AccueilFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Murmure / Selena
Créature
Créature
avatar

Féminin Nombre de messages : 463
Amour : Ils sont tous les deux en OutreMonde...
Date d'inscription : 12/11/2010

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: [A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]   Ven 4 Nov - 18:05

~Dans la famille Stèl, je demande....~
Axel / Murmure



         «  Coucou maman, me revoilà ! Je t'avais pas dis mais je suis rentrée dans la Résistance, et à cause d'un Sangrave reconverti ( tu sais, celui qui a détruit ta couverture et flambé ton beau tapis) et ba j'ai fuis la maison familiale. Et je suis allée risquer ma vie dans un bal où mon petit ami ( ah oui parce qu'il est devenu mon petit ami) est mort. Et là je rentre. Je suis un peu dépressive, lessivée et recherchée. Et sinon ça va vous ? »

Je me disais que si je servais ça à ma mère, même si elle était plutôt tolérante, ça n'allait pas vraiment passer. A 16 ans, on ne part pas mener sa vie ( et surtout pas avec un méchant garçon!) même sous le régime Sangrave. Et surtout pas risquer sa pauvre innocence dans une bataille sanglante. Alors autant dire que je m'approchais de la porte un peu à contrecœur.
Je tendis l'oreille. Aucun bruit.
Puis soudain la porte de bois blanc s'ouvrit à la volée sur...ma mère.
Grande, svelte, portant une robe noire trop petite pour elle, ses cheveux roux formant un chignon à moitié défait sur sa petite tête. Et de gros cernes sous les yeux.
Elle ne marqua même pas une seconde de surprise en appercevant sa traitresse de fille sur le seuil de sa porte. Elle me saisit brutalement par les épaules, me poussa à l'intérieur, verouilla la porte et se tourna enfin vers moi. Là j'essayais de lui faire une moue innocente et croisant les bras.

- MAIS QU'EST CE QUI T'ES DONC PASSE PAR LA TETE ? Hurlât elle sans attendre de réponse. Quand je me suis réveillée, le salon était dévasté, des Sangraves courraient de partout et tu n'étais plus là ! Ton père et moi avons été obligé de subir la fouille de toute notre maison ! Tu imagine une seconde si tu père avez toujours eu ses....

Mais à bout de souffle elle s’aperçut que j'étais dans un sale état. J'avais la figure barbouillée de terre, et mes vêtements ne devaient pas être bien jolis. Elle ferma les yeux, comme à bout, puis m'entraîna dans la salle de bain où elle sortit une grande serviette éponge et des vêtements de rechange. Puis sans un mot elle me planta là en claquant la porte.
Décidant de profiter un maximum de cette trêve, je restais un moment sous l'eau chaude, et sortis de la douche revitalisée. Mes cheveux bouclaient avec joie sur mes épaules, plus roux que jamais, comme pour se rattraper d'avoir été laissé si longtemps pleins de boue. Mon bras blessé me faisait de moins en moins souffrir, et je me sentais parfaitement détendue.
Enfin quand j'évitais de penser à ma mère qui m'attendait sûrement derrière la porte.
Mais quand j’entrouvris celle ci, elle n'y était pas. Je la découvrit appuyée à la fenêtre, le rideau sur la tête, espionnant la route menant chez nous. Elle se dandinait d'une manière ridicule, comme si elle bouillait intérieurement.
Quand je posais la main sur son épaule, elle fit un bond d'un mètre de haut.

- Ca va pas de me faire peur comme ça ?

Je lui piquais sa place avec agilité. Question d'habitude.

- Qu'est ce que tu regardais ?

Mais elle ne me répondit pas, croisant les bras et tapant du pied.
Sur la route que j'avais emprunté quelques minutes plus tôt, une autre silhouette se dessinait, grandissant au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de nous. A cette distance, je ne voyais rien que cette ombre inconnue qui ne voulait pas ralentir, qui s'approchait inexorablement du perron.

- Maman, qui est-ce ?

Elle n'ouvrit toujours pas la bouche, et me poussa jusqu'à la table de la cuisine, où elle me servit une grande assiette de soupe fumante. Ses mains tremblaient.
Et quand on sonna, elle laissa échapper mon bol qui se brisa en mille morceaux à terre, aspergeant le parquet de soupe verdâtre.
Alors elle porta la main à sa bouche et émit un gémissement presque inaudible.

- Axel....

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avant, les gens pouvaient mourir sans avoir d'idéaux. Aujourd'hui, les gens qui ont des idéaux ne veulent même plus mourir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]   Ven 4 Nov - 18:57

- Le Dranvouglispenchir ? Qu'est ce que vous allez foutre là bas ?
- Rendre visite à ma famille, monsieur.
- Pouviez pas attendre une petite semaine ? Je vous signale que j'ai besoin de tous mes hommes !
- Ce ne sera pas long, l'affaire d'une après midi tout au plus...
-Snaga, vous êtes bien conscient d'être le seul sangrave à pouvoir vous permettre ce genre d'écart ?


Trois heures qu'il avait quitté le seigneur Settra, pourtant il l'entendait encore ronchonner lorsqu'Axel était venu lui annoncer qu'il prenait une demi journée de congé... Façon de parler bien sûr, un sangrave ne se reposait jamais et devait toujours être prêt à servir, mais être le bras droit du vieux Maynfred avait quelques avantages.
A présent, il se tenait dans une ruelle, sous la pluie, fixant son regard vert sur la maison au coin de la rue, devant lui. il n'y était pratiquement jamais allé, même durant son enfance, pourtant la vue de la jolie demeure le mettait mal à l'aise. * Peut être parce que t'as l'impression d'être un intrus ? Oui, c'est sans doute ça...* Il n'avait plus vu ses parents depuis... son incorporation chez les gris, ce qui remontait maintenant à à quatre ans. Et encore, même avant ça il était très peu présent, rasant les murs de la demeure familiale et menant une vie solitaire mais agréable.
* J'ai changé depuis cette heureuse période... Personne ne va me reconnaître. *
Alors pourquoi prenait il le risque de venir jusqu'ici, mettant au passage ses nerfs à rude épreuve ? Eh bien, tout simplement pour délivrer à la famille Stèl un avertissement. Pas une menace non, mais une mise en garde sincère. Et peut être aussi parce qu'il en avait marre de trembler chaque fois qu'il relevait ses messages, partagé entre la crainte et l'excitation que ses parents cherchent à le contacter, pour demander des explications, pour l'engueuler sans doute... Et bien, cette fois ci il leur parlerait face à face, et s'il devait subir les réprimandes de son paternel, qu'il en soit ainsi. Après tout, il était Snaga, officier de l'armée de Magister et combattant reconnu. Il passait sa vie à traquer des terroristes dans les ruelles des bas fonds de Tingapour, alors c'est une vieille femme tout aussi énervée soit elle qui allait l'effrayer, si ?

Bien évidemment, il avait pris soin de se vêtir simplement pour ne pas attirer l'attention. Il avait troqué sa robe grise contre d'anciennes tuniques qui lui avaient appartenu. Il avait d'ailleurs été surpris du changement soudain qui s'était opéré. Un bref instant, il avait eu l'impression que le jeune et insouciant Axel Stèl, architecte de son état, était revenu à la vie.
Mais les architectes n'ont pas des balafres sur le corps, pas plus qu'ils ne cachent un couteau dans leur manche ou ne possèdent un regard insensible et froid.
* J'ai vraiment dû faire une con**** à un moment donné... *
Inspirant profondément, il sortit de l'ombre de la ruelle et s'avança sans chercher à se cacher vers la maison. A chaque pas, il sentait sa détermination faiblir, les phrases qu'il avait maintes fois répétés se disperser dans son esprit. Pourtant il continuait, les dents serrées et déterminé à aller jusqu'au bout. Il arriva enfin face à la porte, fixant d'un air lugubre le battant de bois. Levant sa main ganté, il toqua rapidement, se retenant de tourner les talons et de fuir. Ridicule, et de toute manière il avait sans doute déjà été aperçu.
A l'intérieur de la maison, quelqu'un se déplaça rapidement, d'un pas rapide. Le moment était venu...
* Chef, qu'est ce que je donnerai pour être avec vous à patauger dans un égout à l'aveugle ! *
Revenir en haut Aller en bas
Murmure / Selena
Créature
Créature
avatar

Féminin Nombre de messages : 463
Amour : Ils sont tous les deux en OutreMonde...
Date d'inscription : 12/11/2010

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]   Dim 6 Nov - 13:04

Ma mère se précipita vers la porte comme elle avait du le faire pour mon arrivée, marqua un temps d'arrêt, comme pour se préparer à quelque chose d'important, puis l'ouvrit doucement.
Elle ne regarda pas vraiment notre invité, se mit simplement de côté pour le laisse entrer.
Son visage était grave, sa mâchoire serrée et rien ne filtrait dans ses yeux verts sombres.
Sur le seuil, l'inconnu la dévisagea quelques secondes.
Grand, aussi roux que moi, avec deux yeux verts familiers, des cheveux en bataille, vêtu d'une tunique claire. Son regard passa de ma mère à moi. Je fronçais les sourcils, et m'approchais pour me poster à côté d'elle, qui était toujours muette.
Le jeune homme -car il devait avoir dans les vingt-cinq ans, m'inspirait une gène étrange.

Alors le mot qu'avait lâché ma mère quelques secondes plus tôt me revint en mémoire.
Axel. L'éternel absent. Mon frère invisible, celui qui divisait mes parents et n'existait que par mes pensées et les murmures excédés.
Je devais avoir onze ans quand il était parti. J'étais allée dormir chez une amie, j'avais un frère, et quand j'étais revenue, je n'en avais plus. J'avais trouvé ma mère effondrée et mon père déçu, et je n'avais pas compris. « Axel est parti » m'avait elle dit pour toutes explications.
J'étais jeune à l'époque, moins mature qu'aujourd'hui, et pour moi il était naturel qu'il revienne bientôt. J'étais simplement triste parce qu'il ne m'avait pas dit au revoir.
Au début il y avait eu une carte, pour mon anniversaire et à Noël, puis les années passant, plus rien.
J'avais appris à ne plus parler de lui, et je l'avais un peu oublié, mes parents aidant à instaurer son nom comme un sujet tabou.
Puis notre déménagement à Tingapour avait effacé pour de bon les souvenirs malheureux.
Et l'invasion Sangrave avait commencé, et tout espoir de retrouvailles c'était envolé. Je ne savais pas de quel côté il s'était rangé, mais je n'avais entendu parlé d'aucun Stèl dans la Résistance.

Et voilà que ses mèches rousses, son petit air canaille et ses yeux si verts revenaient chez nous.
Je le regardais droit dans les yeux, certaine maintenant de son identité.
M'avait il reconnu ?
Je m'avançais doucement, ayant envie de sortir une phrase significative, une question, un « pourquoi ? » ou un reproche. Pourquoi m'as tu abandonné ? Pourquoi reviens tu ?
Mais au lieu de ça, j'ouvris la bouche et demandais d'une voix faussement détachée :

- C'est pour quoi ?

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avant, les gens pouvaient mourir sans avoir d'idéaux. Aujourd'hui, les gens qui ont des idéaux ne veulent même plus mourir !


Dernière édition par Murmure / Selena le Ven 11 Nov - 11:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]   Dim 6 Nov - 14:47

La porte s'ouvrit sur une femme à l'air paniquée, sa chevelure en désordre et une expression... horrifiée ? triste ? sur le visage. Un court instant il cru qu'il allait flancher et se mettre à pleurer comme un gosse, mais il serre le poing jusqu'à se meurtrir la paume de ses ongles. Pas question de pleure, là ce serait fini de sa crédibilité et de sa dignité.

- Bonjour mère, dit il d'un ton plus froid qu'il ne l'aurait voulu.

Aie, il passait d'un extrême à l'autre, là... En même temps, c'était peut être le meilleur moyen pour en finir rapidement. Il se rendait compte à présent que son départ n'avait pas empêché sa famille de vivre, alors de quel droit revenait il ? Surtout que ce n'était pas exactement pour s'excuser qu'il se présentait aujourd'hui devant eux. Puis ses yeux tombèrent sur sa soeur. Les mêmes yeux verts, les mêmes cheveux roux... d'une certaine façon ils se ressemblaient tous dans la famille Stèl. Physiquement du moins, parce que mentalement... hum, non dans sa tête Axel était bien trop différent pour se sentir à l'aise avec eux. Et ce n'était pas faute d'avoir essayé. Avec un léger signe de tête, il salua Murmure, prenant garde à ne manifester aucune émotion.

- Salut petite soeur, tu as grandi depuis la dernière fois.

Là, il se serait bien mis une baffe. Plusieurs années d'absence, et tout ce qu'il trouvait à dire c'était : Tu as grandi !Exaspéré par sa propre maladresse, il changea de méthode et décida de couper au plus court.

- C'est pour quoi ?
- Je suis venu pour vous transmettre un... avertissement. Pas une menace, rassurez vous, mais plutôt quelques conseils si vous voulez rester en vie. Et accessoirement, j'aurais quelques questions à vous poser, notamment sur les derniers évènements qui se sont déroulés à Omois. Je ne vous ennuierai pas plus longtemps que nécessaire.


Il ne l'avait pas clairement dit, mais quelqu'un qui savait lire entre les lignes savait à présent qu'il était sangrave. Qui d'autre voyagerait d'une planète à une autre simplement pour poser des questions ? Sur la bataille au bal, qui plus est ? A cet instant, Axel se détestait franchement.
Revenir en haut Aller en bas
Murmure / Selena
Créature
Créature
avatar

Féminin Nombre de messages : 463
Amour : Ils sont tous les deux en OutreMonde...
Date d'inscription : 12/11/2010

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]   Ven 11 Nov - 11:12

- Bonjour mère. Fit l'inconnu-qui-n'en-était-donc-pas-un d'un ton formel.

Heu....je serrais les dents, les poings, refoulais la petite phrase qui me trottais dans la tête et essayais de penser à autre chose, comme heu....une guillotine ?
Cet instrument terrien m'avait toujours dégoûté, mais maintenant que pour une mystérieuse raison je pensais à ce magnifique détournement d'attention, je ne le détestais plus autant qu'avant....peut être parce que j'avais des envies meurtrières qui montaient doucement au creux de mon estomac....
Bon, comme autre pensée on pouvait faire mieux, mais je n'allais pas chipoter. Guillotine.
Au même moment, alors que je me mordais les joues pour ne pas crier ou éclater de rire (l'effet détournement d'attention, sans doute), ses yeux verts se posèrent sur les miens.
Je le toisais en essayant de rester la plus stoïque possible. Genre « celui-qui-lache-le-premier-a-perdu ».

- Salut petite soeur, tu as grandi depuis la dernière fois.

Je perdis. Parce que je m'étouffais à moitié sous le coup de la stupeur. Même la guillotine n'arriva pas à me calmer ou à me faire penser à autre chose.
J'aurais voulu bondir sur cette bouse de traduc pour le bombarder de coups, le mordre, l’assommer, lui faire le plus de mal possible.
Comment osait il me sortir une phrase aussi stupide ? Je pensais très fort un « élémentaire, mon cher Watson » mais ne dis rien. Parce qu'un instinct, un sixième sens me disait que ce n'était pas fini, loin de là.
Et j'avais raison.

- Je suis venu pour vous transmettre un... avertissement. Pas une menace, rassurez vous, mais plutôt quelques conseils si vous voulez rester en vie. Et accessoirement, j'aurais quelques questions à vous poser, notamment sur les derniers évènements qui se sont déroulés à Omois. Je ne vous ennuierai pas plus longtemps que nécessaire.

Cette fois je n'y arriva plus. Je croisais les bras et lui offris mon plus charmant sourire.

- Mais bien sur, pas de problème, installe donc toi là, tu veux quelque chose à boire pendant que tu nous interroge ? Nous avons tellement besoin de toi, qui es si fort et si informé, pour rester en vie. Heureusement que nous avons passé les dernières années à t'attendre ! Tu imagine si on été passé à autre chose ? On serait dans une situation tellement déplorable aujourd'hui ! Mais maintenant que tu es là, tout va bien, n'est ce pas maman ?

Puis sans ciller, je me retournais pour me saisir de la cafetière et la lui lancer à la figure, mais apparemment maman devait avoir eu la même idée, et me stoppa à temps. Ah et bien non, elle ne voulait pas y arriver la première, c'était simplement pour m'empêcher de faire une grosse bêtise. Que je n'aurais pas regretté, soit dit en passant.

- Murmure. Calme. Si ton grand frère veut nous parler, qu'il le fasses.

Elle se tourna vers lui, le visage totalement impassible. C'était une femme forte. Elle savait maîtriser ses émotions. Elle.

- Et en ce qui concerne les récents événements d'Omois, nous n'avons rien à nous reprocher, n'est ce pas ?

Alors je me souvins que je ne lui avais pas du tout parlé de mes aventures.
Et slurk.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avant, les gens pouvaient mourir sans avoir d'idéaux. Aujourd'hui, les gens qui ont des idéaux ne veulent même plus mourir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]   Ven 11 Nov - 19:46

- Mais bien sur, pas de problème, installe donc toi là, tu veux quelque chose à boire pendant que tu nous interroge ? Nous avons tellement besoin de toi, qui es si fort et si informé, pour rester en vie. Heureusement que nous avons passé les dernières années à t'attendre ! Tu imagine si on été passé à autre chose ? On serait dans une situation tellement déplorable aujourd'hui ! Mais maintenant que tu es là, tout va bien, n'est ce pas maman ?

Aie, une réplique acide... Qui contenait tant de mépris que Axel sentit une fureur glaciale faire son apparition. Serrant les dents, il fusilla l'adolescente du regard et lâcha d'un ton à peine maîtrisé :

- Ce n'est pas à toi de t'exprimer, que je sache ! Et je te ferais remarquer que...

Le jeune homme s'interrompit lorsque son regard croisa celui de sa mère, étonnement calme. * Ce n'est qu'une façade, je la connais trop bien. Ou plutôt, je connais trop bien ce regard. *

- Murmure. Calme. Si ton grand frère veut nous parler, qu'il le fasses.

Le sangrave ne trouva rien d'autre à faire que d'incliner séchement la tête dans un vague signe de remerciement. L'envie de tourner les talons se faisait de plus en plus présente, mais maintenant qu'il leur avait pourri la journée, il ne pouvait pas repartir ainsi.

- Et en ce qui concerne les récents événements d'Omois, nous n'avons rien à nous reprocher, n'est ce pas ?
- Hum... Je ne dirai pas ça si j'étais vous.

Le regard vert de Axel passa de sa soeur à sa mère, notant la lueur de culpabilité de l'une, et la surprise mêlée d'inquiétude de l'autre.

- Il y a quelques mois, un sangrave du nom de Asakneth Settra a été envoyé ici pour trouver des indices sur la résistance. Je n'ignore pas que Murmure a été emprisonné un peu avant par ce même sangrave, de même qu'elle s'est enfuie avec l'aide des terroristes. Settra est venue ici. Il vous a trouvé. Et il a trahi son camp. Il s'est rendu coupable de meurtres et a intégré la résistance, de même que la famille Stèl à ce qu'il semblerait.

Axel fixa un regard désormais dur sur les deux femmes. Il se demandait si elles auraient le cran de tout nier.

- Au bal d'Omois, Settra est mort, en tentant de s'enfuir. Et plusieurs sangraves ont vu, je cite " une louve enragée massacrer le meurtrier et pleurer à chaudes larmes sur sa dépouille. " Je ne connais qu'une seule louve qui ressemblait à la description qui m'a été faîte.

Pas de réactions ? Bien, on allait voir si elles tenaient jusqu'à la fin...

- A présent ma charmante soeur est officiellement répertoriée comme résistante, et l'ensemble de sa famille va recevoir sous peu la visite des sangraves. Une visite suivie d'un interrogatoire musclée... Et croyez moi, j'en sais quelque chose, et je n'ai pas envie de réitérer l'expérience.

Le silence plana quelques instants dans la pièce, insupportable, angoissant.

- Je suis ce sangrave. Je suis censé poser des questions et découvrir le pot aux roses, je suis censé arrêter Murmure et l'envoyer à Omois où elle sera exécutée pour trahison. Seulement, je ne doute pas que mes propres chefs vont me faire subir le même sort juste après, uniquement par mesure de précaution. Alors, je vais être clair et direct. Vous allez cesser toute activité avec la résistance. Vous allez oublier tout ce que vous avez vu ou entendu alors que vous œuvriez à la chute de l' Empire, et de mon côté je vais me débrouiller pour falsifier les dossiers.
Je ne suis pas sûr de réussir, et si on me prend la main dans le sac, je suis mort. Mais ça ne peut fonctionner que si les Stèl disparaissent définitivement de la vie de Magister, je me suis bien fait comprendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Murmure / Selena
Créature
Créature
avatar

Féminin Nombre de messages : 463
Amour : Ils sont tous les deux en OutreMonde...
Date d'inscription : 12/11/2010

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]   Ven 9 Déc - 16:56

[ Je crois que m'applatir au sol jusqu'à la fin de mes jours ne serait pas suffisant pour excuser le retard que je viens d'accumuler. Je suis vraiment, vraiment désolée, et espère que tu auras toujours envie de continuer notre rp.....encore une fois, je suis vraiment désolée ]


- Hum... Je ne dirai pas ça si j'étais vous. Fit Axel en fronçant les sourcils.

Aie. On entrait dans une passe dangereuse. Je lui aurais bien volontiers demandé d'éloigner ma – heu notre- mère avant de continuer, mais apparemment il s'en fichait éperdument.
Et peut être était-ce là l'occasion de mettre les choses auc clair une bonne fois pour toute en lui avouant la vérité, toute la vérité et rien que la vérité.
Heu...on est d'accord que mentir par concession...ce n'est pas vraiment mentir n'est ce pas ?


- Il y a quelques mois, un sangrave du nom de Asakneth Settra a été envoyé ici pour trouver des indices sur la résistance. Je n'ignore pas que Murmure a été emprisonné un peu avant par ce même sangrave, de même qu'elle s'est enfuie avec l'aide des terroristes. Settra est venue ici. Il vous a trouvé. Et il a trahi son camp. Il s'est rendu coupable de meurtres et a intégré la résistance, de même que la famille Stèl à ce qu'il semblerait. Au bal d'Omois, Settra est mort, en tentant de s'enfuir. Et plusieurs sangraves ont vu, je cite " une louve enragée massacrer le meurtrier et pleurer à chaudes larmes sur sa dépouille. " Je ne connais qu'une seule louve qui ressemblait à la description qui m'a été faîte.

Heu....je me mordis l'intérieur des joues avec férocité. Pourquoi donc les louves blanches aux yeux verts ne couraient elles pas les rues d'Omois ? Déjà que me rappeler cet épisode sombre n'était pas de la plus pure des douceurs ….

- A présent ma charmante soeur est officiellement répertoriée comme résistante, et l'ensemble de sa famille va recevoir sous peu la visite des sangraves. Une visite suivie d'un interrogatoire musclée... Et croyez moi, j'en sais quelque chose, et je n'ai pas envie de réitérer l'expérience.

Je ne savais ni quoi dire, ni quoi faire. Maman se tourna lentement vers moi, me foudrayant d'un regard lourd de reproches et de déception. Comment donc sa fille cadette avait elle pu mettre ainsi toute la famille en danger ? Comment avait elle donc pu être aussi stupide ?

- Je suis ce sangrave. Je suis censé poser des questions et découvrir le pot aux roses, je suis censé arrêter Murmure et l'envoyer à Omois où elle sera exécutée pour trahison. Seulement, je ne doute pas que mes propres chefs vont me faire subir le même sort juste après, uniquement par mesure de précaution. Alors, je vais être clair et direct. Vous allez cesser toute activité avec la résistance. Vous allez oublier tout ce que vous avez vu ou entendu alors que vous œuvriez à la chute de l' Empire, et de mon côté je vais me débrouiller pour falsifier les dossiers.
Je ne suis pas sûr de réussir, et si on me prend la main dans le sac, je suis mort. Mais ça ne peut fonctionner que si les Stèl disparaissent définitivement de la vie de Magister, je me suis bien fait comprendre
?

Cette fois, je me décidé à briser le lourd silence que suivit sa déclaration.

- Oui. Oui, c'est ce qu'il faudra faire. Pour papa et maman et pour le reste de la famille. Je n'ai rien à avouer, surtout pas à toi, mais je me dois de protéger papa et maman. Je vais partir. Je sais où trouver des amis qui pourrons m'héberger....s'ils sont toujours en vie.

Ma mère ouvrit la bouche pour répliquer. Je la coupais rapidement :

- Et ce n'est pas la peine de m'en empêcher maman. J'ai fais assez de bêtises comme ça, et le plus stupide c'est que je ne les regrette pas du tout. Si elles étaient à refaire, je recommencerais de la même manière. C'est pour ça que je préfère m'éloigner de vous. Pour ne pas que ces bêtises ne vous face du mal.

Puis je me tournais vers Axel, qui n'avait pas bougé.

- Maintenant, veillez m'excuser, je vais faire mes valises.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Avant, les gens pouvaient mourir sans avoir d'idéaux. Aujourd'hui, les gens qui ont des idéaux ne veulent même plus mourir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]   Dim 11 Déc - 14:31

- Oui. Oui, c'est ce qu'il faudra faire. Pour papa et maman et pour le reste de la famille. Je n'ai rien à avouer, surtout pas à toi, mais je me dois de protéger papa et maman. Je vais partir. Je sais où trouver des amis qui pourrons m'héberger....s'ils sont toujours en vie.

Axel haussa un sourcil, étonné. Il s'attendait à devoir argumenter durant des heures, et voila qu'elle se pliait à sa volonté sans protester. Peut être avait elle acquis un certain sens des responsabilités, finalement...

- Et ce n'est pas la peine de m'en empêcher maman. J'ai fais assez de bêtises comme ça, et le plus stupide c'est que je ne les regrette pas du tout. Si elles étaient à refaire, je recommencerais de la même manière. C'est pour ça que je préfère m'éloigner de vous. Pour ne pas que ces bêtises ne vous face du mal.
- Des amis ? Quels genre d'amis, des collègues de la résistance ?
persifla t'il d'un ton acerbe.

Anxieux, il ne cessait de serrer et desserrer sa main sur un pan de sa tunique, s'attendant à tout moment à mourir. Après tout, il venait, d'une certaine façon, de trahir Magister. Il aidait une résistante à disparaître, il irait même jusqu'à trafiquer les dossiers officiels... N'importe quel sangrave embusqué l'ayant entendu se ferait une joie de tout rapporter au seigneur Settra, qui le remplacerait dans la seconde. D'un autre côté, même s'il n'avait rien fait on l'aurait écarté du pouvoir. * Put****, je suis vraiment plongé dans un sacré bordel*. Frottant ses yeux fatigués, il ne put s'empêcher de jeter un coup d'oeil inquiet à sa mère. Muette, elle ne disait rien depuis un petit moment.

- Mère...

Axel se maudit un instant, stupéfait de voir qu'il était incapable de l'appeler autrement.

- Tiens le coup. Une fois que les sangraves vous auront oubliés, votre vie reviendra à la normale. Enfin, tout est relatif, mais tu me comprends.

Aucune réponse... Le jeune homme posa une main qui se voulait apaisante sur l'épaule frêle de sa mère. Cette dernière se mit à trembler à son contact, comme s'il la révulsait. Choqué, il rompit le contact et fit un pas en arrière, bégayant d'une voix défaite :

- Tu... tu as peur de moi ? Mais pourquoi... pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[A.C] Dans la famille Stèl, je demande.....[Axel/Murmure]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la famille Mado je demande la fille !
» Dans la famille Sanada, je demande la fille.
» Dans la famille Le Quesnoy je voudrais...
» Jude Celestin - SCANDALE DANS LA FAMILLE PRESIDENTIELLE
» Dans la famille "clownesque", je demande le cousin et la cousine {PV Ferdi}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Le Dranvouglispenchir-