AccueilFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Mer 23 Avr - 17:29

[RP entre Revan et Alkalyhn]




Cela faisait un mois qu'elle n'était pas retournée dans les terres de l'empire d'Omois. Et, il faut bien avouer que cela ne lui avait pas vraiment manqué, voire même pas du tout, mais bon, ce n'était pas comme si on lui avait gentiment mais fermement imposé de se rendre ici pour traquer un des mages de l'empire. 
A cette pensée, elle...gloussa, oui. Pas très élégant, immature, mais elle s'en fichait comme de sa première feuille écrabouillée. 
Car on lui avait donné une mission.
Enfin deux.
En vérité...une mission, mais donnée par deux personnes différentes.


*Je me demande tout de même ce que ce vieux mage a bien pu manigancer pour que le Maître des Sangraves ET notre redoutable et magnifique T'avila me demandent de le faire disparaître. Peut-être encore un "héro national" qui a tenté de jouer à l'apprenti agent double ?*


Elle secoua la tête, faisant au passage voltiger ses longues mèches d'un blanc nacré. Et depuis quand s’intéressait-elle au pourquoi du comment ? C'était pourtant simple : on lui donnait un nom -ou plusieurs, elle n'était jamais contre un petit défi-, et puis elle se chargeait du...reste. 
Ou plutôt des restes.
Un sourire carnassier passa sur le visage de poupée.
Elle se ré-adossa confortablement au tronc de l'arbre sur lequel elle s'était installée, puis sortit un de ses poignards, se curant les ongles avec. Elle grimaça légèrement.


*Pourquoi faut-il toujours qu'il reste du sang sous mes ongles ? Cela sèche et puis ensuite cela est insupportable à enlever... Mais bon, j'aime trop m'amuser avec les autres, comment régler cela ? Aaaah je sais. La prochaine fois je trouverai un sort de protection des ongles, ainsi je pourrai continuer mes...petits jeux, et combats, tout en gardant mes ongles impeccables.*


Elle partit à nouveau dans ses pensées, lorsqu'elle entendit un léger craquement qui fit tressaillir ses sens aiguisés d'elfe. Sa "mission" se trouverait-elle dans les parages ?
Elle rangea son poignard le long de sa robe-tunique noire très moulante recouverte d'une légère armure de keltril argenté, et se pencha d'un air intéressé vers la clairière, avant d'émettre un reniflement méprisant. Le jeune gringalet qui se traînait en bas empestait l'hybride à plein nez.
Elle fronça son joli nez, puis sentit son sang d'elfe bouillir.
Elle venait de trouver de quoi s'amuser un peu.


Dernière édition par Alka'lyhn Viirendhel le Dim 12 Oct - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Jeu 24 Avr - 20:58

Les forêts d'Omois... Ca faisait du bien de se balader dans un endroit un peu plus pacifique que Krankar, pour une fois. Affronter des bandits serait une partie de plaisir, après ces derniers mois à se battre contre les Anges. Et puis bon, il fallait bien ramener de l'argent à la maison aussi, puisqu'on ne pouvait pas compter sur Eiko pour partager la richesse dont elle avait hérité. Radine. Du coup, avec Lei, on se partageait les missions, entre quelques pistes qui pourraient nous mener vers un Krystal. Nox, perché sur mon épaule, croassa de contentement. Lui aussi trouvait que c'était bien de revenir aux bonnes vieilles habitudes. Je caressai mon familier avec un petit sourire, mais intérieurement, j'étais inquiet.

Cela faisait plusieurs semaines que nous n'avions trouvé aucun de ces artefacts. Pourtant, au départ, ça avait été très rapide, et nous avions pu en trouver deux sans le moindre problème, un sur Terre, l'autre à Hymlia. Le premier était à présent vide de son énergie, donc inutile, et l'autre était déjà en sécurité avec Rindir, l'arrière-grand-père de Lei. Mais depuis... Pas grand chose. Il s'avèrait en fait que nous avions déjà eu beaucoup de chance de trouver ceux-là : les Krystals voyageaient à travers l'espace et le temps. Et ils pouvaient disparaître et réapparaitre n'importe où à n'importe quel moment, tant que personne n'y avait touché. Ce qui les rendait pratiquement intraquables. Cependant... Nous en avions trouvé un. Un seul. Et où était-il ? Dans le bureau de l'Impératrice d'Omois ! Et bien sûr, pas moyen de lui faire comprendre que nous en avions besoin. Saleté.

Bref, revenons-en à nos bandits. Ils pullulaient de plus en plus ces derniers temps, depuis que la situation internationale s'était corsée en fait. Il fallait croire que la fermeture des frontières entrainait la contrebande, et la contrebande à bien d'autres choses pas super légales. On vendait des trucs illégaux, puis on vendait des trucs volés, puis on volait nous même des trucs... L'échelle était rapidement montée quand on le voulait bien. Et parfois, on allait jusqu'à tuer. Et généralement, c'était ce moment là qu'on faisait appel à nous, les chasseurs de primes. Pas de véritable allégeance, pas de véritable affiliation, notre éthique, notre employeur, le prix en bas de l'affiche, et voilà. Tout le monde y trouvait son compte. Et quand bien même un travail nous rebutait, on pouvait en prendre un autre, et laisser celui-là aux collègues. Un boulot cool en somme ! Bon, on risquait souvent la mort, mais de ce fait, le chasseur vivant imposait un certain respect.

Je m'étais équipé comme d'habitude pour cette mission. Mon multi-gantelet, des dagues de lancer dans mes épaulettes, mon tomahawk à ma ceinture, mon arbalète à gaz magiquement rétractable dans mon holster de cuisse, et ma fidèle épée, accrochée dans mon dos. Dommage que je n'ai pas encore fini de préparer mon Colt 44 Magnum pour Autremonde, mais en attendant, on faisait avec. Ou plutôt sans. Le temps étant plutôt propice à la chaleur, j'avais rétréci mon manteau pour que les manches disparaissent, et que le bas m'arrive au niveau de la taille. C'était bien plus confortable, surtout ouvert comme ça, et pas gênant. Avec ça, je portais un simple débardeur noir, et un treillis. Oui, j'aurais pu mettre une armure, mais mon projet n'étant pas d'être touché, c'était pas vraiment utile.

Avec le recul, ça ressemblait vraiment à l'attirail de ma grand-mère. Elle devait déteindre un peu sur moi. Bientôt, j'allais commencer à gueuler sur tout le monde et les aggresser au détour d'un couloir sous prétexte que c'était l'heure de l'entrainement.

J'entendis soudain un *crac* sonore sous ma botte. M'arrêtant un instant, je regardais de quoi il s'agissait. C'était trop particulier pour être une simple branche, vous pensez bien que je n'aurais pas pris la peine de m'arrêter sinon. Je mis un genou à terre. C'était... une pipe en bois ? En plein milieu de nul part ? Je reniflais légèrement l'ustensile. Hmm, l'odeur était encore présente, ils ne devaient pas être loin. Quelques heures de marche, grand maximum. Attendez... Je reniflais à nouveau. Non, ça ne venait pas de la pipe. Je pris une grande inspiration. C'était plus loin, plus diffus. Une odeur boisée, sylvestre...

*Dans une forêt ? Bravo Revan, tu viens de détecter l'odeur d'un arbre en plein milieu d'une forêt !*


*Tu la fermes oui ? Une odeur boisée, pas de bois. Nox, tu vois quelque chose ?*

*Rien.*


Le vent venait de tomber, je ne sentais plus rien. Bah, ce ne devait pas être grand chose. Je sentis tout à coup mon ventre gargouiller. Hmm, c'était l'heure du déjeuner ! Cette forêt devait regorger d'animaux tous plus tendres et jûteux les uns que les autres, mais je n'avais pas de temps à perdre à chasser. Je sortis un morceau de viande crue de ma poche de sortcelier, et mordis dedans à pleines dents. Mes canines arrachaient les morceaux sans problème, et je me délectais du sang qui coulait presque sur le coin de mes lèvres. Mais je faisais attention à ce que ça ne dégouline pas trop, pas envie que ça vienne salire mes fringues non plus. Pas avant le combat, ce serait trop con.

Mais alors que j'avais presque fini, le vent se releva. Et l'odeur de tout à l'heure revint. Cette fois, c'était bien plus distinct. C'était un elfe. Ou une elfe. Je fis silence, afin de laisser mes instincts me guider. Malheureusement, je n'étais pas aussi doué que Har'Kaïn pour repérer la chaleur corporelle. Mais c'était tout proche, je le sentais. Je ne sortis pas mon arme, pour ne pas montrer d'intentions trop hostiles, mais je me tenais près à dégainer.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Ven 25 Avr - 11:38

Elle l'observait, essayant d'évaluer son adversaire. A première vue il avait l'air un peu plus jeune qu'elle, mais elle savait bien qu'avec la magie on pouvait prendre n'importe quelle apparence. 
Au bout de deux minutes, la jeune elfe haussa un sourcil d'un demi millimètre en voyant le garçon renifler puis regarder autour de lui, comme s'il avait décelé une odeur. Pourtant il n'était pas censé pouvoir la sentir, car le gadget qu'elle portait devait en principe ne laisser filtrer aucune odeur. Hum.
Pourtant elle se détendit légèrement car quelques instants après il sembla abandonner en haussant les épaules, puis sortit un morceau de viande sanguinolent qui fit plisser le nez de la demoiselle. 

*Beurk. Ces hybrides n'ont vraiment aucun savoir vivre.*


Elle secoua ses mèches nacrées avant de lever les yeux au ciel. Ok, elle n'était pas de la famille des Pacis, même plutôt très portée sur le sang... Mais par tous les arbres de la forêt, cela ne l'empêchait pas d'avoir un certain sens du raffinement ! (En parlant de ses faits et gestes bien sûr. Les propos ne sont pas forcément compris dans le lot.)


Mais ses pensées furent de nouveau interrompues, car le vent se leva, faisant derechef lever la tête du jeune homme.

*Nom d'un pégase...jura-t-elle mentalement. Il va vraiment falloir que j'ai une sérieuse discussion avec le créateur de cet appareil. Il n'est pas censé pouvoir me sentir ! Je ne comprends vraiment pas ce qui...*


Soudain une pensée jaillit dans son esprit, et elle eut un léger sourire. Si, elle savait pourquoi. L'objet fonctionnait très bien, c'est simplement qu'elle ne l'avait activé que très peu de temps avant que le garçon n'arrive, ce qui fait que son odeur était toujours présente vue qu'elle était restée déjà un bon bout de temps dans le coin. Mais à présent, il ne pouvait pas déceler sa présence avec exactitude.
Elle décida d'attendre encore quelques secondes, pour voir ce que le jeune homme allait faire. Car s'il ne pouvait pas trouver l'endroit exacte où elle se trouvait, il sentait forcément la proximité d'une présence. 




Elle le laissa poireauter pendant sept minutes (pourquoi sept et pas cinq ou dix ? Et bien...est-ce que je vous en pose des questions, moi ? Elle aime bien ce chiffre, et puis c'est tout. Si vous n'êtes pas contents...allez dire bonjour à son Krakdent.) puis décida de prouver qu'il y avait bien quelqu'un dans les environs.


-Le petit charmant petit hybride que voilà... Aurait-il peur d'un éventuel grand méchant loup ? lança-t-elle d'un air légèrement moqueur, de sa voix mélodieuse qui avait également à cet instant les tonalités de celle d'une enfant d'une douzaine d'années.


Dernière édition par Alka'lyhn Viirendhel le Dim 12 Oct - 12:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Sam 26 Avr - 18:08

L'odeur était là, persistante, mais impossible d'en détecter la provenance. Et pourtant, c'était comme si l'elfe se trouvait dans les parages il y a à peine une minute. Étrange. Je devrais me concentrer sur la traque des bandits, mais je ne devais laisser aucun détail au hasard. Surtout avec un elfe. Et puis si il était dans le coin, il y avait des chances qu'il fasse partie du groupe... Non, dans ce cas je pourrai traquer sa trace, or si celle du tabac se dirigeait vers l'Est, celle-ci restait là. Hmm... C'était comme si la piste s'arrêtait subitement. Un Transmitus peut-être. Bah non plus, tout les Anti-Transmitus d'Autremonde étaient activés, impossible d'aller où que ce soit rapidement maintenant. Il ne pouvait pas avoir disparu aussi subitement sans laisser de trace, c'était impossible !

Bon, ne te mêle pas de ça Revan, les dernières fois où tu as enquêté plus avant sur ce genre de truc, ça s'est mal passé. Alors re-concentre toi sur ton objectif. Des choses bizarres et étranges, ce n'était pas ça qui manquait sur Autremonde, du coup il fallait éviter de s'arrêter à chacun d'entre eux, sinon on faisait rapidement du surplace. Alors retrouve ces bandits, et tant pis pour le reste.
...
Mais d'un autre côté, je ne pouvais pas me permettre de prendre un risque. Je fis la grimace. Avec ma chance, quelque soit ma décision, je sentais que les Dieux allaient encore m'en faire baver. Mais en même temps, je n'allais pas rester là des heures à décider de ce que je devais faire ! Alors j'allais...

- Le petit charmant petit hybride que voilà... Aurait-il peur d'un éventuel grand méchant loup ?

... rester là pour l'instant. Cette voix féminine venait de prendre la décision pour moi, c'était gentil de sa part. En dehors du fait qu'elle venait de me traiter d'hybride. Ce que j'étais, oui, mais me le faire rappeler avec ce ton moqueur, ça devenait lassant à mesure que les années passaient. Bon, peu importe. Voix jeune, féminine, "hybride", on avait affaire à l'elfe que je cherchais. Pourtant, la provenance de son odeur était toujours introuvable. Elle devait sans doute la masquer d'une manière ou d'une autre. En revanche, en élevant la voix, elle m'avait permis d'estimer la distance et la direction. J'envoyai Nox faire le repérage des environs, à une centaine de mètre du sol.

- Tout dépends du loup... et de ce qu'il veut.

Je préparai mon gantelet à toute éventualité. Avec le temps, il était devenu une véritable ceinture de Batman. Au départ uniquement destiné à y dissimuler une dague, façon Assassin's Creed (j'aime les jeux terriens), j'y avais intégré ma boule de cristal, des fumigènes, des fléchettes anesthésiantes, un grappin... Si bien qu'il m'était devenu indispensable pour mon travail. J'en prendrais bien deux, mais mon bras krystalisé m'en empêchait.

La voix venait de ces environs, mais il n'y avait rien. Emmerdant ça. Et Nox ne voyait rien non plus. Elle s'était sans doute rendue invisible. Essayons de la faire parler un peu plus, pour repérer sa position...

- Et pourquoi rester dans l'ombre ? A moins que le loup ne soit pas réellement un prédateur ?


Provoquer un elfe pouvait être fatal, mais si ça la forçait à se révéler, tant mieux. Et puis hein, ce ne serait pas la première fois que je le faisais, et sans doute pas la dernière.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Sam 26 Avr - 19:29

Au regard que le jeune homme prit lorsqu'elle prononça sa phrase, elle eut comme l'impression qu'il avait longuement hésité entre partir et chercher à nouveau... quelque chose dans les environs. Qui devait certainement être la jeune elfe.

- Tout dépend du loup...et de ce qu'il veut.


Pendant qu'il prononçait ces paroles, un corbeau bien sombre s'envola et passa à quelques mètres de la jeune elfe sans pouvoir la sentir, ce qui la fit sourire. Le gadget était donc bien au point.
Il devait sans doute être le familier du garçon. Un corbeau ? Pas très original... Mais bon, il n'y était pour rien, le pauvre.


*Oui, avec moi au moins tu t'es bien démarquée des autres.*


*Tout à fait Maalën, il est certain qu'on ne croise pas de Krakdent albinos au pied de chaque tronc, et surtout en tant que familier.*


*Je suis la meilleure.*


*Je veux bien te croire, vu que tu es mon familier.*


*On va écorcher vif ?*



Elle gloussa légèrement face à la soif de sang de sa compagne d'âme. Elle connaissait tellement bien les habitudes de sa maîtresse... Mais pour une fois, la jeune femme faisait preuve de curiosité. Elle n'avait toujours pas réussi à déceler l'hybridage entier du garçon, et son aura magique était...peu commune. Donc pour une fois elle allait faire preuve d'une rare patience et essayer d'en savoir un peu plus avant de passer au traditionnel "foncer dans le tas - stop- tout déchiqueter- stop- faire de la bouillie bien fine - stop- donner la purée restante à Maalën - fin de transmission"


*Je sens ton impatience mon amie, mais ne te montre pas encore, je te réserve pour la fin.*


*Surprise finale ?*


*Exactement.*



Elle n'avait pas répondu au garçon et reporta son attention sur lui. Son corbeau tournait toujours, essayant de repérer la jeune femme. 
Son maître finit par rouvrir la bouche, reprenant la parole. Impatient ? Ou une tentative pour déceler l'endroit où se trouvait la jeune elfe en la faisant régir ? 


-Et pourquoi rester dans l'ombre ? A moins que le loup ne soit pas réellement un prédateur ?


Elle haussa un sourcil, ce qui équivaut à un éclat de rire chez un elfe. Bien, il semblait avoir du répondant... Et elle aimait bien son humour. Pour une fois qu'elle tombait sur quelqu'un qui en avait. Cela la changeait agréablement des scrogneupleufs sur lesquels elle tombait habituellement. 
Alka'lyhn pencha légèrement la tête sur le côté, pensive, avant de répondre. De toute façon le fait de parler ne pouvait pas la faire repérer, car le machinquilarendaitinvisibleetdissimulaitsonodeur diffusait également sa voix de façon circulaire. C'est à dire qu'on pouvait savoir à quelle altitude elle se trouvait, mais pas de quel côté.


-Et bien... Tout dépend de quel loup tu parles. Si tu parles des loups en général, je peux te rassurer en confirmant qu'ils font bien parti des prédateurs. Mais si tu parles du loup au sens métaphorique du terme, je dirai que... pour l'instant le "loup" ou plutôt "la louve", vu que je me doute que tu sais que je suis une femelle, est simplement curieuse, dit-elle d'un ton pensif -et légèrement railleur-.


-Mais tu as de la chance d'avoir attisé ma curiosité. Un autre que toi aurait déjà fini en papillon.


Dernière édition par Alka'lyhn Viirendhel le Dim 12 Oct - 12:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Sam 26 Avr - 21:36

-Et bien... Tout dépend de quel loup tu parles. Si tu parles des loups en général, je peux te rassurer en confirmant qu'ils font bien parti des prédateurs. Mais si tu parles du loup au sens métaphorique du terme, je dirai que... pour l'instant le "loup" ou plutôt "la louve", vu que je me doute que tu sais que je suis une femelle, est simplement curieuse.

La voix... Venait de... de... Mais merde, elle venait d'où ?! Elle venait visiblement de cette zone, mais que j'aille à droite où à gauche, ça ne changeait rien. Comme si... Oh. Ooohoho. D'accord. Elle diffusait sa voix pour qu'on ne puisse pas la repérer comme ça non plus. Bon, je n'avais pas affaire à une amatrice. Soit sa magie était suffisamment élaborée pour permettre de maintenir ces différents sorts en même temps, soit elle avait un bidule de camouflage. Dans le premier cas, j'avais du soucis à me faire, dans le second... aussi, du reste, vu qu'on ne donnait pas ce genre de matériel à n'importe qui.

- Mais tu as de la chance d'avoir attisé ma curiosité. Un autre que toi aurait déjà fini en papillon.


En papillon ? Pourquoi en papillon ?

*Nox, ton avis sur la question ?*

*Aucune idée.*

*J'aimerais réfléchir sans que vous veniez parler dans ma tête, les mecs.*


Bon, en soit, elle avait raison, j'avais eu de la chance. Elle aurait pu me tomber dessus sans même que je m'en rende compte. Mais elle avait choisi de m'interpeler. Erreur de sa part ? Peut-être, on verrait bien selon la suite des évènements. Ensuite, la voix venait des hauteurs. Pas tout à fait au point son appareil. Mais si je pouvais y jeter un œil, il pourrait éventuellement m'être utile. Ma discrétion naturelle se suffisait à elle-même en règle générale, mais il était certaines choses que je ne pouvais cacher. Peut-être un gadget en plus à ajouter sur mon gantelet, il faudrait que j'y pense. Bref.

Je grimpais habilement de branches en branches, fluide et sans bruit. Hmm... Il fallait qu'elle parle encore, pour que je puisse estimer la bonne hauteur. Et à partir de là, je pourrait plus facilement la retrouver. Ou pas d'ailleurs, la zone était quand même grande, et sans vue ni odorat, ça n'allait pas être du gâteau. A moins que... Oui, c'était une bonne idée ça. Invisible ne voulait pas dire intangible.

- Et que m'a valu l'honneur de cette curiosité ? demandais-je du même ton sarcastique qu'elle avait employé.


Il m'aurait fallu des lunettes thermiques... Quoi qu'elle devait cacher sa chaleur corporelle aussi. Bon, de toute façon j'en avais pas. Mais il m'en faudrait. D'une parce que ça peut toujours être utile, on ne peut pas toujours compter sur son instinct de buveur de sang, et de deux parce les lunettes, c'est cool. Bon, il me fallait une réponse de sa part, sans quoi je ne pourrais sans doute pas la retrouver.
...
Mais est-ce que je voulais seulement la retrouver en fin de compte ? Et pour quoi faire ? Bon sang Revan, arrête de faire n'importe quoi ! Si c'était pour t'attirer encore plus d'ennuis, ça ne servait à rien, vraiment, t'en avais déjà assez sur le dos pour en rajouter ! Depuis quand est-ce que je...

*Depuis toujours. Tu as toujours aimé te mettre dans des situations pas possible.*


... Pas faux. Je n'étais peut-être pas aussi prudent que j'aimais le prétendre. Bon, disons que je suis prudent... Dans le risque. Mais j'aime le risque. Ouais, c'est pas hyper clair. Bref, mon côté elfe me jouait des tours, sans même que je le perçoive.

Je restai parfaitement immobile, en position accroupie, la main droite posée sur la branche. De mes yeux noirs, je jetai un regard perçant aux environs. Elle ne devait pas être loin...

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Dim 27 Avr - 7:38

Vu la tête qu'il faisait, il n'avait pas saisi le sens de l'expression finir en papillon. Bon, pas vraiment un problème ça, elle allait lui expliquer gentiment et...

*Depuis quand j'explique les choses gentiment moi ?*

Elle secoua la tête et leva ses yeux de cristal au ciel. Décidément, ce jeune homme n'était vraiment pas comme les autres pour qu'elle puisse prendre la peine de vouloir lui expliquer ses expressions fétiches.


Elle remarqua du mouvement en bas et reporta son attention sur le jeune homme... Qui se dirigeait vers un arbre et commença à grimper. Sans faire un seul bruit ni casser de branches. Intéressant... Il avait donc une part elfe dans son métissage. Une vilaine petite moitié d'elfe, croisée avec... Mmh. Vu la façon dont il avait avalé le morceau de viande sanglant, elle dirait soit dragon, soit vampyr. Plutôt vampyr, à en juger par son physique. Biiiiien ! Première partie de l'énigme résolue. Elle a horreur de ne pas comprendre quelque chose.
Elle reporta son attention sur le garçon. Il avait beau être silencieux, discret, rapide... Cela ne changeait rien au fait qui lui était visible. Mais bon... pour l'instant elle passerait ce détail.


Il s'arrêta à une branche se trouvant à l'opposé de la clairière, légèrement en dessous de la hauteur où se trouvait Alka'lyhn.

-Et que m'a valu l'honneur de cette curiosité ?

Un ton sarcastique, hein ? Hum, il la copiait un peu là. Mais bon. 
Elle le regarda s'accroupir sur la branche, en position de guet. La commissure des lèvres de la jeune femme se releva d'un demi millimètre. Dans cette position il lui faisait presque penser à...une personne de sa famille. Un de ses oncles... Qui en plus avait un penchant pour les races plus exotiques que les elfes... Sauf qu'il y avait extrêmement peu de chance pour que le garçon devant elle soit de sa famille. Enfin elle espérait, sinon elle allait devenir la risée de Seborn. Ou pas d'ailleurs. Sa renommée était déjà suffisante pour la protéger de la plupart des moqueries. Et puis ce n'était pas sa faute si un de ses oncles était dégénéré au point de s'abaisser à aimer d'autres créatures que les elfes.

*Mais s'il était vraiment de ma famille ?*

Le doute venait de s'installer dans son esprit, faisait ressortir le côté bien caché de la jeune femme, celui qui combattait toutes ses impulsions meurtrières : le sens de la famille. Les liens du sang étaient plus forts que tout chez elle, et elle avait un infime doute sur sa parenté avec le garçon. Argh. Elle détestait ne pas savoir.
Elle essaya de replonger dans ses souvenirs d'enfant, ceux concernant l'oncle en question, pour savoir si son intuition était juste ou pas. 
Le petit problème est que son père avait passé presque toute l'enfance de la jeune fille à la former aux disciplines de lancer, voulant faire d'elle la meilleure, et la préparant par la suite à rejoindre les Sangraves, qui sont apparus alors qu'elle n'avait même pas une dizaine d'années.
Mais, malgré la haine que son père mettait dans son coeur contre les humains, elle gardait son humanibrrmmff-rheuu *tousse* sa loyauté et sa dévotion pour sa patrie elfe et surtout pour les membres de sa famille
Et s'il y a bien une chose que la jeune et sanguinaire petite elfe est bien incapable de faire... C'est de faire du mal à sa famille. Un peu éloignée soit-elle. Elle aimait le sang, mais pas le sien. 




Bon il faudrait peut-être qu'elle réponde au garçon, ou il allait finir par s'endormir sur sa branche.

-Il se trouve que tu as quelque chose de...peu commun. Et j'aime bien comprendre. Ah, et, pour ta gouverne, en "papillon" signifie cloué au sol -ou sur un arbre- par une flèche ou un poignard. Je te laisse le plaisir d'imaginer.


Elle sourit. Sa description devait être évocatrice, parce que le jeune homme fit une légère grimace. 
Elle ne dit plus rien, se contentant de le détailler attentivement, cherchant des réponses à ses questions. 


Dernière édition par Alka'lyhn Viirendhel le Dim 12 Oct - 13:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Dim 27 Avr - 15:45

Bon... Elle prenait son temps pour me répondre celle-là. Et je voudrais pas avoir l'air de me plaindre, mais j'avais assez peu envie de rester perché sur ma branche dans cette position inconfortable, à attendre qu'elle daigne dire quelque chose. J'avais d'autres chatrix à fouetter moi, les bandits n'allaient pas se capturer tout seuls. Y en a qui bossent. Et je sais que c'était en partie de ma faute si on en était là, mais maintenant, si on pouvait régler cette histoire assez vite, ce serait mieux pour tout le monde.
Je portai ma main à mon gantelet, prêt à lancer les fumigènes. De là où il était, Nox pouvait observer la zone, et avec le vent, la fumée révèlerait la position de l'elfe. A moins qu'elle puisse passer au travers de la matière, mais là, ce serait quand même UN POIL abusé.

-Il se trouve que tu as quelque chose de...peu commun. Et j'aime bien comprendre. Ah, et, pour ta gouverne, en "papillon" signifie cloué au sol -ou sur un arbre- par une flèche ou un poignard. Je te laisse le plaisir d'imaginer.

Hmm... Mouais, je voyais l'idée, et je n'en avais pas très envie. Comme toute personne saine d'esprit me direz-vous, mais d'une part ça me paraissait important de le préciser, et d'autre part ce n'était pas sûr que je sois sain d'esprit.

Essayons de décortiquer un peu. Quelque chose de peu commun avait-elle dit... Bin, j'étais un hybride de trois races différentes, il devait effectivement y avoir plus commun que moi sur cette planète (même si il y avait sans doute moins commun aussi). D'un autre côte, ce serait bien la première fois que ça me sauvait la mise auprès d'un elfe. Et elle aimait bien comprendre. Bon, au moins je n'étais pas tombé sur un elfe du type :« Moi Elfe toi Hybride moi taper ! », j'avais un peu de chance. Ça faisait beaucoup de chance en quelques secondes, les Dieux n'allaient pas tarder à rééquilibrer mon karma.

La voix venait d'encore un peu plus haut. Je pris appui sur ma branche pour bondir sur celle quelques mètres au-dessus, sans utiliser les mains, toujours prêtes à dégainer/tirer. La voix était bien trop diffuse pour que je parvienne à une estimation exacte. Or, j'aimais l'exactitude. C'était pour le moins frustrant. Mais je me rapprochai, c'était certain... Saaauf si elle changeait d'emplacement. Ah bah oui, évidemment, vu comme ça, tenter de la retrouver à l'oreille risquait de mettre bien plus longtemps que je ne pouvais me le permettre. Du coup, il allait falloir utiliser un moyen plus rapide.

Je me plaçais en hauteur, plus haut que le dernier endroit où j'avais entendu la voix. Et après avoir programmé les gaz sur lacrymogène, je tirais plusieurs bombes à divers endroit, afin de quadriller au mieux le terrain. Soit elle restait dans le coin, et elle pleurait pendant des heures, soit elle révélait sa position, et nous pourrions discuter dans de meilleures conditions. Oui, je sais, ce n'était pas la plus honorables des stratégies, mais j'ai fini par comprendre qu'être honorable, c'était bien gentil, mais c'était se mettre à la merci des gens moins scrupuleux. Et puis bon, c'était une elfe. Si je ne pouvais pas, pour une fois, faire chier une elfe, après ce qu'ils m'avaient fait subir, sans déconner, qui le pouvait ?

*Laisse tomber les justifications, t'as juste envie qu'elle se montre.*

*Oui bin ça va, j'ai l'impression de parler à un arbre depuis cinq minutes. Si j'avais eu envie de discuter avec un être fait de chlorophylle, je serais allé voir un troll.*


- Désolé d'en être réduit à ça, mais je n'aime pas bavarder avec une voix off. Montre-toi un peu.

*Il ne faudra pas t'étonner si elle peut pas te voir en peinture après.*

Elle m'avait traité d'hybride, ce n'était pas comme si elle m'aimait bien à la base. Et puis si elle était curieuse à mon sujet, ce serait l'occasion pour elle de me voir de près, comme ça tout le monde était content. Le vent se leva, faisant voler mes mèches en arrière, dévoilant mes yeux noirs et ma cicatrices. Un elfe ne m'interpelait jamais sans raison, si elle voulait la bagarre, elle l'aurait. Elle ne serait pas la première à partir à l'hosto.

[Hors rp : Revan a en fait 19 ans, j'ai fait sa prez quand il en avait encore 18, j'ai juste oublié de modifier ça ^^]

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Dim 27 Avr - 19:24

[hs : oki c'est noté ^^]


Elle le sentit réfléchir après sa remarque, puis sauter quelques branches plus haut. 
Elle haussa un sourcil narquois : il était monté un peu plus haut que le rayon où se trouvait la jeune femme. 

*Je suis donc si bien camouflée que ça pour qu'il n'ait pas encore trouvé la bonne hauteur ? Ou bien il...mais... qu'est-ce qu'il fabrique ??*


Il était en train de bidouiller quelque chose sur son bras... Mais les dieux d'Autremonde seuls savaient ce qu'il était en train de faire.
Puis elle vit des fumigènes partir dans toutes les directions. 
...
Des fumigènes ??




Elle eut juste le temps de sauter d'arbres en arbres, esquivant avec grâce les projectiles tout en restant parfaitement invisible, puis se rapprocha de l'endroit où était le garçon. Le seul endroit où évidemment il n'y avait pas de projectiles.



-Désolé d'en être réduit à ça, mais je n'aime pas bavarder avec une voix off. Montre-toi un peu.


Elle retient un gloussement de rire qui l'aurait trahie, car elle se trouvait à présent à une trentaine de centimètres du garçon. 
Et par les mânes de ses ancêtres, elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'était une voix off. 
Obligeante, -et ricanant à l'idée de la surprise qu'elle allait lui faire, elle commença par dégainer un de ses poignards et le plaça juste devant le cou du jeune homme qui se tenait immobile en attendant, puis désactiva le gadget.


-Après tout, pourquoi pas. Me voici donc à découvert. Heureux ?


Elle ronronnait presque, lâchant un sourire narquois en voyant le jeune homme sursauter. 
Ah, il ne s'attendait pas à ce qu'elle se montre aussi près ?
Faut dire que si elle se rapprochait encore...ben elle se retrouvait dans les bras du garçon. Son poignard était déjà contre son cou d'ailleurs. 
Oh, elle ne comptait pas s'en servir.
Pas encore du moins.
C'était juste une petite protection, au cas où.


Dernière édition par Alka'lyhn Viirendhel le Dim 2 Nov - 15:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Dim 27 Avr - 22:44

Contre toute attente, Nox ne vit rien. Pas plus que moi. Non, sa magie ne lui permettait quand même pas de disparaître à ce point, si ? Parce que oui, ce n'était plus de l'invisibilité à ce stade, c'était carrément une absence totale d'existence sur ce plan physique ! Ou alors une technologie encore jamais vue, et là je tirai mon chapeau au génie qui avait pondu le bidule. Il m'en faudrait un comme ça. Mais comme ce n'était (théoriquement) pas possible, je penchais pour la réponse C... Que je ne connaissais pas encore, malheureusement. Bordel, la fumée recouvrait la zone sur une centaine de mètres, ce n'était pas possible de ne pas y trouver une seule irrégularité qui trahirait sa présence !

Soudain, mon instinct de traqueur se réveilla, m'alertant d'un danger. Quelque chose n'allait pas. Pourtant, rien ne bougeait dans la brume, et je ne percevais rien de menaçant... Jusqu'à ce qu'un déclic se fasse. Pas dans ma tête, devant mes yeux. La jeune fille – qui finalement avait environ mon âge – apparu littéralement de nul part, une dague à la main, qu'elle pointait sur mon cou. Je dis pas que ça commence sérieusement à devenir lourd, les nanas qui me menace d'une arme dans les dix premières minutes après les avoir rencontré... Mais sans déconner, je pourrais leur inspirer autre chose que l'envie de me planter dix centimètres de ferraille dans les côtelettes ? Alors que je n'ai même pas encore pensé à faire de même avec elles ?

-Après tout, pourquoi pas. Me voici donc à découvert. Heureux ?

… Bon. Ok, j'avais été surpris. Mais ça va, ça arrivait à tout le monde, même aux meilleurs, non ?

*Te cherches pas des excuses.*

Passons.
Au moins, maintenant je savais à qui j'avais affaire. Elle... Bin c'était une elfe quoi. Une elfe tout ce qu'il y avait de plus elfe. Des yeux et des cheveux argentées, fine, des traits délicats qui cachaient plus que probablement, sous leur apparente fragilité, une sauvage combattante et tueuse expérimentée. Pour changer tiens. Est-ce qu'un jour je pourrais me retrouver avec une fille calme, discrète, timide presque ? Okay, les filles avec du répondant et du caractère, c'est sympa, c'est cool, c'est bad-ass... Mais à force, les Erza Scarlet, ça tapait sur le système. Surtout si elles me tapaient aussi dans la machoire.

Effectivement, la jeune elfe avait l'air intriguée. Pendant les trois secondes où j'étais trop surpris pour répondre, je vis son regard m'inspecter rapidement de haut en bas, puis de bas en haut. Est-ce qu'elle me jaugeait ? Ou me jugeait ? Je n'aimais pas beaucoup qu'on me regarde comme ça, surtout quand je savais que la personne n'aimait pas ce que j'étais. C'était peut-être faux, mais je sentais toujours une pointe de dédain chez ces gens-là. Parfois juste une petite pointe, genre seringue, mais la plupart du temps c'était plutôt des pilums. Qu'ils ne se gênaient pas pour me balancer à la figure. Je ne savais pas encore quel était le calibre de son dédain à elle, mais j'espérais qu'il n'était pas assez conséquent pour qu'elle me tranche la gorge sans sommation. Les yeux plissés, je lui répondis :

- Sans doute moins que si tu ne pointais pas une arme sur moi, mais on va partir du principe que c'est par prudence, et non envie belliqueuse. Je ne trouverai aucun intérêt à te tuer, et encore moins à mourir.

*Tu ne vas pas te battre ? Toi ?*

*Seulement si elle insiste.*


*Est-ce que... tu perdrais ton envie de tuer ?*

*Bien sûr que non, je me dis juste qu'au final, j'ai toujours ce groupe de bandit qui pourra me servir de défouloir.*

*Aaah, je me disais aussi. Tu sais que tu m'as fait peur pendant un moment.*


Bon, en revanche, je n'étais pas un grand fan de la position de faiblesse, même en apparence. Il fallait que je me tienne prêt à sortir une arme, et rapidement. Ma lame cachée devrait faire l'affaire. Inutile de porter la main à la ceinture ou à mon épaule, et vu qu'elle était à peine à quelques centimètres de moi, l'allonge n'était pas un problème. Je pourrais aussi utiliser mon bras krystalisé, mais le temps qu'il charge assez de force pour la repousser, il serait sans doute trop tard.
Oui, je sais, pour quelqu'un qui vient de demander une trêve, j'avais des pensées fort peu pacifiques... Mais c'était au cas où. Technique de la bombe atomique : être menaçant pour ne pas avoir à réellement utiliser la menace. C'est terrien, c'est un peu primaire, mais ça marche.

- Et tu es ?

Pourquoi engager la conversation ? Parce que tant qu'à se mettre ou non sur la gueule, ça ne coûtait rien d'essayer d'être poli, et de connaitre son interlocuteur/adversaire.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Lun 28 Avr - 16:16

Le temps qu'il se mette un peu à réagir, elle eut le loisir de le détailler de près. Les elfes ont une excellente vue de loin, mais c'est toujours mieux de voir de près. 
Et à voir le regard qu'il lança, cela agaçait légèrement le garçon. Très peu, mais juste assez pour qu'elle puisse le remarquer.
Il était... Hum. La parfaite incarnation d'un hybride. Mais du style bieeen hybridé. A se demander combien d'espèces différentes il avait en lui. Au moins trois ?
Donc, à en juger par certains traits caractéristiques... Une partie elfe, sans hésiter. Elle avait cassé la figure de suffisamment de moitié d'elfe pour parvenir à reconnaître l'odeur.
Au souvenir de la façon dont le jeune homme avait "déjeuné", il avait une partie "carnivore", et vu la forme légèrement acérée et pointue des canines qu'elle avait entrevu lorsque le garçon parlait, plutôt du style vampyr. 
Restait les éventuels autres métissages. Là, pour le coup, elle n'en avait pas la moindre idée. Mais il avait l'air de bien vouloir bavarder un peu, alors elle poserait quelques questions s'il gardait cette allure calme par la suite.


Elle reporta son attention sur lui, il semblait légèrement... incertain. Et méfiant aussi. En même temps, il y avait de quoi.

-Sans doute moins que si tu ne pointais pas une arme sur moi, 


Ouiii bon ok, elle avait un peu mis son poignard contre son cou. Mais il ne savait pas la chance qu'il avait. D'habitude, avec les hybrides, elle faisait le coup du papillon et ensuite posait les questions. 
Ou pas. 
Selon les jours.
Et son humeur.


[...]mais on va partir du principe que c'est par prudence, et non envie belliqueuse. 


Ah bah ça tombait bien, c'était exactement le cas. Pour cette fois là.
Encore une fois, il avait de la chance le petit hybride.


Je ne trouverai aucun intérêt à te tuer, et encore moins à mourir.



Biieeeeen, parfait ! Alors elle allait pouvoir pour une fois avoir une conversation correcte. C'est pas qu'elle n'essayait pas de faire d'efforts d'habitude, mais les autres la provoquaient toujours d'une façon ou d'une autre...sans même le faire exprès le plus souvent. Il suffisait de lui marcher sur le pied et de s'excuser un millième de seconde trop tard.


Elle ne répondit pas au garçon mais fit disparaître l'arme à une vitesse surhumaine -elfique quoi- et recula de deux pas, s'asseyant gracieusement sur une branche se trouvant juste derrière, afin de montrer que pour le moment elle ne tenterait rien.
D'autant qu'il semblait aussi tendu que l'arc de la jeune femme, et lançait des regards très insistants vers le...la...chose qui lui servait de main.

-Et tu es ?


La jeune elfe esquissa un sourire et se redressa, effectuant une gracieuse révérence.


-Alka'lyhn Viirendhel, archère d'Elite de la redoutable et magnifique T'avila.



Elle observa très attentivement la réaction du garçon face au nom de la jeune femme. S'il était effectivement le...argh...*tousse* hum. Fils de l'oncle d'Alka'lyhn, il devait sûrement avoir déjà entendu le nom de famille de la jeune femme. Mais ne savait pas forcément à quel degré de parenté ils étaient. 
De toute façon il devait sûrement avoir entendu son nom en tant qu'archère de la garde d'élite de Seborn.




Elle le fixa, le scannant du regard.

-A qui ai-je l'honneur ?


Dernière édition par Alka'lyhn Viirendhel le Dim 2 Nov - 15:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Lun 28 Avr - 18:26

La jeune elfe, qui avait rangé son arme et s'était assise un peu plus loin, se leva en entendant ma question, et répondit en s'inclinant gracieusement. Il fallait le savoir, j'étais assez peu sensible au second degré, dans le sens où je ne savais jamais quand s'en était ou pas. Ici, elle pouvait soit se payer royalement ma tête, soit être sérieuse. Pour plusieurs raisons je pencherais pour le foutage de gueule, mais dans le doute, il vallait mieux ne rien laisser paraître.

-Alka'lyhn Viirendhel, archère d'Elite de la redoutable et magnifique T'avila.


*Alka'lyhn... C'est marrant parce que...*

*OUI, on sait.*


Ce n'était pas son prénom qui m'intriguait, mais plutôt son nom de famille. Viirendhel, Viirendhel... J'étais persuadé de l'avoir déjà entendu quelque part. Pourquoi cela me semblait-il si familier ? J'eu le regard dans le vague pendant un instant, le temps de fouiller dans ma mémoire. Je connaissais le nom de la jeune fille de part ma profession, qui imposait de retenir chaque individu susceptible d'être un allié ou une menace, sans pour autant réellement la connaître elle, mais il y avait autre chose. Comme si... Je n'étais pas sûr, mais j'avais déjà entendu ma mère prononcer ce nom, il y a des années et des années. Pourquoi ça me revenait maintenant ?

-A qui ai-je l'honneur ?

Hmm... Je pouvais sans doute répondre sans être trop inquété. A part pour les Vampyrs, pour qui il rappelait la tueuse sanguinaire (officiellement) qui me servait de mamie, mon nom n'était pas porteur de sens pour grand monde. Et puisqu'il semblait d'usage de donner son titre et sa provenance pour se présenter, allons-y.

- Revan Helm, chasseur de prime Lancovien, au service de leurs Majestés.

Il n'y avait pas de raison pour que je ne fasse pas un peu de pub pour mes souverains, vu qu'elle faisait pareil (même si techniquement j'étais surtout au service de celui qui me payait). « Redoutable et magnifique T'avila »... T'en foutrais moi. Oui, mon avis était biaisé par le fait que mon grand-père avait été banni de Selenda pour avoir eu un enfant avec une humaine, ma mère pour avoir été cet enfant, et moi pour être une abomination à leurs yeux, mais... Bah non en fait, relisez la phrase, elle justifie tout toute seule. Je n'aimais pas T'avila, pour ce qu'elle représentait à mes yeux, c'est à dire des années d'intolérance, d'injustice et de violence, envers moi et ma famille. Bref...

Oh ! Ma famille ! Mais bien sûr ! Refaisons mon arbre généalogique... Ma mère était née Mar'lil, mais c'était le nom de sa mère à elle, pas de son père ! La famille de mon grand-père avait rejeté son union avec une humaine, et avait refusé que ma mère porte le nom de leur famille. Nom de famille qui était : Viirendhel ! Oh la vache ! Donc en fait... Cette fille était potentiellement du même sang que moi ? Enfin en partie, j'ai pas mal de sangs différents dans les veines, mais quand même, la phase quoi ! Nox descendit et se posa sur mon épaule, aussi étonné que moi.

- Viirendhel ? Comme Fen'dral Viirendhel ?


Je la vis réagir. Meeerde, je venais de faire la connaissance d'un membre de ma famille. L'Autremonde était petit, et restait à voir si il était bien foutu.

[j'ai improvisé un nom et une histoire un peu à l'arrache, tu me dis si ça te va ^^]

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Lun 28 Avr - 20:00

Elle fut attentive. Très attentive. Et fit bien, car une presque imperceptible lueur de surprise passa dans le regard du garçon une fois qu'elle se fut présentée.
Mais cela devait sûrement être dû au fait qu'il avait entendu parler d'elle, et de son arrivée dans les forces archères d'Elite de Seborn, au service de T'avila.

*Tu te répètes un peu, non ?*


*Et alors Maalën ? N'ai-je pas le droit d'être fière ? Peu d'elfes ont eu l'honneur de cette insigne, et surtout des elfes aussi jeunes. Alors sois gentille, et laisse-moi dans mes délires égocentriques.


*On tape plus ? *


Le ton de la déception était flagrant dans celui du petit (enfin c'est subjectif hein) Krakdent. La jeune elfe fit la prouesse de sourire mentalement.


*Je crois bien que non, ma belle, ce ne sera peut-être pas pour tout de suite.*


Elle fut tirée de ses pensées par le jeune homme qui avait apparemment terminé son débat intérieur et  se décidait enfin à se présenter.
 Il avait peur de quoi, qu'elle lui saute dessus en entendant son nom ? 
C'était vraiment ridic...
RRRHM ! 
Bref...


-Revan Helm, chasseur de prime Lancovien, au service de leurs Majestés.


Ton pompeux. Mais elle avait fait de même.
"Au service de leurs Majestés" ? Hum... Cela lui rappelait étrangement un film terrien qu'un de ses -très rares- amis lui avait fait voir. Comment s'appelait ce film déjà... J'aime les bombes ? 
Nom d'un troll, impossible de s'en souvenir...




Minute. Chasseur de prime ? Et comme par hasard, elle le rencontrait ici ?
Hum...
Pendant une fraction de millième de seconde, elle se demanda si sa couverture de Sangrave n'avait pas été grillée, même si elle ne voyait aucune raison pour qu'elle le soit, puis une autre idée lui traversa l'esprit.
Il ne serait quand même pas sur la piste de la "proie" de la jeune femme, non ? Son regard s'assombrit légèrement. Si c'était le cas, ce serait à celui qui serait le plus rapide. 
Elle en souriait d'avance.




Elle allait faire une remarque qui risquait de les mener tous deux aux bords d'une petite bagarre, quand elle vit le brusque changement d'expression du garçon. Qui la regardait à présent comme... Elle ne savait pas trop en fait. C'était assez perturbant.
D'autant que le corbeau du garçon (c'était donc bien son familier) venait de se poser sur son épaule. 
Tous deux la regardaient comme si elle avait un troisième nez.


*Ben pourtant on est sur AutreMonde, une personne avec trois nez ça devrait pas paraître si étrange... Les Thugs ont bien six bras !*


Elle secoua la tête et leva les yeux au ciel face à sa propre pensée.


-Viirendhel ? Comme Fen'dral Viirendhel ?


- C'est mon grand-oncle, oui, je ne vois pas ce que...


Pourtant, bien qu'étant un illustre vieux noble elfe, ce dernier n'était pas bien connu en dehors de Selenda et -STOOOOP!-
Le sourire railleur qu'elle avait affiché à la déclaration du garçon fit soudain tilt dans son esprit.
Ses yeux s'agrandirent, et elle ouvrit grand la bouche.
Il avait réussi à la désarçonner totalement.




Il...le...B... 
Revan était donc bien de sa famille !?
Pourtant il n'avait pas cité son oncle, comme elle aurait pu le penser, mais directement son grand oncle.
Elle remonta dans son arbre généalogique, tout en regardant le garçon d'un air perçant, presque de prédateur, et compta mentalement.
Elle prit une grande inspiration, et ferma les yeux.

-Tu serais donc mon... Petit cousin ?


Dernière édition par Alka'lyhn Viirendhel le Dim 2 Nov - 15:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Lun 28 Avr - 21:23

- C'est mon grand-oncle, oui, je ne vois pas ce que...

Wouuaaa, la phaaase ! Elle ne voyait peut-être pas, quoi qu'elle semblait comprendre assez vite elle aussi, mais moi je voyais complètement. Donc, mon grand-père était le frère du sien. Bon bon bon. Il serait peut-être temps que je me penche un peu plus sur mon arbre généalogique moi, je pourrais y trouver quelques bonnes surprises qui m'en éviterait de mauvaises à l'avenir. Et vu la tête qu'elle tirait, elle ferait bien de faire de même. Une... Cousine éloignée. Je le dis et le répète, le monde est quand même vachement petit.

-Tu serais donc mon... Petit cousin ? 

- Fen'dral est mon grand-père, du couuup... Non, ton père et ma mère sont cousins. Ce qui fait de nous des cousins issus de germains.


Qui aurait cru que mes cours de droit de la famille m'auraient servi un jour ? Mais si vous croyez que je vais me lancer dans les explications avec les degrés et tout ça, vous vous fourrez le doigt dans l'oeil. Parce que oui, c'est possible ici. Et c'est chiant.
Une « plus-ou-moins » cousine, alors. Encore un peu choqué, je m'assis sur la branche. Je ne disais pas que ça changeait tout, tout simplement parce que techniquement, il n'y avait rien à changer (ce n'était pas comme si c'était elle que je pourchassais, je voulais juste savoir qui me parlait, c'est tout) et aussi parce que même si il y avait quelque chose, ça ne changerait rien. Je suis peut-être pas forcément clair, mais je me comprenais. De toute façon, ce n'était pas comme si quelqu'un lisait tout ce que je pensais.

*Bin...*

*Ta bouche.*


Je devais avouer que je ne savais pas trop quoi faire. De base, je ne la considérais pas vraiment comme une menace, mais en plus maintenant que je savais qu'elle était de ma famille, c'était encore plus perturbant. Je me doutais qu'on allait pas se jeter dans les bras l'un de l'autre, parce qu'on était pas partis sur les meilleures bases, et que nos rejets mutuels demeuraient mine de rien, mais d'un autre côté, on allait pas se mettre sur la tronche. Pourquoi faire en plus ? Essayons toujours d'en apprendre un peu, ce serait toujours ça.

- Bon bon bon, et tu fais quoi ici ?

Je meublais comme je pouvais. Le silence, c'était bien, mais le silence gêné, non merci. Et puis bon, c'est vrai que sa présence ici était étrange, famille-pasfamille. Normalement, les elfes n'étaient plus les bienvenus sur le territoire de l'Empire, suite à la querelle entre Omois et Selenda. Nous avions déjà eu de la chance qu'une guerre n'éclate pas. Et au passage, ça pourrait peut-être me donner l'explication du pourquoi du comment de son invisibilité de tout à l'heure.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Mar 29 Avr - 16:19

-Fen'dral est mon grand-père, du couuup... Non, ton père et ma mère sont cousins. Ce qui fait de nous des cousins issus de germains.

N'était-ce pas ce qu'elle venait de dire ? Les petits cousins sont pourtant les...euh...
Minute.

*Contente d'avoir séché les cours de généalogie lors de ta formation ?*

*Maalën ? Ferme ton bec, s'il te plait.*

*Puis-je faire remarquer qu'étant un Krakdent, même albinos, je n'ai pas de bec mais une mâchoire ?*

*Ne m'oblige pas à devenir grossière.*

*Parce que tu ne l'es pas d'habitude ?*

*Ta gueule.*

*Charmant.*

*Satisfaite ?*

*Rassurée, plutôt.*


Elle leva mentalement les yeux au ciel puis rompit le contact avec son familier, reprenant ses précédentes pensées.
Elle savait que Fen'dral était le frère de son grand-père, merci, mais il lui semblait que le terme était bien "petit cousin". 
A moins que...


Elle retourna dans ses souvenirs. Non, elle n'avait pas vraiment séché les cours de généalogie/génétique. 

*Hum ?*

Enfin, pas tous quoi.

*HREUHM !*

*Maalën, tu as besoin d'une potion contre la toux ?


*Non, pourquoi ?*


*...Laisse tomber ma belle, pars plutôt te mettre un petit truc sous la dent, tu dois avoir faim. S'il y a besoin je te téléporterai.*


Bon... OK, elle avait assisté à UN cours sur les vingt que leur formation comprenait en généalogie.
Mais ça tombait bien, parce qu'à ce cours là ils avaient justement vu les liens entre membres d'une même famille.
Ben elle avait l'air d'avoir bien retenu. Passons.


Alka'lyhn secoua mentalement ses neurones (Comment ça "c'est pas possible ?" Qui es-tu toi, là, derrière ton écran à pouffer de rire, pour osez dire que ce n'est pas possible ? On est sur AutreMonde ici, alors... Retourne à tes livres, espèce de béotien !), se remettant les idées en place.
Et le cours lui revint en mémoire.
Et elle grimaça.
Revan avait bien raison.
Les petits cousins sont les enfants de deux cousins eux-mêmes issus de germains. Soit avec un arrière-arrière-grand-parent en commun.
Ouh ça commençait à devenir vraiment compliqué. Elle et la généalogie, ça faisait...beaucoup trop.


Bref, il était donc son cousin issu de germains. M'ui.
Maintenant qu'il le disait... 
Il est vrai que son grand'oncle avait été banni de Selenda. Parce qu'il avait eu un, ou plutôt une enfant -beurk- avec une femme -argh- d'une autre espèce. 
(Cette idée donna des frissons à la jeune fille.)
Qui était donc la mère de Revan, apparemment.
Et qui avait à son tour fricoté avec encore une autre espèce pour mettre au monde le garçon.
Cela faisait donc deux hybrides qui portaient le même sang qu'elle. Deux ? ... DEUX ??
PAR TOUS LES DIEUX D'AUTREMONDE, MAIS QU'AVAIT ELLE FAIT POUR MERITER CA ????

-Bon bon bon, et tu fais quoi ici ?


Elle leva les yeux vers le garçon, et il ne sut jamais à quel point il venait de manquer de finir en une bouillie tellement liquide qu'il aurait fallu une bonne grosse louche pour le récupérer. S'il avait resté quelque chose à récupérer.
Pour elle, qui était si fière de sa pureté d'elfe, apprendre soudainement qu'il y avait DEUX hybr... mét...
Deux... voussavezquoi -penser au terme lui restait à présent au travers de la gorge-, dans sa famille.
Hum.
Heureusement que les Viirendhel, de la branche d'Alka'lyhn, avait une excellente renommée, ce qui faisait que personne ne s'était encore moqué de la jeune femme ou de son père -du moins pas depuis sa naissance, et les exploits guerriers du père comme de la fille aidaient grandement- à cause d'une branche "infectée".




Elle se détendit rapidement, allant jusqu'à faire un léger sourire à Revan.
Il avaient le même sang, alors keep calm and be cool


*Et ça veut dire quoi, ça ?*


*Aucune idée.*

*T'es dingue.*


*Je sais, merci. En fait j'ai entendu -ou vu- ça une fois, mais jenesaisplusoùniquandnicequeçaveutdire.*



Elle inspira un grand coup et regarda à nouveau Revan, qui avait l'air de se demander pourquoi elle prenait autant de temps, et avait l'air de s'en inquiéter un tout petit peu.


- Notre reine m'a chargée de...m'occuper... d'un vieux mage qui a fait jenesaisquoi pour lui déplaire. Et toi ?


Elle attendit sa réponse, ne faisant pas attention au krakdent albinos qui rampait sur la branche juste derrière elle, prêt à bondir.


Dernière édition par Alka'lyhn Viirendhel le Dim 2 Nov - 15:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Mar 29 Avr - 18:35

Je sentis à son regard qu'elle ne me voulait pas que du bien, là, maintenant, tout de suite. Elle afficha un sourire dans la seconde suivante, mais je n'étais pas dupe. Qu'y avait-il encore, je n'avais pourtant rien dit de mal ! Ou alors elle n'aimait vraiment pas qu'on la questionne sur ses activités. Mais elle pouvait aussi juste ne pas me le dire hein, si elle ne le voulait pas, je n'étais pas en train de lui faire passer un interrogatoire. Heureusement pour elle d'ailleurs, le dernier interrogatoire que j'avais mené, les types avaient tellement douillé que même si leurs mères les avaient reconnus, elles n'auraient plus voulu d'eux.

*Je pense juste qu'elle vient de réaliser qu'il y avait non pas un, mais deux hybrides dans sa famille. Elle accuse le coup.*

… Pas bête la mouette. Et de ce fait, elle venait sans doute d'hésiter à me sauter à la gorge pour me la trancher bien nette. Mais elle s'était ravisée, pour quelques raisons inconnues. Pourquoi ? Je n'en avais pas grand chose à faire, elles l'empêchaient d'essayer me tuer, c'était le principal. Enfin pour l'instant. Mieux valait que je me tienne prêt, au cas où finalement elle décidait que c'était une meilleure idée de me buter. Elle inspira un grand coup... Et me répondit. Bon, ça allait.

- Notre reine m'a chargée de...m'occuper... d'un vieux mage qui a fait jenesaisquoi pour lui déplaire. Et toi ?

« S'occuper » hein ? Connaissant les méthodes de la Reine, il n'y avait pas deux cents manières de « s'occuper » d'un élément gênant. Les elfes, j'vous jure. Enfin, d'un autre côté, ce n'était pas mon problème. Si mes employeurs me demandaient la mort de quelqu'un, je m'exécutais, et je l'exécutais, alors je serais bien mal inspiré de faire la morale. Mais moi au moins, je ne tuais pas carrément les représentants d'un pays voisin.

*Hremhrem...*

Pas tout le temps.

*Koff-koff...*

Oui bin ça va, vous arrachez pas la glotte. Disons que ça arrivait. Mais c'était pas ma faute si ils avaient choisi de faire de trucs pas hyper légaux. Bref. Au passage, si c'était la Reine T'avila elle-même qui lui avait demandé de "s'occuper" de l'individu, cela expliquait peut-être son invisibilité de tout à l'heure. Un truc expérimental, sans doute. Faut dire qu'en ces temps troublés, ce genre d'appareil serait des plus utiles.

- Je traque un groupe de bandits qui est allé un peu trop loin lors de sa dernière attaque. Je suis tombé sur plusieurs d'entre eux il y a quelques jours, mais j'avais besoin de toute la bande, alors je les laisse me mener jusqu'à leur base dans leur fuite.


C'était le résumé global de ce que je savais. Mais en vérité... Je soupçonnais quelque chose de plus gros. Les bandits étaient bien trop organisés et équipés pour avoir agi seul, et se montraient bien trop téméraires pour un si petit groupe. D'autant que vu leur manque flagrant d'expérience, qu'ils parviennent à s'en sortir aussi souvent relevait du miracle. Quelqu'un devait les aider. D'ailleurs...

- C'est peut-être une coïncidence, mais ils m'ont semblé équipés d'armes magiques. Si ton mage et ces bandits sont au même endroit, il y a des chances pour qu'ils travaillent main dans la main.


Encore un autre qui aurait succombé à la voie de la facilité et de la corruption. Ces nobles, incapables d'êtres loyaux plus de deux secondes devant une bourse bien remplie. Et j'entends des rires dans le fond de la salle, mais ce n'était pas parce que j'étais un chasseur de prime que j'étais forcément vénal, et que je changeais d'allégeance comme de chemise. Moi au moins, j'avais quelques principes, auxquels je me tenais. Contrairement à certains, n'est-ce pas Har'Kaïn ?!

*Ouaip !*

Et il en était fier en plus.

*Ouaip !*

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Mer 30 Avr - 11:58

Au terme "s'occuper", elle avait vu son pe...cousin issu de... Rho et puis slurk ! Son... cousin esquisser un sourire narquois. 
Il avait un problème avec sa façon de travailler ? Il est vrai qu'en tant que chasseur de prime, le jeune homme était très bien placé pour pouvoir critiquer certaines pratiques...expéditives que les elfes employaient.

-Je traque un groupe de bandits qui est allé un peu trop loin lors de sa dernière attaque. Je suis tombé sur plusieurs d'entre eux il y a quelques jours, mais j'avais besoin de toute la bande, alors je les laisse me mener jusqu'à leur base dans leur fuite.


Un groupe de bandits ? Bon, ça allait. La jeune elfe se détendit légèrement. Elle n'était pas grillée, et ce n'était pas après son mage que Revan en avait. Biiiiien !


Mais vu les sourcils plissés du jeune homme, il avait une autre idée derrière la tête. Elle l'écouta donc, ne disant rien face à la première réplique, se contentant de hocher la tête.

-C'est peut-être une coïncidence, mais ils m'ont semblé équipés d'armes magiques. Si ton mage et ces bandits sont au même endroit, il y a de fortes chances pour qu'ils travaillent main dans la main.


"Main dans la main" ? Qu'est-ce que c'était encore que cette expression ? 
Elle tenta de chasser l'étrange image du vieux mage ventripotent en train de tenir la main à un bandit crasseux tout en affichant un stupide sourire, secouant la tête.
Cela ne voulait certainement pas dire cela. 
Ah mais oui, si, elle voyait. 


*Et tu te dis d'une intelligence supérieure.*


*On peut être intelligent et ne pas tout savoir, Maalën.*


*La réciproque est également valable.*


*Certes. Aurais-tu un exemple précis en tête ?*


*V'ernaal ?*


*Mouais... Mais celle-là, à ce stade là ce n'est même plus de la stupidité.*


*C'est quoi alors ?*


*Bonne question... Les spécialistes sont encore à la recherche d'un terme pour désigner ce niveau de non-intelligence.*


Elle sortit de la discussion mentale qu'elle avait avec son familier puis se re-concentra sur les propos de Revan. Équipés d'armes magiques ? Donc, ce vieux mage faisait également du trafic d'armes. 
Bien bien bien, cela devenait un peu plus intéressant.
Peut-être qu'elle aurait dû visionner le videocristal qu'on lui avait donné sur le mage. Ca lui aurait permis de savoir que le mage, qu'elle imaginait sénile et paresseux, n'était peut-être pas si passif que cela.
En même temps, si la Reine avait demandé en personne à Alka'lyhn de s'en occuper, et l'avait faite équiper des derniers joujoux de leurs laboratoires secrets... Il y avait peut-être une raison, non ?




Elle allait proposer quelque chose à Revan, ouvrit la bouche pour parler mais se stoppa net en voyant le regard étrange qu'il lançait, sur la gauche de la jeune elfe.
Qui referma la bouche.
Et tourna la tête.
Et haussa un sourcil.



*Je peux savoir ce que tu fiches ?*


*Je rampe sur une branche.*


*Ca... J'avais remarqué. Et concrètement ?*


*Ben... Je chasse.*


*Tu chasses. Oui. Sur un arbre. A vingt mètres du sol. Sur une branche où il n'y a que toi, moi et...*


Brolk de slurk. 


-Maalën... STOP ! Arrête tout de suite !


Le krakdent d'un blanc immaculé venait de prendre son élan et de bondir sur Revan, tous crocs dehors...
Et se retrouva brutalement arrêté en l'air, ses impressionnantes mâchoires claquant dans le vide...et se mettant soudainement à loucher devant l'arme que le jeune homme avait dégainé plutôt rapidement, la surprise au visage.
Alka'lyhn avait tout juste eu le temps de bondir en avant pour rattraper l'animal, qu'elle tenait du bout des bras, et la scène était franchement comique.
A voir.
Pas forcément à vivre. 




Avant que Revan n'ait la magnifique idée de faire du carpaccio de karkdent, la jeune femme fit deux pas en arrière, tenant son familier dans ses bras.
Si un regard pouvait tuer... 
La petite peluche blanche qui pourtant avait doublé de taille en sortant ses crocs tentait de se ratatiner dans les bras de sa maîtresse.
Et rétracta vite fait bien fait ses dents, récupérant son apparence de peluche trop mignonne.


Dernière édition par Alka'lyhn Viirendhel le Dim 2 Nov - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Mer 30 Avr - 18:05

Elle sembla en pleine discussion mentale pendant quelques secondes, prenant le temps de réfléchir sur ce que je lui avais dit. Si elle pensait comme moi, alors il y avait de bonne chance pour qu'on reste groupés pour le reste des évènements. Je n'étais pas sûr de pouvoir dire que c'était une bonne nouvelle, même si une... « alliée » pouvait se révéler très utile. C'était le genre de coopération qui pouvait très vite devenir empoisonnée. Quelle méthode utiliser, quel plan effectuer, au moins si j'étais tout seul, je ne risquais pas de me disputer avec moi-même pour prendre une décision. Enfin... Si, justement, je me disputais souvent avec mon moi maléfique, mais au final j'étais seul sur la prise de décision.

*Ouais, d'ailleurs j'aimerais qu'on revoit un peu notre contrat, c'est vraiment de la tyrannie !*

*Pas mon problème. Et puis quand c'est toi qu'à le contrôle, tu veux tuer tout le monde, tu comprendras que je ne te laisse pas décider ce que je fais.*

*Pas que tuer, si tu vois...*


Oui, je voyais ce qu'il voulait dire. Mais on est pas dans un rp Pegi 16, alors le psychopathe, il va calmer ses pulsions bourrines, se la mettre sur l'oreille, et se rouler en boule bien gentillement dans un coin de ma tête pendant que je réfléchi intelligement à la sitation. Y en a qui travaillent, mince.
Pour revenir à l'idée de coopération... Je n'étais pas quelqu'un de très efficace avec des inconnus. Si j'effectuais ma mission avec une personne en qui j'avais confiance, ça passait sans problème – le point principal étant de trouver quelqu'un en qui j'avais confiance. Et vu qu'il devait, grand max, y en avoir 5 sur cette planète... Aller, disons 6, Eiko m'avait fait péter la moitié de son laboratoire à la figure en quelques mois, mais ces derniers temps, elle représentait de moins en moins l'explosif ambulant qu'elle était au départ. Donc comme il n'y avait que 6 personnes en qui j'avais confiance, le travail en solo me réussissait mieux. D'autant que je préférais travailler discrètement, à plusieurs c'était plus facile de se faire repérer vu qu'il y avait plus de gens à repérer.

*Mathématique élémentaire et tournure de phrase catastrophique.*

Je vis Alka'Lyhn ouvrir la bouche un instant, mais un autre détail attirait mon attention. Un krakdent, que je devinais être son familier, se glissait doucement dans ma direction. Nox, appeuré, s'envola par prudence, ayant déjà eu trop d'expériences avec les compagnons d'autrui. Moi-même je n'était pas rassuré à l'idée qu'un Pac-Man poilu me guette comme ça. Au cas où, je portai ma main à mon mollet, où se trouvait mon arbalète à gaz.
Ma meilleure idée de la journée.

-Maalën... STOP ! Arrête tout de suite !

Oh bon sang de bordel de sa... Pas le temps de finir mon juron, je dégainai mon arbalète qui se déplia pour atteindre une envergure de la longueur d'un bras et une longueur moitié plus grande, foutant au passage un bon coup de pied magique aux fesses de tout concept de conservation de la masse. Y a pas à dire, la magie c'était quand même foutrement pratique. La mini-bonbonne de gaz, la baïonette (ou machette, selon les gens) et le chargeur de carreaux – que j'avais enduit d'argent pour les loups-garous, depuis le temps que je devais le faire – s'installèrent en une fraction de seconde, et la bestiole était encore suffisament loin pour que j'ai le temps de pointer le viseur sur sa grande gueule hérissée de dents acérées. J'avais bien fait de vérifier le fonctionnement de toutes mes armes avant de venir ! Comme quoi, Lei pouvait en dire ce qu'elle voulait, mais ça servait d'être méticuleux dans son entretien.

Mais alors que je m'apprêtais à appuyer sur la détente, la boule de poi... de crocs s'immobilisa dans les airs, stoppée nette par sa maitresse. Elle claqua des dents – la boule, pas la maitresse – plusieurs fois, jusqu'à ce qu'elle pose les yeux sur la pointe de mon arme qui lui menaçait le museau. Face à une arbalète de ce calibre, ça faisait tout de suite moins son malin, hein ? Et le premier qui parle d'hyper-compensation se mange ma main droite. On verra si vous pouvez toujours vous moquer avec les dents rangées du même côté.
La tension était encore palpable, même si je savais qu'Alka'lyhn m'avait sauvé la mise, et qu'il ne devait plus y avoir de danger, je refusais de baisser mon arme tant que son machin menaçait de me manger la face. Je n'aimais pas énormément ma tête, mais j'aimerais si possible la garder aussi longtemps que faire se peut sur les épaules, merci bien. Alors elle allait baisser son arme de gloutonnerie massive, et vite.

*Je croyais que tu n'étais pas capable de faire de l'humour ?*

*C'en était ?*


Possible, mais je disais ça en étant tout à fait sérieux. Qui avait l'idée de choisir un krakdent comme familier, sans déconner ?! En plus, à nourrir, ça devait être une horreur. Bref. La jeune elfe recula de deux pas, pour bien montrer qu'elle n'avait pas l'intention de le laisser s'approcher, tandis que la boule de poils rétréssissait, pour redevenir un doudou aux grands yeux très mangas. En fait Lei, c'était un peu comme un krakdent : elle avait l'air mignonne comme ça, mais si tu faisais pas gaffe, elle te prenait la tête, et te bouffais l'existence. Enfin, Lei... TOUTES les filles que je croisais étaient comme ça. J'dois attirer les prédatrices, c'est pas possible.

- Booon...
expirais-je tout en appuyant sur un bouton, ce qui rétracta l'arbalète que je rangeais dans son holster.

Il fallait prendre une décision. Soit on repartait chacun de notre côté, soit on travaillait ensembles. Je pourrait être tenté de prendre la première option, pour les raisons citées plus haut, mais avec le recul, ça pouvait être pire. Si, comme je le pensais, le mage et les bandits se trouvaient au même endroit, il y avait de bonnes chances pour qu'on se gêne mutuellement. Ce qui était risqué. De plus, à deux ce serait plus simple en cas de combat, si combat il y avait. Et puis... Je ne savais pas pourquoi, mais cette affaire sentait le traquenard à plein nez. Un Haut-Mage n'aidait pas un simple groupe de bandit novices, il devait y avoir autre chose. Et si c'était le cas, rien de disait que je pourrais l'affronter seul, cet « autre chose ». Bon, il vallait mieux la jouer sécurité, tant pis.

- Ce que je te propose, si ton familier veut bien épargner de me manger un bout de tête, c'est qu'on travaille ensembles, le temps de trouver le pourquoi du comment de cette histoire.

Je ne savais pas si elle partageait les même inquiétudes que moi, mais si ce n'était pas le cas, elle n'avait sans doute pas de raison d'accepter ma proposition. Et je ne pouvais pas lui demander de se fier uniquement à mon instinct, d'autant qu'elle ne le ferait sûrement pas, mais bon. Autant lui dire ce que je suspectais alors.

- Si ce mage s'est allié à des bandits, je ne pense pas que ce soit par hasard. Il y a anguille sous roche.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Mer 30 Avr - 19:26

Le coeur de la jeune elfe s'était mis à battre à plus de deux mille pulsations/minute lorsque Maalën avait eu la merveilleuse idée de bondir sur Revan, qui avait alors déployé une arme qu'Alka'lyhn classait dans la catégorie "Si tu maîtrises pas ça sur le bout des doigts... Tu les perds. Au sens propre.".
Bon sang, ce genre d'arme, ça devrait être interdit.
Ou dans sa poche à elle.
Elle était soudain très contente que Revan soit de sa famille, et qu'elle n'ait pas eu à l'affronter.

*Je rêve ou tu viens de dire que tu regrettes de ne pas t'être battue ?*

*Toi, la boule de poil, tu ferais bien de te faire très petite pour l'instant. Je te signale que je viens de te sauver les fesses.*

*Mais...J'ai foncé tête la première !*

*...*

*Oooh ! Tu as vu ? Il vient de ranger son arme, et il s'apprête à te parler !*

*Ahah, bien essayé, je vois très bien qu'il...*


-Booon...



Venait de parler. Et d'appuyer sur un...bouton, qui rangea l'arbalète. 
Et ce truc était pliable.
Vraiment pratique !


Il semblait débattre intérieurement, mais finit par faire un choix.

-Ce que je te propose, si ton familier veut bien épargner de me manger un bout de tête, c'est qu'on travaille ensemble, le temps de trouver le pourquoi du comment de cette histoire.


*Rhoo la laa, ce qu'il et susceptible !*

*Comment cela, susceptible ? Je n'ai pas rêvé quand même, tu as tenté de lui sauter à la gorge.*

*C'était pour jouer !*

*Et les crocs bien en vu, c'était pour lui faire admirer ta belle dentition, sans doute ?*

*En effet.*

*Tu te fiches de moi, là ?*

*En effet.*

*Encore un seul "en effet", et je te descends de l'arbre en te faisant tomber dans le vide puis léviter à la dernière minute pour ne pas que tu t'écrases. Je sais que tu adores ce genre...d'exercice. Alors il serait dommage d'en arriver là, non ?*

*En eff... Oui oui je suis tout à fait d'accord avec toi ! Promis j'arrête.*


Elle haussa de nouveau les yeux au ciel -cela devenait une habitude lorsqu'elle parlait avec Maalën- et se concentra sur ce que Revan venait de proposer. 
Cela tombait bien, c'est ce qu'elle comptait lui proposer avant que mademoiselle ne décide de jouer à "je suis un machin tout mignon mais...regarde mes grandes dents ! Gnaaaaaaaak !".
M'enfin pour cette fois, cela s'était terminé en "Gnaaaaa*boum* eeeh !".


DONC ils allaient probablement partir traquer tous les deux. Pourquoi pas. Elle avait déjà partagé des missions avec d'autres membres des Archers d'Elite de Seborn, et cela s'était bien passé.
Dans la plus grande partie des cas.
Ben... 
F'elril l'avait embrassée.
Mauvaise branche. ("Mauvaise pioche" ? Comment ça "mauvaise pioche ?" c'est une elfe, pas une naine, alors elle dit "branche" et pas "pioche". Un point c'est tout.)
Il avait dû être rapatrié d'urgence à Selenda, flèche en poche. 
Ou plutôt à travers la poche.
Et au passage, à travers les côtes.
Elle souriait en y repensant.


-Si ce mage s'est allié à des bandits, je ne pense pas que ce soit par hasard. Il y a anguille sous roche.


*Des aiguilles sous roche ?*

*Je crois qu'il a dit "anguille".*

*C'est quoi une anguille ?*

*Aucune idée.*


-Je suis d'accord pour ta proposition, il est vrai que cette histoire est étrange... Et au moins nous ne risquerons pas de nous gêner mutuellement : une fois sur place, je m'occupe du vieux mage, et toi des bandits. Je t'aiderai si tu as besoin.


*Au passage, dis-lui que je serai sage.*

-Et Maalën te fais savoir qu'elle sera sage.

*Et que je n'aurais pas mangé sa tête. M'a pas l'air comestible.*

-Et qu'elle n'aurait pas touché à ta tête, qui lui semble peu comestible.

Elle venait vraiment de dire ça ? Hum. Bon sang, que son familier était agaçant parfois... Et leur lien avait trop d'unfluence sur la jeune elfe, qui pouvait dire instinctivement à voix haute ce que le krakdent demandait aux autres, sans réfléchir aux conséquences. 
Bref. 
Détourner l'attention, et vite.

-Et...Euh... Rheum... Que signifie "anguille sous roche" ?


Dernière édition par Alka'lyhn Viirendhel le Dim 2 Nov - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Jeu 1 Mai - 15:04

Elle sembla hésiter pendant un moment, un air d'incompréhension sur le visage, mais l'instant d'après elle acquiesça.

-Je suis d'accord pour ta proposition, il est vrai que cette histoire est étrange... Et au moins nous ne risquerons pas de nous gêner mutuellement : une fois sur place, je m'occupe du vieux mage, et toi des bandits. Je t'aiderai si tu as besoin.

Bon, elle avait réfléchi de la même manière que moi, c'était une bonne chose. Presque au mot près d'ailleurs, quoique dans mon esprit, nous pouvions nous occuper conjointement de la bande toute entière sans distinction, mais c'était sans importance. Après tout, si elle tenait vraiment à s'occuper du gros, ce n'était pas moi qui allait lui voler son travail. Et puis si ça me permettait d'en garder certains vivants, ça m'arrangeait : un hors-la-loi a largement moins de valeur mort. Et je ne doutais pas qu'Alka'lyhn avait plutôt tendance à planter une flèche dans la tête de ses adversaires plutôt que dans leur genou.

-Et Maalën te fais savoir qu'elle sera sage.

Bien, c'était tout ce que je voulais savoir à son propos. Nox, moyennement rassuré, descendit tout de même et se reposa sur mon épaule, sans oublier au passage de jeter un regard suspicieux à la boule de poil blanche qui me regardait d'un air innocent. Sale bête.

-Et qu'elle n'aurait pas touché à ta tête, qui lui semble peu comestible.

Ah bah tant mi... Eeeeh ! Non mais dites, je lui permettais pas de m'insulter, le Pac-Man ! Surtout que venant de la part d'une batterie de dents sur pattes... Ou sur rien du tout... En fait, les krakdents, ça avait des pattes ? Ou c'était juste une tête ? Bref, venant de sa part, c'était un peu l'hôpital qui se moquait de la charité. Ce que j'aurais pu dire à sa maîtresse, mais elle semblait avoir un peu de mal avec les expressions terrienne. Enfin, d'un autre côté, j'étais soulagé de ne plus avoir à m'inquiéter et surveiller mes arrières, c'était toujours ça de moins.

-Et...Euh... Rheum... Que signifie "anguille sous roche" ?

Tiens bah, quand je vous disais.

- Formule humaine. En gros, y a une arnaque quelque part. Mais trêve de bavardages, mettons nous en route rapidement, nous pourrons les atteindre dans la soirée.

D'un bond, je descendis de l'arbre en me réceptionnant sur une branche pour me ralentir. C'était un peu trop haut pour que je fasse la descente d'un seul coup, je n'avais pas envie de risquer de me péter un tibia comme un débile. Vous imaginer, cette fin de mission débile ? Bon, après, Alka'lyhn pouvait me lancer un Reparus (quand on voyage avec une fille dont les sorts de soin sont à utiliser sur les ennemis pour leur casser le dos, on a tendance à oublier à quoi ça sert vraiment), mais quand bien même, ce serait passer pour un pas-doué. Et je vais arrêter de détailler mes pensées comme ça, ça fait très schizophrène.

*Tu ES schizophrène.*

- Si j'en crois l'odeur, annonçais-je à l'elfe qui m'avait rejoint, ils se sont dirigés vers l'Ouest. Sans Transmitus, ils n'iront pas bien loin bien longtemps. En prenant notre temps, on sera là-bas pile pour profiter de l'obscurité. A moins que tu ne préfères foncer dans le tas, mais même là, de l'effet de surprise n'a jamais tué personne.

Exception faite de mes ennemis bien sûr, mais ça me semblait inutile de le préciser. Quoique, si elle ne comprenait pas cette expression là non plus... Bah tant pis. J'envoyais Nox faire un repérage aérien, pour éviter les menaces imprévues, avant de me mettre en marche.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Jeu 1 Mai - 16:27

-Formule humaine. En gros, il y a une arnaque quelque part. Mais trêve de bavardages, mettons nous en route rapidement, nous pourrons les atteindre dans la soirée.


Il ne semblait pas avoir envie de s'en prendre à la peluche -qui tentait de se faire oublier- pour l'instant. Cela rassura la jeune elfe.
Ou peut-être qu'il en avait envie, justement, mais qu'ils avaient d'autres priorités.
Genre... Une bande de...bandits.


*Trop puissante ta phrase.*

*Tu comptes vivre encore longtemps ?*

*Ben... Evidemment, pourquoi ?*

*Pour rien. Essaye juste de ne pas trop m'énerver.

*Maiiiiiis euuuuh ! C'est méchant !*

*Plutôt stratégique, en fait.*

*...*

*Mais tu sais bien que je te taquine.*

*Ah bon ?*

*Bien sûr.*

*Utile à savoir.*

*Mais n'oublie jamais que ma patience à ses limites.*

*Gloups.*

*Aller, respire, je plaisante. Bon, maintenant il va falloir te faire descendre.*


Elle lança un regard à son cousin (c'était plus rapide à dire, on n'allait pas s'embêter à énoncer tout l'arbre généalogique chaque fois qu'on mentionnait le lien des deux jeunes) en le voyant descendre de l'arbre, en deux bonds. Un de sa branche à une autre plus basse, puis de cette seconde branche au sol.
Petit joueur.

Avant que Maalën n'ai pu protester, elle la serra contre ses...poumons d'elfe, regarda Revan avec un léger sourire puis sauta, ignorant le hurlement mental de la peluche qui avait horreur de ce genre de chose.

Elle atterrit souplement, une main et un genou à terre, sa cape virevoltant autour d'elle, puis déposa son familier encore en état de choc avant de se relever et de se tourner face au garçon.

-Si j'en crois l'odeur, ils se sont dirigés vers l'Ouest. Sans Transmitus, ils n'iront pas bien loin bien longtemps. En prenant notre temps, on sera là-bas pile pour profiter de l'obscurité. A moins que tu ne préfères foncer dans le tas, mais même là, de l'effet de surprise n'a jamais tué personne.

Elle avait hoché la tête à sa première phrase.
Puis eut un sourire narquois à la dernière. "jamais tué personne" ? 
Hum.
Décidément, elle adorait son humour.
Elle huma l'air, fermant un instant les yeux pour se concentrer.


-Il y a bien une piste qui part vers l'Ouest, elle date de quatre heures à peu près. Je dirai environ une dizaine d'homme, des mercenaires armés jusqu'aux dents. L'un d'entre eux boite, une blessure récente pas encore cicatrisée. Et il y a un troll. On ne peut pas rater l'odeur. Ainsi qu'un vampyr. BSH, son odeur est plus forte que chez les vampyrs "normaux". 

*Tu as senti tout ça ?*

*En partie. Je les ai rapidement aperçus au moment où on arrivait, tout à l'heure.*

*Oh.*

Elle vit le corbeau de Revan s'envoler, sûrement pour surveiller les alentours.


-Allons-y alors, nous verrons le plan en cours de route. Je vais sûrement te surprendre, mais je suis adepte de l'effet de surprise.


Il suffisait de voir les petits gadgets qu'elle avait avec elle pour le constater. Pour l'instant elle n'avait utilisé que le bouclier d'invisibilité, mais il lui restait encore un ou deux trucs en réserve. 
Qu'elle n'avait pas encore testés.
Elle aurait peut-être dû.
'Fin bon.


D'ailleurs, en parlant du bouclier, cela allait peut-être leur être utile


-Au fait, je suppose que tu aimerais bien savoir comment j'ai fait pour me camoufler aussi bien tout à l'heure ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Ven 2 Mai - 15:46

-Il y a bien une piste qui part vers l'Ouest, elle date de quatre heures à peu près. Je dirai environ une dizaine d'homme, des mercenaires armés jusqu'aux dents. L'un d'entre eux boite, une blessure récente pas encore cicatrisée. Et il y a un troll. On ne peut pas rater l'odeur. Ainsi qu'un vampyr. BSH, son odeur est plus forte que chez les vampyrs "normaux". 

… Elle avait déduit tout ça rien qu'en respirant ? Je veux bien admettre que les elfes aient un odorat supérieur à celui des humains, mais là ce n'était plus de la déduction, c'était de la divination. Ou alors elle les avait vu passer du haut de son arbre, ce qui était tout de même une explication bien plus logique, plausible et surtout, possible. Ceci étant dit, j'étais au courant pour celui qui était boiteux, puisque c'était moi qui lui avait planté mon tomahawk dans le genou, lui cassant la rotule au passage. Ce n'était pas le genre de blessure qui se soignait avec un simple Reparus rapide. En revanche, je ne m'attendais pas à ce que les cinq que j'avais affronté soient rejoints par d'autres. Comme le troll, ou le vampyr. Ils ne seraient pas un gros problème en soit, mais cela voulait également dire qu'il pouvait y en avoir encore plus à notre arrivée.

-Allons-y alors, nous verrons le plan en cours de route. Je vais sûrement te surprendre, mais je suis adepte de l'effet de surprise.

Oh, ce n'était pas si surprenant que ça. L'effet de surprise était un atout quelque soit l'approche : la discrétion l'imposait, mais si on voulait passer en force, il augmentait grandement les chances de victoire, l'ennemi voyant ses effectifs considérablement réduits avant de penser seulement à réagir. Mais maintenant que j'y pensais, elle parlait surement de l'approche, justement. Et je n'étais pas si surpris, vu que j'étais d'accord : mettre hors d'état de nuir tout le monde, un par un, sans laisser de trace, et que personne sache ce qu'il s'est réellement placé, était bien plus sécure que de foncer dans le tas. Je ne disais pas qu'il ne fallait pas se battre de front, des fois on avait pas le choix, mais il fallait surtout savoir le faire au bon moment. Généralement quand t'as foiré l'approche discrète en fait.

Une fois en chemin, je pris une rasade de sang dans ma gourde. Ce genre de péripétie, ça donnait faim, et un morceau de viande animale, ça ne nourrissait pas son vampyr. Je notais au passage que Har'kaïn se taisait. Alors que quelques années auparavant, à la moindre goutte de sang, il essayait de forcer le passage, et y parvenait même parfois. Ca ne remontait à très loin, genre 3-4 ans. J'avais peut-être renforcé mon esprit depuis, même si il arrivait qu'il sorte sans que je le veuille.

*Et qu'il fasse des trucs sans que je le veuille AUSSI !*

*Roooh ça va, tu vas m'en vouloir encore longtemps ?*

*Je t'en veux depuis que tu existe, et merde quoi, c'est mon corps !*

*Qu'est-ce t'en sais ? Si ça se trouve c'est moi l'hôte, et toi le parasite.*

*J'en sais que j'étais là en premier, imbécile, et que c'est toi qui est arrivé après.*


-Au fait, je suppose que tu aimerais bien savoir comment j'ai fait pour me camoufler aussi bien tout à l'heure ?


Alka'lyhn me sortit de ma discussion mentale avec mon double, me surprenant au passage. Je secouai la tête pour me reconcentrer sur le réel. Elle avait raison, je me demandais bien comment elle avait fait... Mais de là à m'attendre à ce qu'elle me le dise carrément, il y avait une sacrée marge. Je veux dire... Dévoiler ses secrets de défense à quelqu'un en qui on ne pouvait pas encore faire pleinement confiance, c'était prendre un gros risque. Mais peut-être voulait elle justement me montrer qu'elle ne me ferait pas de coup de p... de coup vicelard. Dans ce cas, c'était... Cool. Enfin une fille qui ne ferait pas son possible pour me mettre dans une situation de merde, peut-être que les Dieux avaient finalement décidé que mon karma était assez merdique comme ça, et qu'il faudrait un peu remonter la moyenne.

*Tu vas voir, maintenant que t'as dit ça, ils vont faire tout l'inverse.*


En fait mes Dieux, c'était George R.R. Martin. Mais si, vous savez, l'auteur de Game of Thrones, celui qui tue tout les personnages que les fans adorent. Bah moi, il fallait croire que les fans me vénèraient, parce que j'étais mort, revenu à la vie, pour continuer à prendre cher dans ma gueule. Punaise. Enfin, il ne fallait pas qu'il m'arrive que des tuiles non plus, sinon ça allait devenir cliché. Bref.

- Dis toujours ?

Elle me montra un appareil qui m'était inconnu, et qui lui avait apparement été donné par la Reine T'avila. Un prototype pour l'instant. Ouais, c'était le genre de chose qui allait rapidement finir dans mon atelier, pour être miniaturisé et intégré à mon gantelet. Mais l'idée que l'armée de Selenda en soit équipée un jour me faisait un peu peur. Ils deviendraient capables de prendre n'importe quelle ville en une trentaine de minute, sans même faire de mort, et de conquérir la planète. J'espérais simplement qu'un Voleur Patenté fasse son boulot pour rééquilibrer les forces, en donnant cette technologie à son pays, et ses alliés.

Tout en marchant, je vérifiais l'état de mes armes. Je sais, ça ressemblait à du trouble compulsif, mais j'y pouvais rien. C'était une question de sécurité. Le nombre de crétins qui n'avaient pas entretenu leurs outils, et qui étaient morts parce que j'avais pu dégainer avant qu'ils n'aient tiré leur flèche, je ne les comptais plus. Ce serait trop con de mourir, juste parce que mon arme s'était bloquée au mauvais moment. Et puis bon, ça ne pouvait pas faire de mal, il valait mieux un excès d'entretien qu'un excès de négligence.

Soudain, je sentis une odeur plus forte. Une odeur que je connaissais plus que n'importe quelle autre. Je fis signe à ma cousine... sans déconner, ça faisait vraiment bizarre de dire ça. Bref, je fis signe à... euuuuhaa... ma cousine, de s'arrêter. Une genou à terre, je palpai le sol. Il était humide. De sang humain encore frais. La blessure que j'avais asséné au bandit n'était pas assez profonde pour provoquer un tel saignement. Deux traces parallèles s'éloignait vers un fourré non loin. Je les suivi... Pour trouver un cadavre, un homme qui s'était fait ouvrir d'un coup puissant entre l'épaule et le cou, qui l'avait pratiquement coupé en deux. Charmant. Un coup d'oeil rapide me confirma que c'était bien celui que j'avais blessé auparavant.

- Hmm... Il devait les ralentir, ou se plaindre trop fort pour le troll. Quoi qu'il en soit, celui qui a fait ça devait être pressé, ils n'ont pas pris la peine de le vider de ses poches...

Nullement dégouté, je retournai le corps, afin d'examiner l'intérieur des vêtements. Aucun piège, mais à la place quelques crédits, des clés de tapis (j'en vois qui se marre encore au fond, mais qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse, il faut bien démarrer les tapis volants avec quelque chose), une boule de cristal, et des lettres manuscrites. Je les ouvris, et mes yeux s'écarquillèrent. Par les... Ce seau !

- Le Syndicat... Oh meeerde...

Je savais qu'il y avait une couille quelque part. De là, tout s'expliquait. Le mage qui s'alliait à des bandits, des novices avec une organisation de professionnel et un équipement ultre-efficace... Ces types travaillaient tous pour Gazlow Lefomorien, le patron du Syndicat, l'un des principaux groupes organisé de criminel d'Autremonde ! Ce type avait plus d'ambition que plusieurs nobles omoisiens réunis, et dix fois moins de scrupules que le plus vénal d'entre eux. Il n'avait pas hésité à tuer son prédécesseur, Krestor Thaurizan, devant la foule de ses larbins pour prendre sa place et s'imposer en tant que chef. Ce type était barj', impitoyable, intelligent et cruel.

- Bon... Ça va être plus compliqué que prévu.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Sam 3 Mai - 20:10

Ah, il ne s'était pas attendu à ce qu'elle propose directement de lui révéler le secret de son invisibilité. 
En même temps... Elle avait un peu commencé leur rencontre avec l'idée d'en faire du carpaccio. 
Tellement fin qu'on aurait pu s'y voir à travers.
Miam.

Mais ils avaient découvert qu'ils étaient...cousins..., et le jeune hybride était passé du statut de futur reccordducarpaccioleplusfindumonde à membredelafamilleànesurtoutpasabattre.
La montée en grade la plus fulgurante d'AutreMonde.
Nan.
De l'univers.
Et encore.

*Tu exagères pas un tout petit peu là ?*


*Tu crois ?*


*Nan. J'en suis sure.* 


*Quel humour.*


*Je m'inspire du tient.*


*... Tu sais quoi ?*


*Non... Mais je sens que tu vas me le dire.*


*Maalën, tu as décidé d'être désagréable encore longtemps ?*


*Oui.*


*Je peux savoir pourquoi ?*


*Non.*


*Merci pour tes réponses d'une obscure clarté.*


*Je t'en prie.*

Elle coupa à nouveau la communication mentale avec le petit krakdent, avant de perdre patience et de finir par taper bêtement sur la première chose -ou personne- qui lui tomberait sous la main. 
Vu que pour l'instant il n'y avait que Maalën et Revan -et son familier- dans les environs... Il valait mieux que la jeune elfe calme ses nerfs.
Pas le moment de perdre la tête.
Au sens propre.

-Dis toujours ?

Elle avait surpris le jeune homme, et dans le bon sens du terme. Les conditions l'imposaient : la jeune elfe avait l'habitude de travailler en équipe (au risque de se répéter), et savait à quel point la confiance était importante dans le groupe. Une stratégie finement étudiée valait tous les "Qu'est-ce qu'on fait ? -On fooooooooonce !" du monde.

*Parce que tu ne fais jamais ça ?*


*Seulement quand on me provoque. Ou pour jouer.* 

Bref, revenons à Revan.
Elle montra les deux bagues étranges qu'elle portait aux deux majeurs (Non, ne soyez pas choqués, elle n'est pas en train de lui faire un double doigt d'honneur, et d'abord ce geste n'a rien d'insultant chez les elfes. C'est un signe militaire utilisé pour dire que l'on a mal compris un ordre.) et expliqua que c'étaient les derniers petits bijoux des laboratoires secrets de Seborn. T'avila le lui avait confié pour cette mission, et dans le but de tester le prototype. Qui avait l'air de plutôt bien fonctionner.

*Pour l'instant.*


* Tu ne vas pas commencer à jouer les pessimistes, hein !*


Elle continua son explication, et le jeune homme hochait la tête d'un air très intéressé. 
En fait, ce n'était qu'une version améliorée des Camouflus qu'utilisent les Voleurs Patentés. Donc pas si difficile à reproduire en soi. 
Suffisait d'avoir l'idée.
Et les moyens.

Alka'lyhn plissa soudain son nez, son odorat très fin venait de déceler une odeur plutôt...pestilentielle. 
Revan aussi l'avait remarqué, apparemment, car il fit un léger geste dans sa direction, lui demandant de s'arrêter.
Elle le regarda poser un genou à terre et toucher le sol.

*Pourquoi tu ne lui dis pas que ce sont des traces de sang, et qu'elles mènent quinze mètres plus loin sur la gauche, et qu'il y a encore le cadavre ?*


*Parce que d'une part, je pense qu'il se doute bien que c'est du sang, n'importe quelle espèce étant capable de reconnaître l'odeur, et d'autre part j'ai envie de voir combien de temps il va mettre pour trouver le corps.*


Plutôt rapidement. La jeune elfe suivit son cousin qui s'était relevé, et suivait les traces.
Ils mirent la main -enfin les pieds plutôt- sur celui qu'Alka'lyhn identifia comme étant le mercenaire boiteux de la bande qu'ils poursuivaient. Ou du moins, ce qu'il en restait : un joli cadavre encore chaud. Ou tout frais. Ou pas. Façon de parler. Rhoo vous me cassez les... //toussote//
Bon, nous disions donc, un...cadavre récemment tué.


*Un cadavre tué...on atteint les sommets là !*


*C'est toi qui va atteindre le sommet de cet arbre si tu ne cesses pas très rapidement d'être désagréable.*


La voix de Revan la recalibra sur ce qu'ils venaient de découvrir, l'empêchant de risquer de commettre... Une bêtise.


-Hmm... Il devait les ralentir, ou se plaindre trop fort pour le troll. Quoi qu'il en soit, celui qui a fait ça devait être pressé, ils n'ont pas pris la peine de le vider de ses poches...


Elle n'eut pas le temps de faire de remarque, son cousin venait de s'accroupir devant le cadavre et s'empressait de le retourner, fouillant les poches.
Elle se rapprocha un peu, regardant les divers objets qui émergeaient d'un air dubitatif.
La jeune elfe allait faire remarquer que c'était une perte de temps, lorsque Revan se mit à écarquiller les yeux en ouvrant l'une des lettres.
Et bah quoi, il avait le ticket gagnant de la LAME ? (Livraison AutreMondienne Enrichissante, un peu l'équivalent du loto sur Terre. Sauf qu'ici ce n'est pas toujours de l'argent qui est livré)


-Le Syndicat... Oh meeerde...


Le Syndicat ? Le Syndicat... Minute... Ce nom lui disait vaguement quelque chose... 
Oui. T'avila avait évoqué ce "nom", disant que le traître à abattre avait rejoint ce groupe.
Peut-être qu'elle aurait vraiment du visionner ces fichus vidéocristals, en fait. Mais, par l'arc de son arrière-grand-père, elle avait horreur de perdre du temps en regardant des vidéos, alors que c'est tellement plus agréable de se faire sa propre opinion sur le terrain, en observant par soi-même.
OK, ça pouvait être dangereux.
Mais c'est ce qui était drôle.


-Bon... Ça va être plus compliqué que prévu.


Elle fit un léger sourire.


-Ça tombe bien, j'ai horreur de la facilité. Alors attends, avant tout, j'aimerai bien savoir ce qu'est le Syndicat. Il me semble en avoir déjà entendu parler, mais je ne me souviens plus trop de ce que c'est. C'est une organisation de criminels, non ? 


*Et tu as trouvé ça toute seule ?*


*BON ! Tu vas me dire ce qui ne va pas, à la fin ? Jusqu'à quand comptes-tu faire ta tête de Braaa ?*


*Jusqu'à ce que tu me présentes à ton cousin, et qu'il nous présente son familier.*


*Tu n'es pas sérieuse ?*


*Si. Pourquoi ?*


Ils étaient en train de poursuivre une bande de truands, allaient probablement se retrouver dans une belle bagarre, affronter un mage, pourquoi pas le torturer avant de le tuer, peut-être tomber dans une embuscade, très peu probablement se faire blesser (mais sait-on jamais, sur un malentendu les bandits pouvait parvenir à la toucher une fois), sûrement tomber dans une organisation top secrète et ultra bien défendu par des psychopathes en puissance qui deviendraient alors les nouveaux jouets d'Alka'lyhn (si son cousin n'en avait pas besoin. Car lui aussi avait une mission à mener.).
ET TOUT CE QUE CE F....U DE KRAKDENT TROUVAIT A FAIRE, C'ETAIT FAIRE LA P....N DE GUEULE PARCE QU'IL NE CONNAISSAIT PAS LE F...U NOM DU CORBEAU DE REVAN ??? 


Le Revan en question avait commencé à ouvrir la bouche pour lui répondre, et la regardait étrangement car elle affichait un air d’extrême confusion mentale. 
Devant le regard interrogateur du jeune homme, elle se reprit comme elle put, se pinçant l’arête du nez, puis se mit à parler avec une immense lassitude dans la voix, tentant de rester la plus calme possible.
Imaginer l'effort que c'est pour une elfe.


-Mon...familier...est en train de faire une...crise de bouderie...parce que je ne te l'ai pas présenté "officiellement"... et qu'il ne connait pas le nom de ton...corbeau.


Elle regardait dans le vide, l'air hagard, stupéfiée par le niveau sans équivalence de stupidité que son familier venait d'atteindre.
C'était juste un coup de gueule passager, hein ? Parce que ça allait devenir invivable sinon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Dim 4 Mai - 2:14

-Ça tombe bien, j'ai horreur de la facilité.

Ah ? Elle devrait essayer pourtant, c'était pas si mal. Un peu de défi, de temps en temps, pourquoi pas, mais justement, c'était UN PEU de défi. Là, c'était un peu comme si je demandais Morrowind, et que je recevais Dark Souls. Oui bon, on ne pouvait pas toujours faire les meilleures références de monde, mais vous voyez l'idée.

- Alors attends, avant tout, j'aimerai bien savoir ce qu'est le Syndicat. Il me semble en avoir déjà entendu parler, mais je ne me souviens plus trop de ce que c'est. C'est une organisation de criminels, non ? 

Je la regardai avec étonnement. Pour quelqu'un qui travaillait pour les forces de « police » d'un Royaume, elle n'était pas très renseignée sur ses potentiels adversaires. Admettons que ça arrivait, ou bien que c'était juste moi, mais pourquoi pas. J'allais lui répondre, quand je vis qu'elle avait le regard dans le vide, l'air hébétée. Elle devait être en pleine discussion avec son familier, et ce qu'elle entendait n'était pas à son goût. Alors déjà, je vois que c'était attentif à la réponse, merci pour moi, et ensuite qu'avait bien pu lui dire son familier pour qu'elle fasse cette tête ? Ou alors ce n'était rien de tout ça, et elle venait purement et simplement de... buguer. Ce sont des choses qui arrivent. Quoi qu'il en fut, elle se reprit l'instant d'après.

-Mon...familier...est en train de faire une...crise de bouderie...parce que je ne te l'ai pas présenté "officiellement"... et qu'il ne connait pas le nom de ton...corbeau.

… Wat ?
Je... C'est... Wat ?
Imitant la jeune elfe, je me pinçais également l'arrête du nez. Wow... Je pensais avoir un compagnon chiant, mais alors celui-là battait quand même un paquet de record galactique.

*Eeeeh !*

*Nan t'inquiète, il parle de moi.*


Tout juste Auguste.

*Non moi c'est Har'kaïn.*

BREF ! C'était la première fois que le familier de quelqu'un d'autre exigeait de nous être présenté, à moi et à Nox. D'habitude, ils se contentaient de discuter entre eux, ce qui était d'ailleurs pratique pour communiquer entre alliés, mais ils ne demandaient jamais ce genre de chose. Non pas que je le leur refusait, mais ce n'était pas la première chose qui me viendrait à l'esprit... Bon, puisqu'il fallait en passer par là.

- Maalën, je suis Revan Helm, et voici Nox. Nox, Maalën. On peut y aller maintenant ? On a déjà perdu assez de temps, je t'expliquerai en chemin.

Ils effaçaient leurs traces au fur et à mesure, mais nous pouvions toujours les suivre à l'odeur. Mais au train où nous allions, elle allait disparaître avant que nous ne puissions les atteindre. Alors si elle était pas contente la krakdent, c'était pas mon problème. Me rendant compte que je tenais toujours en main les affaires du bandit, je lançai la moitié des crédits à Alka'lyhn, mais je gardais dans ma poche les lettres, la boule de cristal et les clés. On ne savait jamais, ça pouvait toujours être utile.

- Le Syndicat est effectivement une organisation criminelle. Simplement, elle parvient à avoir assez d'influence politique et économique pour éviter toute attaque, et quand bien même il y aurait quelqu'un d'assez givré pour leur porter préjudice, ils ont les moyens de le faire payer. Cher. Leur chef, Gazlow Lefomorien, n'est pas du genre à faire dans la dentelle. Hommes, femmes, enfants... Tu vois le principe.

Le genre de gus pour qui je ne pourrais pas travailler, quand bien même il mettrait la plus grosse prime du monde sur la tête de quelqu'un. J'avais des principes. Bon, après, s'il s'avérait que le type était aussi un connard fini, peut-être, pourquoi pas. Tout dépendait du prix. Quoi ? Me regardez pas comme ça, fallait bien vivre. Et puis c'était mon boulot, j'en faisais pas un sacerdoce d'affronter les criminels. Ça, c'était le travail des Pacifistes, ou des Résistants, et encore, ces derniers n'hésitaient pas à travailler avec les hors-la-loi pour débusquer les Sangraves. Bref, je n'étais pas un paladin. Mais passons.

- Le Syndicat finance des groupes de bandits, leur trouve des armes, du matériel, les forme. En échange, un gros pourcentage de ce qu'ils volent lui revient, et ils sont aux ordres de Lefomorien. Ils n'ont pas le droit à l'erreur. Ils font aussi dans la contrebande, l'assassinat, le chantage, bref, aucune limite.

Pour vous faire une idée, c'était une sorte de Jabba le Hutt d'Autremonde, en moins grand et en moins limace. Mais tout aussi puissant et redoutable. L'argent et la peut était un mélange puissant, et quand il donnait un ordre, on s'exécutait. Peu de personne lui tenaient tête, même parmi les pirates. Aux dernières nouvelles, le seul dont il pourrait avoir peur, c'était le Courtier de l'Ombre, un Diseur de Vérité renégat qui vendait ses informations aux plus offrants. Une criminalité moins classique, mais efficace aussi.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alka'lyhn Viirendhel
Sangrave
Sangrave
avatar

Féminin Nombre de messages : 58
Localisation : Pas assez loin de toi pour ta sécurité
Amour : On verra le moment venu
Race : Elfe
Date d'inscription : 19/04/2014

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   Lun 5 Mai - 18:47

Alka'lyhn lança un regard désespéré à Revan, qui s'était à son tour pincé l'arête du nez. Oui, son familier avait vraiment un caractère de... un sale caractère quand il s'y mettait.

-Maalën, je suis Revan Helm, et voici Nox. Nox, Maalën. On peut y aller maintenant ? On a déjà perdu assez de temps, je t'expliquerai en chemin.

La jeune elfe avait hoché la tête, bien d'accord avec Revan. 
Oh que oui, ils pouvaient y aller.
Elle passa une main sous le ventre duveteux du krakdent et prit son familier dans ses bras.

*C'est bon, tu es contente ?*


*Affirmatif !*


La peluche regarda sa compagne en souriant de toutes ses de...de tous ses crocs.
Faut dire que la dentition de la boule de poil pouvait envoyer un boucher remballer sa collection d'outils.
Facile.
Pour autant que se soit pas la boule de poil qui emballe le boucher dans son estomac.
En tous petits morceaux.
Slurp.


Ils avaient repris leur marche, accélérant légèrement le pas. Ceux qu'ils poursuivaient avaient pensé à effacer leurs traces de chaussures /sabots /pieds /trucsquiserventàmarcher grâce à la magie. Mais ces imbéciles n'avaient pas pensé à lancer d'AntiOdorus derrière eux.
Hum.
Simple oubli ou astucieux piège ?


*Vu la tête qu'ils avaient, je parierai plus sur l'oubli.*


*Pas faux. Je me demande à quand remonte leur dernier bain.*


*Tu crois qu'ils savent ce que ça veut dire ?*


*Je pense qu'ils doivent en avoir entendu parler, mais n'ont pas encore du ressentir le besoin d'expérimenter.*


*La classe.*


*Perso, j'aurais mis un r à la place du l. Mais chacun son point de vue hein.*


Elle souriait, contente que son familier ait terminé son "coup de gueule". 
Puis entendit un léger tintement dans l'air, et tourna la tête, attrapant à une vitesse inhumaine les crédits-mut que Revan lui lançait.
Elle le remercia d'un signe de tête.
Après tout, il n'avait aucune obligation de partager. 


-Le Syndicat est effectivement une organisation criminelle. Simplement, elle parvient à avoir assez d'influence politique et économique pour éviter toute attaque, et quand bien même il y aurait quelqu'un d'assez givré pour leur porter préjudice, ils ont les moyens de le faire payer. Cher. Leur chef, Gazlow Lefomorien, n'est pas du genre à faire dans la dentelle. Hommes, femmes, enfants... Tu vois le principe.


Oh que oui, elle voyait bien. Même très très très bien. Cela lui rappelait E'rée, l'une des deux conseillères de la Reine de l'Air et des Ténèbres.
Une elfe violette qui donnait au terme "psychopathe" un doux air d'euphémisme.
Enfin bon, cela lui arrivait de faire la même chose. 
Tant qu'on lui ordonnait de tirer, elle exécutait les ordres.
Et deux-trois personnes au passage, si nécessaire.       


-Le Syndicat finance des groupes de bandits, leur trouve des armes, du matériel, les forme. En échange, un gros pourcentage de ce qu'ils volent lui revient, et ils sont aux ordres de Lefomorien. Ils n'ont pas le droit à l'erreur. Ils font aussi dans la contrebande, l'assassinat, le chantage, bref, aucune limite.


S'il pensait lui faire peur, c'était raté. La jeune elfe côtoyait de très près T'avila, qui était la médaille de platine en terme d'intimidation. 
Plus impressionnant qu'elle, il fallait directement aller chercher dans les plus horribles démons des Limbes.
Et pas sûr que la comparaison tienne.
Pauvres démons.


Ils continuèrent leur chemin, le ciel se colorait petit à petit dans des teintes plus sombres.


Au bout d'une bonne heure de marche, ce fut à son tour d'immobiliser son cousin.


-Attends, l'odeur devient de plus en plus forte, comme si nous gagnions du terrain sur eux... Ou qu'ils venaient de s'arrêter quelque part. C'est vraiment très léger, je ne sais pas si tu le sens, nous sommes sans doute encore trop loin. Mais je pense que nous n'allons pas tarder à avoir une surprise.   


Avant de lui laisser le temps de répondre, elle sortit une petite boule de cristal d'une de ses poches, et l'activa. Elle murmura quelque chose, et un plan s'afficha, avec quelques indications en écriture elfique.
Elle hocha la tête pour elle-même, puis la releva vers le jeune homme.


-L'Auberge du Lutin Joyeusement Démembré, ça te dit quelque chose ? Ma boule m'indique qu'elle se trouve à quelques tatrols d'ici, pile dans la direction où nous allons. Que penses-tu d'une...inspection surprise ?


Ses yeux luisaient d'une lueur gourmande. Enfin un peu d'action qui se profilait à l'horizon. 
Son sang d'elfe en bouillonnait d'impatience. 
Elle commençait déjà à mettre au point tout un tas de petits trucs amusants à tester dans l'auberge.
M'enfin, au cas où, elle demanderait l'avis de Revan avant.
Il fallait qu'ils mettent au point leur stratégie avant d'attaquer.
Oyeah.                                                                              
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH   

Revenir en haut Aller en bas
 

[A.C] Je t'ai vu, tu m'as entendue, et maintenant tu l'AAHHH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» DALIDA son quartier et maintenant là où elle repose
» Décentralisation: Faut-il un débat ?
» Haiti a maintenant un premier ministre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Empire d'Omois-