minuscule flamme d'espoir dans mes yeux ternes, je fixais Xanth qui murmura quelque chose à la petite-amie du vampyr, un plan ou seulement une dernière action de quelques résistants désespérés qui voulaient jouer leur dernière carte ? Je ne me posais pas la question longtemps, lorsque Xanth cria :

-MAINTENANT !

Un bruit métallique résonna dans mes oreilles, puis après tout fut confus, j'entendis des coups partir et vit une ombre fuser sur la vampyre et elles partirent toutes deux en roulade. Je me levais et observais le massacre tout le monde luttait avec les moyens du bord, soit les pieds et les poings dans les bons endroits. Je courru vers la Haute-mage poursuivui par des sangraves lorsqu'une voix retentit à l'unisson avec un Destructus :

-Partez! Je les retiens! Essayez de les retrouver!

La haute-mage ne se fit pas attendre et plaida à son tour :

- Galathea! Avec moi! Les autres filez avec Adriam en lieu sûr!

Une peu surprise, je m'éxecutais courant derrière la Haute-mage qui semblait incofortablement installée dans ses menottes. Nous montâmes les escaliers et arrivées en haut une jolie brochette de gris, un légère sourire voguant sur mon visage - àau bord de l'épuisement on se réjouit de tout- mais leurs masques se colorant de bleu n'annonçaient rien de bon et Dame Galadrill se retourna et incanta :

- Par le movus le trou nous mène la ou je veux, très loin d'eux. dit-elle tandis qu'une tourbillon doré se formait entre nous et les gris.

- Saute dedans! somma-t-elle immédiatement.

Une nouvelle fois je m'exécutais jetant un doux regard rempli de petites étoiles aux sangraves qui sous-entendait qu'il finiraient par tous mourir. Arrivant dans un couloir vide du palais, je tournais sur moi-même bêtement pour me repérer puis humais l'air : aile EST mais Murmure et les familiers étaient-ils là ? Tout restait drapé dans le brouillard le plus complet. Je me retournais au bruit de pas et vis deux petits chatons gris qui nous avaient suivis, ils avaient le chic de me pousser à bout, ça allait chauffer. Je me mit devant la Haute-mage toujours menottée et dégainais les deux épées prise à Xanth, elles allaient bien me servir finalement. Je posais mon regard sur la Haute-mage attendant son feu vert -ou non-.

____________________
Can you feel it pulsing through your veins, running like a mad men, looking for a game plan ? ♪



Spoiler:
 


Dernière édition par Galathea Naïbé Albiorix le Ven 7 Jan - 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murmure / Selena
Créature
Créature
avatar

Féminin Nombre de messages : 463
Amour : Ils sont tous les deux en OutreMonde...
Date d'inscription : 12/11/2010

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Dim 2 Jan - 17:43

Les appartements d'Asa
Ton familier est dedans, j’ai essayé d’en prendre soin. « Essayé », parce que l’animal ne se laissait pas faire. Tu es libre de partir, avec ton familier, loin d’ici, où tu veux, mais à une seule condition.
Je fonçais sur une boîte où reposait Mime, tout tremblotant, pour le serrer dans mes bras.
Puis je me retournais vers le Sangrave, des clairs pleins les yeux.

-Fais toi oublier. Oublie la résistance, oublie les sangraves, oublie tout ce qui s’est passé ici, et retourne à ta vie d’adolescente. C’est pour ton propre bien. Tu es trop jeune pour mourir ou te sacrifier pour une cause perdue.

Je lui dédiais mon plus beau sourire. Maiiiiis bien sur !
- Oui, et puis je serai boulangère, je marcherai dans l'ombre, évitant de ne pas me faire dévorer par des vampyrs BSH quand je fermerai la boutique. Je verrai les dragons se faire tuer, l'immonde génocide prendre forme. Je verrai des hommes et des femmes mourir sur le seuil de ma porte et leur dirais "c'est tant pis pour vous, faut pas défendre de tels idéaux" ! Je gagnerai durement ma vie, servant des gens malheureux et hantés par la peur. Je vivrais pour un Empire dévasté, dirigée par un homme qui me dégoute.

Je m'approchais de lui avant d'articuler

- Comme toi, en somme. Alors non, je ne veux pas vivre comme ça. La vie est faite de désirs et de rêves, et je concidère que toi, tu n'en as plus. Tu ne sers Magister que parce que tu as peur, ou bien que tu souhaite une domination sur le monde. Moi, je ne veux pas vivre pour te telles choses. Vivre c'est aimer, aller et venir selon ses désirs, faire ce que l'on veut avec des gens qu'on aime, avec des libertés et espoirs. Donc non, je n'oublierai pas la résistance. La résistance est l'espoir. Malgrès mon age, saches que je peux comprendre cela. Et si je meurs pour elle, alors je serais heureuse, car j'aurais participé à cette lutte.

Je me redressais, presque à bout de souffle.
- Si tu veux vraiment te rendre utile, puisque tu veux tellement me sauver, alors dis moi où sont les autres familiers. Sinon, épargnes ta salive.

Je le fixais pendant de longues secondes, puis haussais les épaules. Très bien, c'était son choix.
Je tournais les talons, et sans lui accorder un regard, refermais la porte derrière moi.
Super, ça, c'était fait. Rester plus qu'à sauver ma peau, et accesoirement celle des autres.

Soudain, alors que je tournais à l'angle d'un couloir, je tombais nez à nez....avec la Haute Mage et Galathéa !
....qui étaient presque encerclées par des sangraves, prêtes à se battre.
La magie verte crépita au bout de mes doigts, j'étais prête, moi aussi, à me transformer en louve à tout moment.
- Coucou les filles ! je crois savoir où sont les familiers. Fis-je en désignant Mime, qui m'expliquait ce qu'il avait vu, du menton.

____________________


Avant, les gens pouvaient mourir sans avoir d'idéaux. Aujourd'hui, les gens qui ont des idéaux ne veulent même plus mourir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benedict / Iris T'aranvil
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 374
Age : 21
Amour : je hais tout le monde...sauf Lex!
Race : Vampyre
Date d'inscription : 13/12/2008

Chronique
Points de vie:
50/70  (50/70)
Points d'attaque:
7/10  (7/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Dim 2 Jan - 18:50

La petite se mit alors à ricaner. Tiens donc…

- Fait ce que tu veux de moi sale chienne mais sache que les autres ici présents sauront faire des sacrifices : si ils doivent me laisser pour survivre ils me laisseront ! Je ne suis pas aussi importante qu'eux dans la résistance. Arrache moi la tête si tu veux mais ne crois pas qu'en m'éliminant tu éliminera la résistance au contraire tu vas raviver la flamme de la révolte chez les peuples d'Autremonde !

Un grand sourire carnassier s’afficha sur mes lèvres. Sa mort n’avait pas d’importance ?

- Ok d’accord, montrons à tes copains comment tu va mourir en héroïne pitoyable !

Alors que j’appuai un peu plus, prête à lui broyer la tête, les résistants réagirent et lui demandèrent de se taire. Celui qui était blessé lâcha finalement qu’ils ne bougeront pas. Sage décision, un accident peut si vite arriver. Je levai un instant les yeux au ciel. Ces petites gamines…Il faut tout leur apprendre ! Enfin, elle n’allait pas tarder à goûter la mort, quelle différence cela fera ? Les sangraves firent sortir les sortceliers, après que les Hauts-Mages furent attachés. Alors que j’allai ordonner d’exécuter le reste de la bande, j’entendis un cri.
Ensuite…Comment dire.
Ce fut un gros foutoir. Le lustre s’écroula, embrochant quelques sangraves au passage. J’eus le reflex de l’éviter. Mais c’était pour tomber sur Kelya, qui, ivre de rage fondit sur moi. Je fis une roulade et l’envoyai bouler quelques mètres plus loin. Je feulai, puis me tournai vers les autres résistants.

-Ne les laissez pas s’échapper !

Des sangraves se tournèrent vers les autres sortceliers, mais furent stoppés par un Destructus. Je fis volte-face vers Kelya.

-Toi…

-Partez! Je les retiens! Essayez de les retrouver!

Tam hocha rapidement de la tête et partis sous mes yeux avec le reste de la bande. C’est pas vrai…Mais c’est pas vrai ! Et les renforts ? Qu’est-ce qu’ils fou…fichaient ? Mais je n’avais pas le temps de penser. Je me tournai vers Barbie, le regard glacial.

-Cette fois, pas de pitié veux-tu très chère ?

Je sautai en l’air et fondis vers la petite humaine . Je lui assénai un coup de griffe qui lacéra son buste. Quatre marques rougeâtres décoraient maintenant sa poitrine. Je me pourléchai les doigts qui étaient tachés de sang. Toujours aussi mielleux, chaud et piquant à la fois.

- Ton sang m'a manqué ma Barbie...Tu devrais revenir plus souvent dans la salle de torture et nous raconter des petits secrets...




Kelya: 40 PV(50-10) --- 7PA
Iris: 60 PV--- 7PA (8-7)

____________________

Merci Tammie pour le kit! *-*

Spoiler:
 


Dernière édition par Iris T'aranvil le Dim 2 Jan - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Dim 2 Jan - 18:50

Le membre 'Iris T'aranvil' a effectué l'action suivante : Lancer de sortilèges/ coups

'Armes/CAC Niv 2A' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Mer 5 Jan - 20:20

Kelya se rua sur la vampyr avec le couteau, mais celle-ci fit une roulade et envoya bouler l'adolescente un peu plus loin. Pendant ce temps, les Résistants avait réagi rapidement en neutralisant les Sangraves les plus proches. Ici, Adriam mettait un coup de coude, là, Tam assénait un coup de pied peu réglementaire, mais néanmoins légitime, à l'un des gris qui s'était retourné pour voir ce qui se passait. Fallait pas.

De mon côté, j'avais sorti mon couteau de ma manche, et je mettais hors d'état de nuire les deux gris qui se rapprochaient de moi pour m'immobiliser. Mais je voulais éviter de les tuer. Blesser très gravement me suffisait. D'un grand geste circulaire du bras, je tailladai la cuisse du premier puis, d'un coup remontant, je transperçais l'épaule de l'autre en passant sous l'aisselle. Puis je les assomais directement après. Avant de détourner les yeux, je m'apercevais que le premier avait des clés sur lui. Je m'en emparais, et je me dirigeais ensuite vers Tam, accompagné des autres. Les autres gris se précipitèrent vers nous, mais Kelya lança un Destructus sur le plafond et leur barra le passage. En écrasant certains d'entre eux au passage.

-Partez! Je les retiens! Essayez de les retrouver!

Je lui lançais un regard inquiet. Je ne doutais pas de ses compétences, mais elle n'était probablement pas assez forte pour repousser tout ces Sangraves, en plus d'Iris. Tant qu'à les retenir, autant le faire en restant entière. Mais Tam acquiesca.

- Galathea! Avec moi! Les autres filez avec Adriam en lieu sûr!

- Tam, att...


Elle créa un passage, puis s'en alla avec la jeune fille qui avait été menacée par la vampyr. De mon côté, je soupirais.

- Et comment elle fait, les mains dans le dos ? Bon.

Je me tournais vers Adriam, puis ouvris ses menottes avec les clés chapardées sur le Sangrave de tout à l'heure. Un sort frôla mon oreille. Je me retournais. Une cohorte de gris, sans doute des renforts demandés par la vampyr, nous faisaient face. On était mal. Mais soudain, j'eu une idée. Lumineuse celle-là. On avait laissé deux trois truc dans les geôles, on allait leur faire une bonne surprise... Je m'adressais aux masqués, après un clin d'oeil furtif aux autres Résistants.

- Hey, bande d'imbéciles, attaquez-moi un peu pour voir, si vous en êtes capables !

L'insulte fit mouche, et une bonne partie des imbéciles me chargea, tentant de me toucher avec leurs sorts. J'esquivais leurs attaques, et fis mine de m'enfuir vers les prisons. Une fois à l'intérieur, je lançais un Camouflus, tandis qu'eux entraient, les masques rouges de colère. Pensant sans doute que je m'étais caché dans l'une des geôles, ils se mirent à fouiller la zone. Pendant ce temps, je sortais discrètement, et je fermais la porte à clé. Après m'être éloigné, je fouillais dans mon sac, prenais une petite télécommande, et appuyai sur le bouton du milieu. Mais rien ne se passait. Déjà, j'entendais les imbéciles qui tentaient de défoncer la porte.

- Aller... Sacré nom de brokl, fonctionne ! Oui !

Je m'étais souvenu que, avant de libérer les prisonniers, moi et Mya avions truffé l'endroit de C4.
L'explosion qui résulta fit littéralement s'envoler la porte, et je me félicitais de ne pas être resté à côté. Pendant ce temps, le combat s'était engagé du côté des Résistants contre les gris qui ne m'avaient pas suivi, et nous menions la bataille, ces derniers ayant perdu plus de la moitié de leurs effectifs. De l'autre côté, je voyais Kelya qui se battait toujours contre la vampyr. Il fallait que je l'aide, sinon elle allait se faire tailler en pièce. Je lançais mon couteau vers son adversaire, voulant éviter de m'épuiser d'avantage en utilisant ma magie. Malheureusement, j'étais déjà épuisé, et mon arme se planta lamentablement à un mètre de la cheville de la vampyr. Je ne savais pas si elle m'avait vu, mais je m'en fichais. Il fallait absolument que nous quittions cet endroit, et vite ! J'espérais juste que si Kelya s'en sortais, elle récupérerait ma dague, sinon... Bin tant pis.

- Vite ! criais-je, complètement essouflé, la respiration sifflante. Nous devons y aller !

Soudain, l'un de mes coeurs me fit atrocement mal, et l'air que j'inspirais me brulais les poumons. Je serrais ma main sur mon torse, grimaçant de douleur. Je n'aurais pas dû faire tout ces efforts d'un seul coup...

____________________


Dernière édition par Revan//Xanth le Lun 10 Jan - 22:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Mer 5 Jan - 20:20

Le membre 'Revan//Xanth' a effectué l'action suivante : Lancer de sortilèges/ coups

'Armes/CAC Niv 1A' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Tam Galadrill
Haut-Mage
Haut-Mage
avatar

Féminin Nombre de messages : 1983
Age : 27
Localisation : Mentalir
Amour : Platine
Race : Humaine au service d'Omois
Date d'inscription : 19/08/2008

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Ven 7 Jan - 13:00

* Aile Est du palais*

Galathea s'empressa de se poster devant moi maintenant armée de deux belles dagues. C'était toujours mieux que de se retrouver menottée à combattre de dos. Cela semblait bien faire rire les sangraves mais j'avais vu de quel courage pouvait faire preuve la jeune fille. Ils allaient en baver. Galathea posa les yeux sur moi comme pour attendre un signal. J'allais acquiescer quand une silhouette apparut en face de moi. Murmure?
Ses mains s'illuminèrent de magie verte.

- Coucou les filles ! je crois savoir où sont les familiers! s'exclama-t-elle.

Je grimaçai, les dents serrées.

- Bravo pour l'effet de surprise jeune fille. Cela n'aurait pas été plus simple de frapper ces enflures et après de vous faire connaître?


Il y avait encore un peu de boulot avant d'arriver à en faire de fières combattantes. Mais au moins nous retrouvions nous supérieures en nombre. Bon point ça.
Maintenant c'était au tour des gris d'être encerclé. D'un côté Murmure, de l'autre Galathea et moi. Quelle bande de bras cassés nous formions.

J'activais ma magie et me tournais dos à tout le monde. Pfff je devais avoir l'air malin.

- Vous n'avez aucune chance Mage Galadrill, déclara l'un des gris. Vous êtes entravée et ces jeunes filles manquent d'expérience comme vous l'avez fait remarquer.

Je ne me retournais pas mais ne pus m'empêcher de pouffer.

- C'est fou le nombre de personnes qui me disent que je n'ai aucun espoir de réussite et qui se retrouvent bêtement sur le cul trois secondes après.

Devant moi, une grande fenêtre me permettait de voir le reflet de ce qui se passait derrière moi. Parfait. Enfin ce n'était que des silhouettes sombres et floues... pas terrible comme précision.

Avant que l'un des gris n'en ait l'idée j'incantais:

- Par l'explosus vous dégagez, que vous soyez éjectés!

Malheureusement d'après ce que je pus voir dans la vitre, les sangraves esquivèrent à l'aide d'un contre sort qui nous renvoya le sort en pleine poire. Si Galathea put l'éviter - ce dont je n'étais pas moins sûre - je pris le contre sort dans le do et fut projetée en avant. Je tentais de me pencher en avant pour entamer une roulade mais buttais dans une bibliothèque qui vint s'échouer sur moi et manquais de perdre connaissance sous le choc. Aïeuh.
Je relevais la tête. Murmure et Galathéa allaient entrer en action, il fallait que je les aide. Je commençais à me tortiller pour sortir de l'emprise de l'armoire mais sur le dos, les mains attachées derrière, je ne faisais que me rendre plus ridicule. Ma tête bourdonnait, j'étais incapable de bouger. Tant pis, je pourrais certainement me rendre utile autrement. Murmure avait récupéré son familier mais dans ma vision je ne me souvenais pas avoir vu l'animal. C'était donc que les familiers étaient séquestrés dans deux endroits différents au moins. Je me concentrais et maintenant que je me trouvais si proche tentais de localiser Biiily. Cela me fut moins difficile que prévu. Le petit troucho ne cessa de piailler quand il sentit ma présence dans sa tête. Ils se trouvaient tous dans les combles un étage au dessus. Parfait.

Je revins sur terre et jetais un coup d'oeil pour savoir où en étais rendues Gala et Murmure.

____________________


Dernière édition par Tam Galadrill le Ven 7 Jan - 13:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lirina.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    Ven 7 Jan - 13:00

Le membre 'Tam Galadrill' a effectué l'action suivante : Lancer de sortilèges/ coups

'Haut-mage savant' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [A.C] Comment faire un repas de classe en prison?    

Revenir en haut Aller en bas
 

[A.C] Comment faire un repas de classe en prison?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comment faire un escalier ?
» [TUTO] Comment faire des arbres
» comment faire une haie ?
» Comment faire un rp ?
» Comment faire une bourde [PV : RUBY]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Empire d'Omois :: Le Palais Impérial d'Omois :: Prison-