AccueilFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elleira E'l Alters
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 18
Localisation : Everywhere my thoughts remained
Amour : Aucun.
Race : Humaine
Date d'inscription : 12/02/2013

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Ven 8 Mar - 19:51

-Rencontre au milieu des livres...-



Sereine et sûr de moi,  je marchais d’un pas rapide vers le lieu où j’avais décidé d’aller :
La bibliothèque d’Omois.
C’est là où je commencerais mes recherches pour trouver la signification de cette mystérieuse lettre en langue ancienne, dont le pendentif auquel elle était incrustée me brulait le cou chaque jour un peu plus. C’était comme si, heures par heure, minute par minute, le mercenaire que je traquais voulait que je me pose des questions, des questions auxquelles je n’avais aucunes réponses, et le fait de ne pas en trouver me rongeait le cœur de colère et de frustration.
Ni pouvant plus, j’avais donc décidé d’agir. Aujourd’hui.
Les pans de ma robe de scorcelière rouge et noire flottèrent un instant quand je m’arrêtais à l’entrée de la grande salle qui se présentait devant moi.
*Elle est vraiment magnifique* songeai-je alors que Eclipse se posait doucement sur mon épaule.  Je souris légèrement. Malgré  les nombreux livres et les immenses étagères de la bibliothèque, je sentis que mes recherches ne seraient pas infructueuses ce matin.
Me remettant  en mouvement, je m’avançais à travers les rayons, et décidai de m’installer à une table près d’une grande baie vitrée, un peu isolée des autres.
Mon Familier décolla à nouveau et choisi de se mettre tout en haut d’une étagère, sans doute pour observer les alentours. En même temps il venait de me donner une piste, car ce rayon s’intitulait :

« Histoire de l’Ancienne Autremonde.
 Faune, flore, langues et coutumes »


Parfait. C’était exactement ce qu’il me fallait. *Encore faut-il que je trouve le bon livre, il y a au moins une centaine, voir des milliers de reliques et de parchemins en langue ancienne conservés ici !* me dis-je pour moi-même.
Poussant un long soupir, je commençais malgré tout à chercher.

« - Alors, voyons cela… « Flore »… « Lexiques »… « Lacs et forêts »… « Géographie et cartes »…Non, zut, ce n’est pas ça… » Marmonnais-je tout en allant un peu plus loin.

J’étais en train de chercher depuis une demi-heure déjà quand je vis enfin un livre intéressant. Je regardais un bon moment la couverture usée et recouverte de poussière.
En guise de titre, il n’y avait qu’une sorte de charabia incompréhensible.
Je haussais les épaules. Il fallait bien en passer par là…
Me redressant, je retournais à ma table et commençai à me plonger dans toutes ces lignes penchées ou incurvées dans un style très étrange. J’étais tellement concentrée que j’avais à peine remarqué qu’une autre personne était rentrée dans la bibliothèque. Je jetais un coup d’œil curieux à la silhouette sombre se promenant entre les étagères. Un instant, j’entendis son pas feutré, puis je ne fis plus attention à quoi que ce soit, et continua ma lecture.  

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikky Van Eersel
Haut-Mage
Haut-Mage
avatar

Féminin Nombre de messages : 168
Age : 23
Amour : Il est mort et depuis mon coeur est fermé.
Race : Vampyre
Date d'inscription : 11/07/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Dim 10 Mar - 18:07

Je déambulais dans les couloirs du palais impérial, les talons de mes bottes claquant au sol à chacun de mes pas dans un bruits sec. En général, quand ce son résonnait à une telle cadence, ce n'était pas bon signe. Il fallait dire qu'en ce moment, il m'en fallait bien trop peu pour m'offusquer ou me foutre en rogne. La Tatris qui gérait la bibliothèque du Château Vivant Lancovien l'avait compris depuis bien assez longtemps, pour toutes les fois où j'avais dû me rendre à celle-ci pour glaner quelques informations sur mes proies potentielles et leurs familles. Les dossier sur les citoyens d'Autremonde n'étaient accessibles qu'à certaines personnes, dont je faisais partie, ceci dû à ma haute fonction. J'avais d'ailleurs un peu trop pris goût à ce grade prestigieux qui me permettait d'obtenir bien des choses en un seul claquement de doigts, avec quelques ordres ou pièces distribuées par-ci par là. En ce qui concernait mes brigadiers, du moins. Mais il y avait pourtant quelques petits privilèges dont je ne pouvais pas jouir, et l'un d'entre eux s'était opposé à moi cette semaine. Malgré la grandeur du Château du Lancovit, il n'avait pas toutes les ressources bibliographiques Autremondiennes. Du moins, en ce qui concernait les dossiers privés que je concertais avant quelconque chasse à l'info où, plus sérieusement, au vampyr. Et, quand je pouvais m'accorder un peu de temps personnel, c'était une chasse à indices quant à celle qui visitait bien trop souvent mes nuits, mes cauchemars. Et, à la bibliothèque du château, impossible d'obtenir quoique ce soit de pertinent. J'avais demandé à faire transférer les fichiers d'Omois au Lancovit, pour que je n'ai pas à me déplacer, mais la bibliothécaire à deux têtes n'avait pas l'air de pouvoir le faire. Dans un soupir de mécontentement, je me dirigeais vers une des fenêtres de la bibliothèque, l'ouvrant complètement. La tatris n'eut pas le temps de s'offusquer et de me hurler dessus lorsque le vent qui s'engouffra dans la pièce fit voler tous ses documents. Trop tard; j'avais déjà sauté par la fenêtre, métamorphosée en chauve-souris.

J'avais été déclarée Haut Mage du Lancovit alors que le royaume d'Omois était pris. Maintenant que les sangraves en avaient été chassés, je pouvais retourner librement à mes occupation de Chef de Brigades Noires, mais sentant encore l'insécurité sur Autremonde, bien plus que sur Terre, je préférais rester encore un peu. J'avais laissé beaucoup de souvenirs sur Terre, et ma chasse à la vampyre, et pas n'importe laquelle, avait toujours été vaine parmi les nonsos. Peut-être serait-elle plus fructueuse ici, parmi les sortceliers ? Enfin. Quelque chose me retenait, et je me sentais aussi dans le devoir de servir à mon monde originel.
N'ayant plus d'attache au Lancovit, je décidais de me baser à Omois. Mon arrivée, que je voulus discrète, ne le fus pas vraiment, alors que certains mages, sur mon passage, me reconnaissaient. A vrai dire, je passais difficilement inaperçue avec mon corps recouvert de tatouages. Même sous une veste de cuir sombre, je ne pouvais cacher chaque parcelle de ma peau, et les quelques morceaux blêmes qui dépassaient laissaient entrevoir l'encre qui les maculait. L'accueil du Palais fut assez rapide, je n'eus qu'à décliner mon identité et une chambre me fut assignée rapidement, ainsi que le pass magique qui me donnait accès à à peu près tout le palais, excepté quelques espaces privés. En tant que Haut Mage et guerrière aguerrie, j'étais un atout pour le Palais qui m'attendait ainsi bras ouverts.

Je ne pris la peine de me rendre à ma chambre que pour me débarrasser de mes affaires qui étaient quelques peu lourdes. Mais ceci fait, je ne pris pas le temps de m'installer tranquillement je partais immédiatement en direction de la bibliothèque. Une fois rentrée, un discret sort murmuré fit taire le son de mes pas. Je passais devant le cahmboum et m'arrêtais devant lui, lui laissant un petit papier où était marqué le nom du vampyr que je recherchais. Je pus deviner sa suspicion, mais lui montrer mon pass lui suffit pour qu'il s'active en rapidité, sinuant parmi les couloir pour accéder à une salle fermée à laquelle j'accédais également en lui emboîtant le pas. Il m'indiquant d'un de ses longs tentacules l'étagère où je trouverais mon bonheur, avant de retourner à son bureau. Seule, je commençais à fouiner dans les dossiers, mon regard parcourant les noms répertoriés. Ah, voilà.
Je sortis de la pièce, et en profitais pour passer dans le rayon où se trouvaient les livres concernant le Royaume d'Omois. En voyant toutes ces couleurs pourpres aux caractères dorés, je ne pus m'empêcher d'afficher un sourire. Ah, ces Omoisiens, toujours aussi fiers de leur puissance. Très patriotiques ces bougres !

Je tirais un de ces pavés poussiéreux qui laissa un grand vide dans l'étagère. J'allais m'en aller lorsqu'une silhouette attira mon regard, au travers de l'espèce que javais créé en récupérant le livre. Je plissais mes yeux, quelque chose m'attirant particulièrement dans le visage de la jeune fille qui se trouvait assise à une table voisine. Je ne savais pas quoi exactement, elle était bien trop loin, mais son expression m'était familière.
Silencieusement, je me déplaçais jusqu'à sa table sans la quitter du regard. Je tirais une chaise voisine sur le rebord en face du sien, et m'installais, posant le livre à ma gauche, et plaçant le dossier juste en face de moi. Je l'ouvrais, tentant de me plonger dans ma lecture, mais je n'arrivais pas à me concentrer, mon attention se sentant inévitablement attirée par le visage de la jeune sortcelière Omoisienne. Je finis par relever le regard, cédant à ma curiosité, et lorsque je la vis enfin d'assez près, mon expression changea. Elle me rappelait bien quelqu'un, oui.. un peu trop.
C'était plus fort que moi.

- Hum. Excuses-moi..

Mon ton restait bas, afin de respecter le silence de la bibliothèque.

- Tu n'aurais pas de la famille en Roumanie ?

Rmmf. Si ce n'était pas le cas, je passais pour quelqu'un de bien effrayant, en plus de ce que je dégageais déjà physiquement. Et encore, j'avais fait preuve de douceur dans mon approche; mon caractère était bien plus trempé et autoritaire qu'il ne l'était en temps normal. Pourquoi ? Je ne sais pas. Peut-être parce que j'avais l'impression d'être projetée quelques centaines d'années en arrière, et que je croyais retrouver le regard d'un amour perdu.



____________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira E'l Alters
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 18
Localisation : Everywhere my thoughts remained
Amour : Aucun.
Race : Humaine
Date d'inscription : 12/02/2013

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Lun 11 Mar - 19:35

Déchiffrer les lignes les unes après les autres faisait décidément très mal aux yeux.
J’avais l’impression que cette écriture abracadabrantesque s’étendaient à l’infini dès que je tournais ne serais-ce qu’une seule page.
Pourtant, je continuais sans me décourager, car le désir de vengeance qui m’animait était au moins aussi inconsumable que cet énorme bouquin.
Le livre que j’avais pioché un peu par hasard expliquait en nombreux détails, graphismes et incantations les premiers sorts qu’avaient enseignés les Dragons aux sortceliers humains.
Bien sûr, cela n’avait aucun lien avec ce que j’aurais voulu trouver : un dictionnaire de toutes les lettres en langue ancienne.
Re-zut. Ce n’était vraiment pas gagné, cette recherche. Mais je devais bien avouer que ce livre était on ne peut plus intéressant, voir même passionnant.
Et j’adorais découvrir de nouvelles informations et anecdotes sur ma planète d’origine.
C’est donc tant bien que mal que je décortiquais, parfois mot après mot, les titres, sous-titres, chapitres et paragraphes de ce livre qui, je l’avais découvert, s’intitulait :
« Dragons et sortceliers, les premiers échanges. »
Autant préciser que chaque description de sorts faisait au moins 30 pages et que je n’avais lus que 10 pages …
Soudain, ma bulle de solitude et de concentration s’évapora, à cause d’une phrase anodine au premier abord :

- Hum. Excuses-moi...

La voix qui m’avait interpellé était calme et douce, mais il y avait pourtant une autorité et une sévérité naturelle qui se dégageait de ce timbre particulier.
Décidant de ne pas être impolie, malgré le fait que cela m’avait dérangé, je levais les yeux vers mon interlocutrice.
J’avais bien deviné : la silhouette mystérieuse que j’avais observé quelques instants auparavant s’était approchée jusqu’à s’asseoir en face de moi.
Nous nous dévisageâmes un moment.
La vampyre que j’avais devant moi portait un blouson en cuir noir, des bottes de la même couleur ainsi que des colifichets, des bagues et des colliers en tout genre.
Son visage blafard était joliment encadré par ses longs cheveux d’ébène, caractéristique des vampyrs. Elle avait également des tatouages qui lui couvraient tout le corps, les bras, le cou et le dos.
Dans mon observation, je regardais discrètement son accréditation :
« Nom : Nikky Van Eersel »
Statut : Chef des Brigades Noires »


Je retins un cri de surprise. Que venait faire cette Haut-Mage ici ? Pourquoi donc m’avait-elle interpellé ? Tout d’un coup je remarquais que celle-ci avait l’air très troublé.
À présent sérieusement intriguée, j’attendis sa première question, qu’elle posa presque dans un murmure :

- Tu n'aurais pas de la famille en Roumanie ?

Cette question était directe et précise. Très précise, même.
Jouant la carte du visage impassible et froid, je lui répondis :

-C’est exact. Il y a mon oncle. Je ne l’ai jamais trop connu. Et de plus, il est mort.

Continuant à la fixer droit dans les yeux, je rajoutais au passage, pour qu’elle sache qu’elle avait touché un point sensible :

-Comme tous les membres de ma famille, d’ailleurs.

Mes yeux me piquèrent soudainement, mais je tenais le coup.
J’attendis posément la réaction de la Haut-Mage.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikky Van Eersel
Haut-Mage
Haut-Mage
avatar

Féminin Nombre de messages : 168
Age : 23
Amour : Il est mort et depuis mon coeur est fermé.
Race : Vampyre
Date d'inscription : 11/07/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Lun 11 Mar - 23:25

C'était imperceptible; mais oui, ma respiration s'était coupé l'espace d'un instant, lorsqu'elle avait relevé son visage pour plonger son regard dans le mien. Elle n'avait pas tous ses traits, mais l'harmonie était au rendez-vous dans ce charmant visage. Ce qui me frappa le plus, était sans doute son regard, qui me rappela immédiatement ce que dégageait celui d'Aurel. Oh.. moi qui croyais ne jamais plus pouvoir admirer ce regard.. je me laissais me perdre dans l'intensité de ce qu'il dégageait, involontairement. Et puis, elle parla, et je sentis une étrange bouffée de chaleur gagner ma gorge. Ce n'était pas sa voix, mais ses mots qui laissèrent déferler en moi cette vague de sensation incompréhensible, comme si je m'apprêtais à affronter les retrouvailles les plus désirées de mon âme. Il n'y avait pas de doute, non.. Si elle n'était hasardeuse, la coïncidence était trop extrême pour que ce ne soit pas elle.

Je venais de retrouver la nièce d'Aurel, mon défunt amour.
Elle disait peu le connaître, aussi était-il normal qu'elle ne sache rien de mon existence. Pourtant, Aurel m'avait parlé d'elle. Sans aller dans les détails, mais il m'avait énuméré les membres de sa famille sur Autremonde, dont sa soeur, Léna, qui s'était entichée d'un certain Manau E'l Alters. Je l'avais appris un jour où j'étais rentrée, et que je l'avais retrouvé fou de rage, après avoir appris que sa soeur qu'il adorait et envers qui était extrêmement protecteur, s'était amourachée d'un homme qui n'était autre qu'un sangrave. Aurel le savait, lui, parce qu'il était de ceux qui traquaient ces capes grises, comme moi j'avais décidé d'être de ceux qui traquaient les crocs qui se fichaient dans des gorges humaines.Mais il ne voulait pas empiéter sur le bonheur de sa soeur, qui était fermement décidée de rester avec cet homme coûte que coûte, malgré les avertissement de son frère, qui la laissa vivre son histoire d'amour en paix.
Mon souvenir de cette scène fut brisée par la suite de ses mots.

- Comme tous les membres de ma famille, d'ailleurs.

Je plissais légèrement les yeux en soutenant son regard, et me penchais en avant, croisant mes doigts entre eux sur la table, où mes avant-bras s'appuyèrent en douceur. La demoiselle, bien glaciale, semblait dissimuler quelque chose derrière son allure fière. Si je touchais un point sensible, elle ne savait pas la foule de souvenirs que la simple vue de son visage provoquait en moi, même si c'était bien involontaire de sa part. Avec un sourire désolé, je lui répondis, sur un ton quelques peu las. La froideur de son ton me rappelait que j'avais manqué de la distance que je mettais toujours entre un étranger et moi. J'oubliais mon tutoiement sans doute provoqué par l'émotion, et retrouvais mon habituel vouvoiement.

- Sachez que je suis bien placée pour savoir ce qu'il est advenu de votre famille.. mademoiselle E'l Alters.

Je n'avais pas besoin de jeter un oeil à son accréditation, comme elle l'avait fait pour connaître mon identité, et étant donné que je soutenais son regard, il était impossible que je n'ai eu le temps de vérifier son nom. Je n'oubliais rien de ce qu'Aurel m'avait dit, de notre rencontre à la fin de notre histoire. Je poussais un soupir, continuant.

- Surtout en ce qui concerne votre cher oncle. Je me redressais, sans la quitter du regard, avant d'afficher un sourire en coin, découvrant légèrement la pointe d'une de mes canines aiguisées à souhait.Mais je suis malpolie, de vous nommer sans décliner mon identité... Nikky Van Eersel, nouvelle Haut-Mage au Palais.

Je la fixais encore un peu, et ne savais trop comment anticiper la suite des évènements. Je me doutais bien que j'éveillais violemment sa curiosité en lui insinuant ainsi que je connaissais sa famille, du moins son oncle. Pourtant, je savais ce qu'il était advenu de sa mère. Lorsque j'étais arrivée sur Autremonde, dans un élan de mélancolie profonde, j'avais cherché des informations sur la famille d'Aurel pour savoir ce qu'il advenait d'eux. Ce ne fut pas compliqué, étant donné mon grade chez les brigades noires, j'avais accès à tous les dossiers de vampyrs, et je n'avais qu'à jouer de mes contacts pour obtenir quelques dossier humains. Surtout quand il s'agit du dossier d'un Haut-Mage comme elle,c'étaient sans doute les plus complets. Et c'est ainsi que j'avais appris la mort de la soeur d'Aurel. D'une certaine manière, j'étais soulagée qu'Aurel n'ait pas eu à apprendre une telle nouvelle, puisqu'il avait été assassiné avant que sa soeur ne le soit aussi. Il y avait deux différences majoritaires quant à leur mort. La première; l'assassin d'Aurel était connu, celui de Léna non. La deuxième; Aurel ne m'avait pas laissé un enfant... Léna, si. Elle avait eut une fille, qui avait disparu de la surface d'Autremonde lorsqu'elle était décédée. Pas une information, rien. On ne savait pas ce qu'elle était devenue, si elle avait été adoptée, ou quoi que ce soit; non. Je me suis toujours demandé une chose. Si j'avais su que l'orpheline s'était retrouvée seule, l'aurais-je cherchée pour la garder sous mon aile ? Peut-être que non.. peut-être que oui.

En attendant, elle se trouvait devant moi, sans savoir ce qu'elle évoquait pour moi.


____________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira E'l Alters
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 18
Localisation : Everywhere my thoughts remained
Amour : Aucun.
Race : Humaine
Date d'inscription : 12/02/2013

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Jeu 14 Mar - 15:58

Lorsque mes paroles furent terminées, la vampyre me fixa si intensément que j’en eu le tournis. Ses yeux scrutèrent un long moment les miens ainsi que mon visage, comme si elle voulait lire jusqu’au fond de mon âme.
Elle se pencha en avant, croisant les mains et appuyant ses deux bras sur la table, puis ses yeux noirs se voilèrent, et je devinais que la Haut-Mage était plongée dans des souvenirs dont j’ignorais tout …
Cet instant de flottement et de silence presque parfait se grava dans ma mémoire, et le magnétisme que j’eu l’impression de sentir dans l’air fit frissonner légèrement mon Familier, qui lui, était toujours perché en hauteur, regardant attentivement la scène.
La Haut-Mage semblait également terriblement émue, et soudain confiante, je me détendis un peu, bien que mon visage ne filtrait toujours pas mes émotions.
Enfin, elle sembla sortir de ses réflexions. Elle eut un sourire désolé, puis me dit, passant au vouvoiement :


- Sachez que je suis bien placée pour savoir ce qu'il est advenu de votre famille... mademoiselle E'l Alters.

Comment connaissait-elle mon nom ? Je restais silencieuse, attendant la suite.
La vampyre poussa un soupir, et continua :


- Surtout en ce qui concerne votre cher oncle.

Mes yeux s’écarquillèrent, et un tourbillon de pensées me happa.
Bien que ma mère ne m’avait que très peu de fois emmené voir mon oncle, et en plus quand j’étais toute petite, je n’avais que de très vagues souvenirs de lui, ou du moins de quelque chose en rapport avec lui. Je ne sais pas ce qui se passa à ce moment précis, mais tout d’un coup j’eu un déclic.
Une bribe de souvenir me revint.
La scène se passait dans ma maison, là où ma mère et moi habitions sur Terre, aux Etats-Unis. Revoir un instant cette maison, même en souvenir, me serra le cœur.
C’était un jour d’été. Le soleil était au rendez-vous, imperturbable, et je croyais même sentir ses rayons caresser ma peau de petite fille. Je revis le visage de ma mère, Léna, puis celui d’un homme aux traits étrangement semblables aux miens, en train de discuter avec elle.
Un nom apparut dans mon esprit : Aurel. Le nom de mon oncle.
Oui, je m’en souvenais à présent. Dans ma rêverie, il se tourna vers moi et me sourit, ses yeux vifs changeant d’émotions en un clin d’œil.
Avec cette caractéristique aussi, je devais énormément lui ressembler.
Enfin le souvenir se dissolva devant mes yeux et je fus à nouveau dans la bibliothèque d’Omois, en train de regarder une Haut-Mage qui avait côtoyé mon oncle, et peut-être même ma famille, sans que je le sache pendant toutes ces années.
Me rendant compte que j’avais eu les yeux dans le vague pendant quelques minutes, je repris immédiatement le contrôle de mes émotions.
Pendant ce temps, la vampyre ne m’avait pas quitté du regard, observant mes moindres faits et gestes. Elle fit un demi-sourire qui dévoila une des ses canines pointue.


Mais je suis malpolie, de vous nommer sans décliner mon identité... Nikky Van Eersel, nouvelle Haut-Mage au Palais.

Elle se recula un peu et sembla une fois encore réfléchir.
Une irrésistible curiosité me titilla, et je ne pu empêcher ma bouche de s’ouvrir pour prendre à son tour la parole :


-Et bien, je suis enchantée de vous rencontrer, Haut-Mage Van Eersel.
Je suppose que vous connaissez également mon prénom, mais je vais tout de même me présenter : Elleira E’l Alters, sortcelière. Et voici également…


Je tendis mon bras juste à temps, et une seconde plus tard, mon faucongyre se réceptionna sur celui-ci, puis se déplaça sur mon épaule. Je terminais ma phrase.

… Mon Familier, Eclipse.

Je fis un petit sourire lorsque la vampyre hocha la tête, entendue. Mais alors que j’allais continuer sur ma lancée, j’eu un instant d’hésitation.
Je savais ce qui allait se passer ensuite. La Haut-Mage et moi nous poserions à tour de rôle des questions, et peu à peu, nous ferions mieux connaissance l'une de l'autre. Le petit souci, c’est que pour moi, raconter mon histoire signifiait dévoiler certains détails, et je ne doutais pas que mon interlocutrice voudrait en savoir beaucoup plus sur moi. Je n’étais pas sûr de vouloir raconter ce que, au fond de mon cœur, j’avais toujours gardé secret :
ces 3 trois mois où j’avais été obligé de rester à la Forteresse Grise, et où j’avais vécu de nombreuses humiliations et douleurs.
Là où j’avais rencontré le Maître des Sangraves en personne, qui m’avait donné le pendentif bleuté, seule indice de l’assassin de mes parents. Ces évènements avaient laissé une profonde cicatrice en moi et je n’étais pas sûr d’être complètement prête à me confier tout de suite. Machinalement, je fit tournoyer mon pendentif.
Percevant mon renfermement soudain, Nikky Van Eersel eut la gentillesse de reprendre la suite de la conversation.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikky Van Eersel
Haut-Mage
Haut-Mage
avatar

Féminin Nombre de messages : 168
Age : 23
Amour : Il est mort et depuis mon coeur est fermé.
Race : Vampyre
Date d'inscription : 11/07/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Mer 3 Avr - 18:48

Oh, elle supposait bien, la jeune fille. Son prénom m'était resté en mémoire, bien que nous n'avions jamais fait connaissance. Je ne fus donc aucunement surprise de son identité lorsqu'elle me la déclina, mais je fus intriguée le temps de quelques secondes lorsqu'elle s'apprêta à présenter quelqu'un d'autre. Une fraction de seconde, je m'attendais à une autre personne qui nous rejoindrait, une ami, un ami, un petit ami, je ne sais quoi... mais je ne m'attendais pas à ce qu'un oiseau vienne se percher sur son bras. Mon regard de sang se posa sur l'animal, et j'eus un sourire en coin. Ah, les familiers. J'avais toujours été secrètement jalouse de ces sortecliers qui avaient eu le privilège de rencontrer cet animal qui n'était rien d'autre qu'une partie de soi-même. J'avais été très longtemps très seule, lorsque l'âme d'Aurel s'était envolé. Et j'aurais aimé ne pas l'être, et la présence réconfortante d'un familier devait être un formidable soutien dans ces situations. Malheureusement, je n'en avais pas, et au vu de tous ces endroits où j'ai été, pas un seul regard doré ne s'est allumé devant moi. J'avais toujours été seule, avec ma peine, à garder pour moi et moi seule, sans pouvoir la partager avec ne serait-ce que la moindre petite mouche.
Ce qui m'amusa également à la vue du rapace, c'est de me souvenir que mon ex première sortcelière avait également un oiseau pour familier. Oh, ces bestioles volantes qui foutent le feu à tout ce qui les entoure, c'était pas forcément le pied. Je me souvenais encore des dégâts que l'animal avait malencontreusement faits au Château Vivant. Au moins, il n'y avait pas d'incendie à éteindre avec un fauconygre.

D'ailleurs, je remarquai que la demoiselle semblait ailleurs, l'espace d'un instant. Je m'autorisais alors quelques pensées à son sujet. A vrai dire, j'avais une virulente envie de tout apprendre d'elle, ce qu'elle faisait ici, à Omois, ce qui lui était arrivé lorsque sa mère avait été assassinée, comment avait-elle fait pour disparaître. Car on ne disparaît pas facilement, non; j'étais bien placée pour le savoir, moi qui étais une traqueuse, une chasseresse hors-pair, à force d'avoir cherché nuits et jours buveurs de sang humain, et une, en particulier, sans réel succès pour le moment... Alors, que s'était-il passé ?
Un silence gênant s'était installé entre nous deux, alors que nous nous étions perdues toutes deux dans nos pensées. Je me ressaisissais.

Je me penchais en avant, mon regard lâchant Elleira pour se poser sur le livre qu'elle feuilletait. Je lui lançais un bref regard insinuant "Je peux ?" et relevais délicatement le livre, juste pour en voir le titre. "Je-n'ai-pas-envie-de-déchiffrer-ce-machin-très-moche-mais-j'arrive-à-distinguer-un-peu-dragon-et-sortceliers". Lorsque je le laissais retomber sur la table, je pus sentir l'odeur de poussière de vieux livre arrivant à mon nez fin. Je grimaçais, un bouquin aussi gros et aussi vieux, ça devait pas être une partie de plaisir. Je jetais un rapide coup d'oeil à la page sur laquelle elle s'était arrêtée. Je grimaçais à nouveau; du vieux patois autremondien dégoûtant sur toute la page.

- Je m'en sortirai peut-être mieux que toi pour déchiffrer si tu as besoin d'aide, mais je pense pas encore être assez vieille pour pouvoir te faire un topo...

Fis-je, sur un ton quelque peu amusé. Malgré notre rencontre un peu brutale, avec la façon dont je l'avais abordée et le tact avec lequel elle m'avait répondu, je me sentais quelque peu plus détendue qu'avant, moi qui avait bien souvent l'aire tout le temps en quête d'envoyer quelqu'un balader avec mon air sérieux. Allons, j'avais de l'humour, de temps en temps, et en faire preuve ne me faisait pas de mal. Je m'apprêtais à lui demander pourquoi elle s'intéressait à ces bouquins sans âges, qui n'étaient pas du tout la lecture habituelle des premiers sortceliers. A peine j'ouvrai la bouche pour parler...

- Madame..
-... Van Eersel ?


Je levais les yeux au ciel, et pivotais pour me retourner vers les deux voix qui venaient de mon dos.

- Ohhh bon sang ce que je peux pas supporter ce madame... fis-je, pendant que je me retournais, marmonnant pour moi-même mais sans doute assez fort pour qu'Elleira puisse l'entendre et s'en amuser. Oui, une vampyre qui a peur de vieillir, on ne voyait pas ça tous les jours. - Quoi, qu'est-ce qu'il y ?

Je reprenais mon expression sérieuse habituelle, alors que la jeune et belle (enfin, les jeunes et belles si je comptais les têtes) Tatris vêtue de rouge et d'or semblait interloquée, leurs regards passant d'Elleira à moi.

- Vous avez...
- ... Déjà été...
- ... présentées ?


Je plissais les yeux. Il se passait quoi là exactement ?

- Disons que cela s'est fait tout seul. Pourquoi, qu'il y a t-il ?
- Oh, vous..
- ... ne savez...
- ... donc pas..
- Argh mais mettez vous d'accord là !
- Mademoiselle E'l Alters vous a été assignée comme premier sortcelièr !


Finirent-elle, d'une seule et même vois alors qu'elles voyaient que leur petit jeu d'échange de mots commençait à me taper un peu sur le système.

- Très bien, merci mesdames.

Un bref salut de leurs deux têtes et elles s'en allaient à leurs occupations administratives. Quant à moi, je me retournais vers Elleira, me rendant enfin compte de ce que la Tatris venait de m'annoncer.

- Drôle de hasard, n'est-ce pas ?

Et je ne l'avais même pas forcé.


[HRP: désoléeeee pour le retarrrrd]

____________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira E'l Alters
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 18
Localisation : Everywhere my thoughts remained
Amour : Aucun.
Race : Humaine
Date d'inscription : 12/02/2013

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Ven 5 Avr - 19:06

Le long silence qui s’était installé entre nous un moment fut rompu lorsque la vampyre se pencha en avant afin de regarder le sujet de ma lecture.
En l’occurrence, l’énorme bouquin qui trônait sur la table, pile devant moi.
Il paraissait à présent tellement gros que je m’étonnais un moment moi-même, et me demandais comment j’avais eu la force de le soulever. Je vis mon interlocutrice plisser les yeux lorsqu’elle essaya de déchiffrer le titre de la relique. Elle le laissa retomber sur la table, provoquant le soulèvement de fines particules de poussières qui me piquèrent les yeux. Puis elle fit une seconde grimace alors qu’elle jetait un coup d’œil sur la page où je m’étais arrêté et je fis de même intérieurement : c’est sûr, ce genre d’archives prenait un temps fou à être déchiffré…
Elle me dit qu’elle s’en sortirait peut-être mieux que moi pour déchiffrer ces pattes-d’oie et que je pouvais lui demander de l’aide, si je voulais. La seconde remarque qu’elle ajouta sur un ton amusé me fit esquisser un sourire.
Si nos liens n’avaient pas été si proches, j’aurais eu du mal à imaginer que sous ses airs sérieux, la Haut-Mage avait parfois de l’humour.
Soudain elle sembla vouloir me poser une question, mais elle n’eut même pas le temps de formuler sa phrase que une… Non, deux voix l’interpellèrent :

- Madame…
-... Van Eersel ?


Levant les yeux au ciel, la vampyre se tourna, faisant ainsi face à une Tatris revêtue aux couleurs pourpre et or d’Omois.
Malgré son marmonnement, je pus entendre que la Haut-Mage disait une phrase dans le genre :

- Ohhh bon sang ce que je peux pas supporter ce madame...

Cette fois-ci me retenant pour ne pas éclater de rire sur le comique et le sens que sous-entendait cette formulation, je regardais à mon tour avec curiosité notre chère administratrice, et écoutait le dialogue qui s’en suivit. Je notais d’une observation que Nikky Van Eersel avait reprit sa froideur et son sérieux habituel :

- Quoi, qu'est-ce qu'il y a ? demanda celle-ci.

La Tatris eut l’air interloquée, et lui répondit :

- Vous avez...
- ... Déjà été...
- ... présentées ?


La vampyre ne sembla pas comprendre.

- Disons que cela s'est fait tout seul. Pourquoi, qu'il y a t-il ?
- Oh, vous…
- ... ne savez...
- ... donc pas…

- Argh mais mettez vous d'accord là ! S’impatienta la Haut-Mage
- Mademoiselle E'l Alters vous a été assignée comme premier sortcelièr ! Terminèrent en même temps les deux têtes, soucieuses de ne pas énerver Nikky avec leurs échanges de paroles pour le moins… Particulières.

Enfin, la vampyre remercia et congédia la Tatris , et se retournant vers moi, s’exclama :

- Drôle de hasard, n'est-ce pas ?

J’acquiesçais, les yeux encore écarquillés de surprise, et mon Familier quittant mon épaule pour aller se percher sur un rebord de fenêtre.
Finalement, je me rendis compte que la situation me plaisait bien.
J’allais avoir pour mentor celle que je devais considérer désormais comme ma dernière famille, et on pouvait dire qu’effectivement, le hasard avait très bien organisé les choses.
Je fis un nouveau sourire à Nikky, plus détendu et qui lui faisait comprendre que j’étais contente.
*Nous allons avoir tout le temps pour faire connaissance* me réjouis-je, ma réserve soudain envolée et ma bonne humeur reprenant peu à peu le dessus.
Mon cœur battit un instant à tout rompre, car je savais que ce que je m’apprêtais à révéler n’allait pas être facile à dire et à réaliser.
Contrairement à l’instant auparavant où je refusais de me confier, la conversation qui avait précédée et le nouveau statut que j’avais reçu m’avait décidé.
Pour la première fois depuis les terribles évènements, j’allais vider tout ce que j’avais accumulé dans mon esprit, me déchargeant d’un poids qui, au fil des années, commençaient à devenir pesant.
Avalant rapidement ma salive, je demandais à la Haut-Mage, directe :

- Alors… Que voulez-vous savoir sur moi ?




[HRP: C'est pas grave! =) Moi aussi j'ai beaucoup de boulot!]

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikky Van Eersel
Haut-Mage
Haut-Mage
avatar

Féminin Nombre de messages : 168
Age : 23
Amour : Il est mort et depuis mon coeur est fermé.
Race : Vampyre
Date d'inscription : 11/07/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Ven 24 Mai - 16:41

Alors… Que voulez-vous savoir sur moi ?

Je la regardais un instant, croisant les bras devant moi. A vrai dire, j'aurais pu lui poser un million de questions. Te souviens-tu de ton oncle ? Tes parents, comment étaient-ils ? Ton père, qu'est-il devenu ? Où étais-tu toutes ces années où toute trace de ton existence fut perdue ? Oui, j'aurais pu lui demander de me raconter toute sa vie, là maintenant, tout de suite. Mais ce serait lui manquer de respect. C'était ma première sortcelière, pas une de ces BSH auxquelles je faisais des interrogatoires complets. Malgré le fait que je savais pertinemment que certains de mes collègues Haut-Mage avaient très légèrement tendance à martyriser leurs apprentis, parce qu'apparemment, c'était pour leur apprendre à quel point la vie était dure et qu'ils sauraient mieux se débrouiller dans le futur s'ils les fortifiaient autant aussi tôt, je restais complètement contre le fait d'être trop durs avec eux. Même si j'étais considérée comme sa supérieure, si je faisais bien mon travail, un jour elle serait plus forte que moi. Et ça, c'était impossible lorsque son apprenti était trop assujetti. Non, il devait y avoir un respect mutuel, afin que notre relation garde son équilibre. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle n'allait pas en baver. On m'avait toujours appris à me surpasser; aujourd'hui, c'était à moi de lui inculquer tout ce qu'on m'avait auparavant transmis.

Après l'avoir fixée un instant, sans avoir un regard trop sévère pour ne pas la mettre mal à l'aise, je finis par rompre le silence que j'avais installé.

- Bon. On va commencer simplement..

Je croisais mes bras sur la table, et lui adressais un sourire, dévoilant mes longues canines de vampyre.

- Qu'attends-tu de cette formation ?

Commencer simplement, tout était relatif. Cette question était bien ouverte, et Elleira pouvait la prendre comme elle le voulait. Mais à sa réponse, je pourrais déjà me faire une première idée de ce qu'elle avait dans le crâne et dans le bide. J'avais déjà pu remarquer une certaine facette quelque peu méfiante de son caractère, alors qu'elle était passée sur l'offensive lorsque je lui avais parlé de sa famille. Cette attitude témoignait également d'un point sensible, sur lequel devait se jouer beaucoup de choses dans sa vie, tout comme c'avait été le cas dans la mienne. Si je n'avais pas rencontré Aurel, qui sait si j'aurais été encore vivante aujourd'hui. Sans Aurel, qui sait si je n'aurais pas été traquée par les brigades noires, et non à leur tête...
Enfin, j'attendais patiemment sa réponse, me demandant ce qu'elle allait répondre. A l'instant, je ne pouvais pas deviner ce dont à quoi elle pensait, et peut-être serais-je surprise. Je me demandais alors quelle relation allait donc s'installer entre nous. J'avais déjà eu une première sortcelière lorsque j'étais au Lancovit, mais elle a dû retourner retrouver de la famille précipitamment et nous n'avions pas réellement eu le temps de nous lier, malgré le fait qu'elle avait l'air d'avoir une bonne dose de potentiel. Elleira en aurait-elle ? Je le saurais bien un jour ou l'autre. En tout cas, j'avais le pressentiment que nous n'allions pas avoir le même type de relation qu'avaient tous les Haut-Mages avec leur premier sortceliers. Quelque chose de plus ambigu pouvait se sentir dans l'air, alors que nous étions là, face à face, prêtes à s'ouvrir l'une à l'autre.

____________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira E'l Alters
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 18
Localisation : Everywhere my thoughts remained
Amour : Aucun.
Race : Humaine
Date d'inscription : 12/02/2013

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Mer 3 Juil - 12:15

Quand elle entendit le son de ma voix et ma question, Nikky croisa les bras,
me regardant attentivement.
Je vis, dans un éclair fugace, toutes les questions qui se créaient et en remplaçaient d’autres,
au fur et à mesure de sa réflexion.
Je ne pu m’empêcher à mon tour de faire turbiner ma mémoire :
que savait-elle vraiment de mon histoire, de ma famille ? Que savait-elle de se qui s’était passé, le jour où je m’étais liée à mon frère d’âme ?
Probablement pas grand-chose, dit la voix de la raison dans ma tête, puisqu’elle semblait avoir à cet instant même une folle envie de me poser des milliers de questions…

Mais la vampire se reprit, et je devinais qu’elle devait penser à ma future formation
et de comment elle allait m’apprendre la vie, à sa manière.
Je ne quittais pas ses yeux sombres qui se voulaient calmes, cherchant une quelconque trace d’indice sur ses pensées, car en quelques minutes le reste de son visage était devenu de marbre.

Ma concentration s’accentua, ainsi que mon cheminement intérieur.
Pour moi, cet apprentissage me permettrait de me poser enfin quelque part, d’avoir un but et une méthode à savoir et à appliquer.
Je réfléchissais déjà aux innombrables possibilités qui se présenteraient après mon officialisation en tant que Première Scorcelière.
Bien sûr, je n’étais pas naïve, je savais que j’allais passer des moments difficiles quand je me fortifierais et mûrirais encore, au fil des ans. Je savais que certaines missions qu’on me confierait seraient peut-être dangereuse…

Finalement, la Haut-Mage brisa cette fois-ci le silence continuel qui s’était installé dans la pièce :

- Bon. On va commencer simplement..

Nouveau sourire. Ses canines aiguisées se montrèrent.

- Qu'attends-tu de cette formation ?

Je fus tentée de répondre impulsivement, sans réfléchir, faisant parler mon cœur.
Mais je n’étais pas comme ça. Aussi je pris le temps de répondre.
La vampire ne pouvait pas non plus savoir mes pensées,
mon visage restant aussi impassible que le sien.
Une pensée concrète et raisonnable me vint soudainement, et je la formulais sous forme de phrase devant mon interlocutrice :

- Je voudrais pouvoir apprendre les multiples facettes de la diplomatie et de la politique d’Autremonde. Je sais qu’un Haut-Mage doit savoir débattre et négocier dans des situations parfois tendues, et j’aimerais mieux contrôler mes émotions, surtout si on évoque mon passé, être plus ... Ferme et juste envers les autres.
Je voudrais pouvoir apprendre également de nouvelles méthodes avec l’utilisation de la magie et des armes.
En fait, j’attends de cette formation de pouvoir m’ouvrir encore plus sur le monde qui m’entoure, de me développer, enrichir mes connaissances ainsi que mes expériences.
Et aussi…


Je relevais soudain la tête, avec une lueur amicale dans ma voix :

-J’espère sincèrement que nous nous entendrons bien et que nous ferons plus ample connaissance pendant tout ce temps.


Après cette tirade, je m’adossais un peu contre le dossier de ma chaise, observant attentivement la réaction de la Haut-Mage.
J’avais deviné à sa question globale qu’elle voulait en savoir à présent un peu plus sur ma mentalité et mes aspirations futures.
Et moi, avec ma réponse, je venais déjà de lui donner un petit indice sur ce sujet.
Le reste viendrait par la suite, au fil des jours passés en sa présence et de ses prochaines questions.
Notre lien n’était pas banal, je le sentais, dans ce face-à-face. Il était solide, presque indestructible et complexe.
Une petite voix dans ma tête me revint alors, et me fit frissonner :
Si un jour, je perdais la seule personne qui avait encore un lien avec ma famille, si un jour elle disparaissait, je ne m’en remettrais jamais.

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikky Van Eersel
Haut-Mage
Haut-Mage
avatar

Féminin Nombre de messages : 168
Age : 23
Amour : Il est mort et depuis mon coeur est fermé.
Race : Vampyre
Date d'inscription : 11/07/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
8/10  (8/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Lun 26 Aoû - 16:40


    Woooooow ça tournait sec là dedans. Ça c'était de la réponse. Bon, au moins j'en étais sûre, la gamine en avait assez dans le cerveau, c'était un superbe premier bon point. En général, les sortceliers ont peur de tomber sur un Haut-Mage tortionnaire et complètement esclavagiste, mais croyez moi que les Haut-Mages stressent tout autant lorsqu'on leur annonce qu'on leur a assigné un premier sortcelier. Et la première peur qu'on a, c'est de tomber sur un abruti qui ne comprend rien à ce qu'on lui raconte. Parce que se trimballer un boulet de première, c'était vraiment pas drôle du tout. Au contraire, pour un Haut-Mage, c'est plus une perte de temps qu'autre chose, que de devoir s'occuper un jeunot qui ne prend rien au sérieux. Surtout quand on est à la tête des Brigades Noires et qu'on a d'autres sangsues à fouetter. Mais je n'aurai pas ce problème avec ma première sortcelière, non, je ne pense pas. Elle m'avait l'air prometteuse. En tout cas, si elle avait les mêmes qualités que son oncle, elle ne pouvait que l'être. C'était un sortcelier hors pair. Un homme hors pair, tout simplement. Mais ceci était une toute autre histoire, bien plus privée, et je ne devais pas laisser mes émotions prendre le dessus du fait qu'Elleira lui ressemble étroitement.
    Avant de lui répondre, je pris une mine réfléchie.

    - Mmmh voyons voir... Utilisation de la magie.. des armes.. ça peut le faire, surtout au fil des expériences, rien de mieux que le terrain pour apprendre.

    Je n'aimais pas perdre mon temps étant gamine à rester assise le derrière cloué sur une chaise à écouter des paroles et des paroles soporifiques à propos de toute la technique etc.. Alors je le lui épargnerai au maximum, même si parfois la paperasse était nécessaire, comme je pouvais d'ailleurs y avoir souvent droit avec mon grade. Ceux qui pensent qu'être des Brigades Noires n'est qu'aventure, combat et action, se trompent lourdement. Derrière chaque intervention se cache un lourd, long et pénible travail de recherche, et je commençais à connaître par coeur les bibliothèques d'Autremonde. Et les bibliothécaires aussi commençaient à bien me connaître.. D'ailleurs, en parlant de ça...

    - Par contre la diplomatie.. Je crois que ça va poser un petit problème, en général je ne suis pas très bonne négociatrice..

    Fis-je sur le ton de l'humour, en dévoilant mes longues canines pour accentuer ce cliché qu'on les femmes vapmpyres de caractère. Ce que j'étais totalement.

    - Pour contrôler tes émotions, ne t'en fais pas, ça vient tout seul avec le temps. deux centaines d'années font l'affaire.

    Je lui adressais un clin d'oeil. Bien sûr que le temps avait son rôle, mais il n'y avait qu'un grand secret; la volonté. C'est cette volonté qui m'a poussée à me débarrasser de mes démons. Cette volonté qui m'a poussée à surmonter l'envie du sang humain après y avoir goûté, cette volonté qui m'a propulsée au sommet de la hiérarchie des Brigades Noires. J'avais mon truc pour décupler ma volonté et ma persévérance. Sans doute lui trouverais-je le sien.
    En tout cas, Elleira m'inspirait confiance. J'avais toujours eu ce côté protecteur, mais j'avais légèrement peur qu'il prenne trop d'ampleur avec elle. Enfin, ce ne serait peut-être pas si mal.

    Il était temps de passer à autre chose. D'autant plus que nos conversations attiraient les regards de tables voisines. Nous gênions le silence de la bibliothèque, et les quelques personnes présentes ne devaient sûrement pas apprécier la chose. Je lançais un regard noir à notre voisin le plus proche qui me fixais avec mécontentement. Il se retourna immédiatement; on ne rigole pas avec une vampyrette bourrée de tatouages. C'est amusant, d'être aussi intimidant.

    - Nous aurons tout le temps de nous connaître, ne t'en fais pas. Mais papoter dans une bibliothèque c'est pas très bien vu..

    Je refermais d'un coup sec et bruyant le livre que j'avais ouvert, faisant sursauter notre cher voisin de table, et je ne pus m'empêcher de lui adresser un sourire carnassier alors qu'il grommelait, avant de me retourner vers la sortcelière qui me faisait face.

    - Que dirais-tu d'aller discuter autour d'un verre plutôt ?


Spoiler:
 

____________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira E'l Alters
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 18
Localisation : Everywhere my thoughts remained
Amour : Aucun.
Race : Humaine
Date d'inscription : 12/02/2013

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   Mar 27 Aoû - 19:39

La Haut-Mage en face de moi sembla très satisfaite de ma réponse et avec joie je sus que j’avais passé avec succès le premier test.
Elle prit le temps de répondre, exactement comme je l’avais fait quelques instants auparavant, et je respectais sans problèmes cette réflexion.
Tout en patientant, je pris soudain du recul et me rendis compte pleinement du personnage qui se tenait en face de moi.
Un personnage dont l’histoire se reflétait dans ses yeux charbonneux, son visage digne et sévère, ses poignets couverts de colifichets et surtout, ses tatouages d’un noir d’encre, dont les diverses formes et visages semblaient vouloir me raconter son mystérieux parcours… Oh oui, maintenant que je la détaillais un peu mieux, je remarquais  soudain des détails qui m’avaient échappé…
La noctambule avait vraiment dû en baver dans sa vie pour accéder au rang qu’elle possédait aujourd’hui, et dans certains de ses légers tics du visage, des blessures secrètes et aussi sombres que les Limbes se cachaient, tourmentant l’âme de la vampyre.
D’ailleurs, ses yeux reflétèrent un court instant cette impression si déchirante, si vive que j’eu d’elle à ce moment-là, mais la mélancolie s’envola aussi vite qu’elle était apparue, me plongeant dans un sentiment mitigé.
Enfin, mon interlocutrice se construit un visage sérieux et prit la parole, me sortant à mon tour de ma torpeur. Le timbre de sa voix révélait qu’elle avait soigneusement réfléchi.

- Mmmh voyons voir... Utilisation de la magie... des armes... ça peut le faire, surtout au fil des expériences, rien de mieux que le terrain pour apprendre.


Ah ça, j’étais entièrement d’accord avec elle ! Depuis toute petite, j’avais développé une curiosité et une vivacité presque invivable pour ma mère, et pourtant les tonnes d’informations que j’avais apprises au fil des ans m’avaient grandement aidé par la suite…
J’écoutais, malgré les images floues des souvenirs qui tournaient dans mon esprit, toujours attentivement la vampyre, qui fut d’ailleurs interpellé par une de ses nombreuse pensées, et ne se fit pas prier pour me la traduire rapidement:

- Par contre la diplomatie... Je crois que ça va poser un petit problème, en général je ne suis pas très bonne négociatrice... fit-elle sur un ton ironique, se moquant un peu d’elle-même en faisant son fameux sourire vampiresque.

Aucune réponse ne me vint tout de suite, et je haussais donc simplement les épaules, en faisant une moue signifiant « ce n’est pas grave, je serais déjà bien occupé par d’autres choses à faire et à découvrir ». Presque instantanément après, la chef des Brigades Noires me rassura au sujet du contrôle de mes émotions, ajoutant une touche d’humour typiquement Autremondien en lâchant cette phrase, en même temps qu’elle me faisait un clin d’œil complice: « Deux centaines d'années font l'affaire. »


*Ben voyons* pensais-je avec amusement, mes lèvres s’étirant en un sourire malicieux.
La vampyre était vraiment unique en son genre pour vous rassurer, vous encourager et dédramatiser les situations les plus sérieuses.
Pour moi, cela me faisait un bien fou de ne pas être éternellement dans ma posture de « jeune fille froide », qui vous envoyait balader dès que vous faisiez une remarque de travers.
Tient, en y réfléchissant Nikky et moi avions un peu un caractère similaire, sauf que dans son cas elle avait beaucoup plus d’expérience par rapport aux gens et à la vie.
Mais bon, à présent il fallait tout de même que nous avisions de la suite des événements…

Revenant à la réalité, je tournais vivement la tête vers les autres tables de la bibliothèque, où nous étions restées tout au long de notre longue discussion.
Je croisais sans faire exprès le regard de reproche d’un Omoisien, qui devait sûrement en avoir ras-le-bol de nos incessants chuchotis. La vampire lui décocha un regard qui lui fit bien vite tourner la tête, et je me retins d’éclater de rire en voyant l’expression de satisfaction de la Haut-Mage.
En fait, il n’y avait pas seulement celui-ci qui en avait marre du bruit que nous provoquions… Les quelques personnes présentes dans l’immense salle  nous regardaient toute avec des yeux qui étaient près à lancer des éclairs.
* Il est grand temps d’aller autre part pour discuter. * songeais-je, en réveillant mentalement Eclipse, qui s’était assoupi au cours de notre échange.
Comme si nous avions eu la même intuition, Nikky enchaîna :

- Nous aurons tout le temps de nous connaître, ne t'en fais pas. Mais papoter dans une bibliothèque c'est pas très bien vu...



Elle referma brusquement le livre qu’elle avait pris dans une des étagères, ce qui produisit un claquement sonore. L’homme que j’avais aperçu à la table en face de nous sursauta à ce bruit, et la vampyre s’autorisa à lui envoyer un sourire plein de crocs. Notre voisin marmonna, mais tout autant prudent ne fis aucune remarque.
A mon tour, mais nettement plus doucement, je fis retomber la couverture du lourd manuscrit, le poussant de côté.
La noctambule se tourna alors vers moi, et me proposa soudain d’une voix enjouée :

- Que dirais-tu d'aller discuter autour d'un verre plutôt ?



La proposition m’attira. Faisant écho à mes pensées j’acquiesçais vivement et  je sentis que tout mon visage se transformait : d’impassible, il était devenu chaleureux, et mes yeux pétillèrent de malice, de curiosité aussi. Bien qu’ayant beaucoup voyagé et découvert d’innombrables choses sur les villes d’Autremonde, ça avait toujours été en solitaire, et je savais que je n’avais pas eu le temps de tout visiter. Je comptais donc un peu sur Nikky pour m’emmener dans un endroit inconnu et sympathique, afin que l’on fasse encore plus connaissance l’une et l’autre.  

Notre conversation étant pour l’instant terminée dans la bibliothèque, je me décidais donc à me lever, essayant tant bien que mal de ne faire aucun bruit.
Je cherchais un instant un quelconque  bagage du regard, avant de me rappeler que je n’avais rien emporté, à part peut-être mon porte-monnaie et quelques papiers important. Tout cela était contenu dans les poches de ma robe de scorcelière, je ne devais donc plus m’inquiéter.
Bien sûr, mon épée ciselée tintait à ma ceinture, comme d’habitude.
Mon Familier, de nouveau en pleine forme, quitta son lieu de sieste –c’est-à-dire un rebord de fenêtre- et je sentis son poids sur l’une de mes épaules, rassurant.
*Bien dormis ?* le questionnais-je dans mon esprit.
*Oui. Reposé maintenant. * fit Eclipse, en s’ébouriffant gracieusement les plumes. Frimeur…

- On  y va ? Je vous laisse le choix de la taverne ! m’exclamais-je joyeusement devant la Haut-Mage, attendant sa réaction.
J'ignorais royalement les regards plus qu' agacés des autres scorceliers.


1ère partie du RP terminée(la suite à Tingapour)


Spoiler:
 

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[A.C] Rencontre au milieu des livres... (Elleira et Nikky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pétilller au milieu des livres ? Ou pas. [Lilia Sabishisa/ Dongwoo Jang]
» Retrouvailles au milieu des livres • Theobald
» ANNABETH & ROSIE ¤ Au détour d'une étagère, au milieu des livres.
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Les livres Star Wars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Empire d'Omois :: Le Palais Impérial d'Omois :: La Bibliothèque-