AccueilFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [A.C] All roads lead to friendship [Elleira et Merit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elleira E'l Alters
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 19
Localisation : Everywhere my thoughts remained
Amour : Aucun.
Race : Humaine
Date d'inscription : 12/02/2013

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: [A.C] All roads lead to friendship [Elleira et Merit]   Dim 27 Oct - 17:16

-All roads lead to friendship-


Etat-Unis. Ville de Laughlin, près du Grand Canyon.
15h20.



Ma tête appuyée sur le repose-tête du taxi, j’ai les yeux dans le vague.  
Je suis si heureuse, comme libérée d’une grande douleur et en même temps des images piquantes comme la glace hantent encore  mon esprit. Les images de mon enfance.
Si lointaines et détachée de ma vie, à présent…
*Purée, mais arrêtes donc de penser à ça, tu te fous le stress toute seule, comme d’habitude !* intervient une voix en écho à mes tortueuses pensées.
J’esquisse un sourire. Mon Familier, miniaturisé à la taille d’un moineau, me lance un regard réprobateur.
*On dirait que je suis une petite fille en train de se faire gronder par sa mère…
S’il-te-plait, pour une fois Eclipse, je te demande de la boucler cinq minutes. Laisses-moi seule…*
Le « moineau » coupa le lien mental avec moi, laissant derrière sa présence un vide froid, mais qui, contrairement à autrefois, me fit du bien.
S-i-l-e-n-c-e.
Laissant la boule de plumes à ses protestations, je tournais la tête vers les images quotidiennes de la ville qui défilait devant moi.

Des bars et restaurants tous les 10 mètres.
Des gens en tongs et lunettes de
soleil.                                                    
La paisible bonne humeur de cette petite ville de l’ouest des Etats-Unis m’emplit les yeux, et d’ailleurs j’en laissais échapper deux larmes de mélancolie.
Mais pas de regrets.
J’avais profondément changé, ma façon de penser, de voir le monde qui m’entourait. Mais la Terre, les Nonsos, eux, ne changeaient pas. Agissant comme s’ils étaient seuls dans l’Univers, comme s’ils possédaient tout le savoir et les loisirs possibles.
Maintenant que j’avais pris du recul, ils m’agaçaient presque.

Et le lien qui m’attachait encore à eux était ceci: la maison de mes parents.
De ma mère, Lena, détruite à cause de son grand amour, qui n’était autre qu’un misérable Sangrave, impliqué dans un des dossiers confidentiels de l’impératrice d’Omois. Aujourd’hui, après plusieurs semaines de délibération de l’agence immobilière, et, on peut le dire, de mon « aide » à les convaincre de mettre en vente le bâtiment croulant grâce à quelques petits sorts par-ci, par-là, je me rendais une dernière fois dans cette maison, avec les souvenirs violents qui m’avait tant marquée, le jour de mes 12 ans.

Ainsi allait s’achever une partie de ma vie. Et j’en vivrais une autre, cette fois-ci sur Autremonde.

-Voilà, miss, vous êtes arrivée à destination! Me cria soudain une voix avec un fort accent américain, devant moi, au siège du conducteur. Ça fait 15 $.

Ma main droite se crispa un instant, puis je me décidais, la respiration coupée, à sortir du taxi et à donner l’argent au gars qui avait bien voulu me conduire à « la Maison Hantée », comme il la surnommait. Je murmurais un léger « Merci, au revoir », et la voiture fit demi-tour, dans le fameux nuage de poussière rouge qui était la caractéristique du climat de l’Ouest.
Vu qu’il n’y avait plus personne pour m’observer, je m’autorisais à reprendre mes petites habitudes de scorcelière : Eclipse reprit sa taille normale, et je fus vêtu d’un pantalon moulant noir, d’un débardeur en cuir rouge également foncé, et de bottes hautes en lacets en cuir brun clair, ajouté à ma robe de scorcelière rouge et noire, que je ne quittais que très peu souvent. Mon foutu pendentif était, pour une fois, resté dans une de mes poches.

Un. Deux. Trois. Je comptais mes pas, avançant lentement vers la maison de trois étages qui laissaient à mon regard douloureux une impression pesante d’abandon et de sombreté.
La bâtisse n’allait effectivement pas tarder à s’écrouler. Les herbes folles et le lierre l’avait recouverte presque entièrement, et étouffait le bois, qui grinçait au moindre souffle de vent.
De nombreuses tuiles s’étaient détachées, entourant l’ancienne maison familiale comme un sanctuaire sacré.

Ce qui arrêta mon observation, ce ne fut pas le cri d’un aigle, tournant en solitaire dans le ciel dégagé. Ce ne fut pas non plus les restes de la table de jardin, qui pourrissaient dans l’ombre maudite de la maison.
Ce fut une personne. Une fille plutôt grande, à la peau mate et aux cheveux bouclés, qui essayait d’ouvrir la porte d’entrée.

Je stoppais net. Mon visage, déjà ravagé de larmes silencieuses, se ferma complètement et pour la deuxième fois de ma vie, je repris l’expression si froide que j’avais eu, quand mon père était venu se présenter à moi, à la place même où se trouvait la jeune femme.
Si celle-ci était une Nonso, je lui lancerais un Amnesius sans hésiter. Qu’elle soit venue par curiosité ou pour une raison particulière, je m’en fichais. Si elle était par contre une scorcelière… Je veillerais à ce qu’elle se souvienne toute sa vie qu’il ne fallait jamais entrer dans une habitation, même abandonnée.
Enfin, de toute façon je découvrirais sa nature bien assez tôt.
Si elle me lancerais un regard de travers à la vue de mes vêtements, je saurais à quoi m’en tenir.

Je fis encore quelques pas, puis sortis cette phrase, d’une voix aussi dure que le verre sous mes bottes:

-Je peux savoir ce que tu fous ici ?!

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merit Sullivan
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 29
Age : 20
Localisation : Mmm... dans ma cuisine je crois... y a des paquets de gâteaux partout ^^
Amour : Pas encore
Race : Humaine
Date d'inscription : 12/02/2013

MessageSujet: Re: [A.C] All roads lead to friendship [Elleira et Merit]   Dim 1 Déc - 22:20

Dans la douceur de la brume d'hiver, je commençai à marcher sur la légère couche de neige qui recouvrait la petite ville de Laughlin. Emmitouflée dans mon écharpe, je repensai à cette fin d'après-midi. En effet j'avais entendu un bout de conversation d'un certain groupe de filles et j'avais décidé d'aller voir si elles disaient vrai. Je me disais que j'était vraiment curieuse des fois, mais qu'est ce que je pouvais y faire? Cela fait parti de moi. En bref, elles étaient en train de raconter qu'une mystérieuse maison qui se trouvait près du grand canyon était hanté. Et c'était pour cet endroit que j'était en route.

Après quelques minutes de marche, j’aperçus enfin la-dite maison. Je regardais ma montre. Il était 15h20. La maison en question ne laisser pas penser qu'elle était hantée. La maison était entretenue, et des fleurs givrées ornaient les différentes fenêtres. Après une seconde de contemplation, je me mis en marche vers la porte de cette habitation, imposante il fallait le dire. A vrai dire, je sentais en moi comme une aura, une espèce d'énergie, qui me faisait penser que cette maison n'était pas juste hanté. Non, elle était plus que ça. Des sorceliers vivaient, ou avait vécu dans cette maison j'en était sure! Pour en avoir, le cœur net, il fallait que j'entre. Arrivée à moins d'un mètre, de la porte, je tendais ma main rougie par le froid et tournait la poignée. La maison était ouverte.

-Je peux savoir ce que tu fous ici ?!

D'un bond je me retournai, et, machinalement, j'activai mon pouvoir. Une jeune fille blonde m'avait interpellé. Je me calmai donc pour que mon pouvoir cesse de brûler en moi.

-Euh, excuse moi? Tu habite ici?

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira E'l Alters
Sortcelier
Sortcelier
avatar

Féminin Nombre de messages : 86
Age : 19
Localisation : Everywhere my thoughts remained
Amour : Aucun.
Race : Humaine
Date d'inscription : 12/02/2013

Chronique
Points de vie:
40/70  (40/70)
Points d'attaque:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: [A.C] All roads lead to friendship [Elleira et Merit]   Sam 14 Déc - 21:07

Au son de ma voix, la jeune fille fit volte-face et ses mains se nimbèrent d’un flux blanc, presque transparent. Elle était donc des nôtres....
Elle me dévisagea un court instant, puis sa magie se résorba aussi vite qu’elle s’était allumée. Je ne bougeais pas, me contentant d’attendre sa réponse avec un regard de glace.

- Euh, excuse-moi? Tu habites ici?

Je me raidis, et mes paupières tressaillirent. Un sentiment qui me brulait le cœur se propageait dans tout mon corps, mais je réussis à rester sereine. Après tout, elle ne savait rien de moi, et vice-versa. Je n’allais pas gâcher cette nouvelle rencontre avec mon caractère enflammé et mes souvenirs digne d’une tragédie.
C’est donc avec la même lenteur hypnotique grâce à laquelle j’avais avancé auparavant que je me remise en mouvement. Ma voix un peu rauque d’émotions se fit entendre, et l’air sinistre de l’hiver sembla encore plus glacer mes paroles :

-Oui. C’était il y a… Une éternité.

Je plissais les yeux, faisant s'écouler quelques larmes de trop.

-Autremonde… Tu connais ce nom ? lâchais-je. En tout cas cela doit te dire quelque chose puisque c’est la terre de nos ancêtres et de nos dirigeants. Les Scorceliers. Tu en fais apparemment partie, vu que tu as réussie à ressentir le flux qui entoure cette maison.


Etrange question que je lui posais là, en effet… Mais elle me semblait étrangère à la planète magique… Certainement n’avait-elle jamais mis les pieds là-bas, bien qu’en ayant acquis son pouvoir. Je me devais bien de l’interroger.
Mais la colère (oui, cette impression de brûler de l’intérieur) était toujours présente et des questions angoissantes se succédaient dans ma tête.
Que savait-elle de cette maison ? N’était-ce qu’un élan de curiosité et d’ignorance de sa part ou une raison précise l’avait-elle décidé à faire cette « visite »?
Ah, mais j’oubliais le plus important.
Lui prouvant que je n’étais à mon tour pas une simple Terrienne, je tendis mes mains et un jet semblable à de la braise s’en échappa. Mon corps semblait s’être plié dans une position caractéristique de l’attaque, mais il n’en était rien.
Le sort percuta la porte de la bâtisse, passant très près de la jeune fille. Ladite porte se referma dans un claquement brusque. Définitif. Enfin pour l’instant c’était encore moi qui décidais… Et je n’avais pas envie qu’elle fouine dans mes sombres affaires familiales.

Hum… Bon sang, il fallait que je contrôle plus mes réactions. Bien qu’ayant probablement deux ou trois années de plus que moi, la scorcelière novice face à moi sembla très surprise... Et oui, ceux qui s’étaient habitués aux dangers de la planète des origines apprenaient bien vite à réagir promptement. Et vicieusement, pour certain.
Bref. Il ne fallait pas que je m’égare…

-Je m’appelle Elleira E’l Alters. Je suis née sur Terre, mais il y a quelques semaines j’ai décidé de vivre définitivement sur Autremonde, ma situation s’étant stabilisée… stoppais-je. Ne pas donner trop d’informations du premier coup.
-C’est donc pour vérifier si cette maison était encore suffisamment en état de vente que je suis là.
Continuais-je finalement, ne cessant de la regarder.
Arrivée à quelques mètres d’elle, mon Familier sortit soudain de ma sacoche et déploya ses ailes pour se nicher sur mon épaule droite.
Je croisais les bras derrière mon dos et posais une seconde fois la question qui s’échappa presque instantanément de ma bouche.

-Donc toi, je peux savoir ce qui t’amènes ici ? Tu ne devrais pas être là. Cette maison est effectivement maudite.  

*Si on en connait l'histoire...* pensais-je sombrement au même instant.


Spoiler:
 

____________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [A.C] All roads lead to friendship [Elleira et Merit]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[A.C] All roads lead to friendship [Elleira et Merit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Let Love Lead The Way [PV]
» Un bon suicide lead ?
» All roads, they lead me here ? Hopy
» And what's small turn to a friendship. [pv Aaron]
» Meilleurs Lead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: La Terre :: Autres lieux-