AccueilFAQRechercherGroupesMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Traque et retrouvaille (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mara Duncan
Voleur patenté
Voleur patenté
avatar

Nombre de messages : 39
Amour : Cal
Race : Humaine
Date d'inscription : 21/03/2014

Chronique
Points de vie:
50/70  (50/70)
Points d'attaque:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Traque et retrouvaille (Libre)   Ven 28 Nov - 18:58

Mara était en train de courir à travers les rues et les quartiers de Tingapour, poursuivis par plusieurs soldats de la garde impériale. Je parie que vous devez vous demander la raison pour laquelle la jeune fille était en train de courir comme une dératée et qu'elle s'est retrouvée avec des soldats au trousse. Et bien c'est très simple. En fait, quelques temps après la chute du règne de sa tante et de la prise du pouvoir de Érik, elle était dans sa chambre de l'académie des Voleurs Patentés de Tingapour quand les soldats ont déboulé pour l'emmener. Bien sûr, héritière ou pas, bien qu'elle ne le soit plus du tout à présent, ce qui ne lui déplait pas vraiment vu que devenir un jour impératrice d'Omois n'était pas dans ses projets de carrière. Bref, héritière d'Omois ou pas, elle n'aimait pas du tout qu'on lui donne des ordre et qu'on la dérange dans une de ses pièces privés. Heureusement d'ailleurs qu'ils étaient venus juste après sa douche et après qu'elle se soit habillée et non pendant, sinon, ça aurait été non seulement gênant, mais aussi, elle aurait été moins tendre avec eux. Bref, se doutant qu'ils voulaient l'emmener au palais et qu'elle ne voulait pas prendre le risque de se retrouver séquestrer comme sa tante, bien qu'elle ait entendu dire qu'elle est parvenue à s'échapper, elle avait décidé de ne pas les suivre et avait sauté par la fenêtre avant d'utiliser un grappin pour atterrir au sol sans difficulté et sans blessures, puis elle s'était mise à courir, poursuivit par les soldats. Heureusement qu'elle avait enfilés sa tenue de Voleuse, parce que faire tout ces exercices avec une robe de sortcelière, ça n'aurait pas été vraiment pratique. Après, maintenant, elle mettait rarement sa tenue de sortcelière et portait de plus en plus ses tenues de Voleuse, ce qui n'est pas un tort au final, même si ça agaçait sa tante par moment qui voudrait qu'elle porte des vêtements plus digne de son rang. Mais bon, Mara était têtue et il n'était pas facile de la faire obéir. Quand même, le compte...enfin, plutôt l'empereur Érik avait fait une erreur de stratégie en envoyant des soldats en sachant que Mara était la spécialiste pour leur faire faux bonds, elle ne compte plus le nombre de fois où elle avait semée son escorte que lui avait imposé Lisbeth par le passé. En plus de ça, vu qu'elle n'avait d'armure contrairement à eux, elle était plus rapide et plus agile dans ses mouvements et donc, elle avait du coup pas tardé à prendre de l'avant sur eux. Quand ils étaient assez loin, elle se cache dans un tonneaux vide qu'il y avait dans la rue. Les soldats ne la trouvant pas, étaient en train de fouiller le secteur.

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Traque et retrouvaille (Libre)   Lun 1 Déc - 20:26

Une journée de travail qui s'achevait ! Et c'était pas trop tôt, soixante-douze heures d'affilée, ça finissait par fatiguer au bout d'un moment. Depuis la prise de pouvoir de la Ligue, c'était comme si le Conseil des Dragons s'était finalement rendu compte qu'il fallait agir un peu, et mes responsabilités s'en était retrouvée décuplée. J'étais devenu, de par mon statut, l'homme de la situation. Je ne m'en plaignais pas à vrai dire, ce devait être la première fois depuis plus d'un an que j'avais l'impression de recevoir de l'attention. Étonnamment, dès qu'un élément imprévu rentrait dans leur équation, mes compères daignaient baisser la tête vers les problèmes. Comme, par exemple, un coup d’État. Un nouveau dirigeant. Qui ne serait pas sous leur influence. Le monde des coïncidences et des « comme par hasard » était décidément plein de mystères.

Enfin bref ! Toujours était-il que maintenant, ils accordaient assez d'importance aux problèmes d'Autremonde pour accorder à l'ambassade les crédits nécessaires. La Résistance n'avait jamais eu un matériel aussi avancé, et traquer les Sangraves allait désormais être une partie de plaisir. Bon, peut-être pas, mais bien plus facile, c'était sûr. Sans compter que l'Empereur avait insisté pour nous fournir une aide financière. Bien entendu, je l'avais accepté, sans pour autant que ça signifie une quelconque alliance dans sa lutte politique. Lisbeth et ses... Loyalistes ? Ils ne représentaient pas plus un ennemi pour la Résistance que la Ligue. Et si l'un et l'autre voulaient nous aider à combattre les Sangraves, et bien tant mieux. Le reste, ce n'était pas mon problème. Et avec un Conseil hésitant à soutenir l'un ou l'autre, ne sachant pas lequel prendrait le dessus à la fin, j'étais parfaitement libre de rester neutre.

- Circulez citoyens, circulez. C'est une affaire d’État.


Allons bon, qu'est-ce que c'était encore ? Des soldats Impériaux barraient la rue, et demandaient aux badauds curieux de passer leur chemin. Et bien sûr, c'était ici que j'habitais. Je soupirais un coup, fatigué, avant de m'avancer vers le chef..

- Bonsoir lieutenant. Que se passe-t-il ?

- Maitre Xanth ! Une fugitive s'est réfugiée dans les environs, et nous avons bouclé la zone. Mais tout est parfaitement sous contrôle, ne vous en faites pas.


A une époque, j'aurais levé les yeux au ciel devant son ton respectueux et excessivement poli, mais à force on finissait par s'y habituer. Sauf « Maitre ». Fallait vraiment qu'ils arrêtent, ça avait cessé d'être casse-pied il y a trois ans pour devenir vraiment insupportable.

- Parfait dans ce cas. Vous permettez que je passe ? J'habite juste là.

- Oui, bien sûr ! Permettez que je vous fasse escorter, on ne sait jam...


J'allais le couper dans son élan, parce qu'une escorte pour cinquante mètre, c'était vraiment ridicule, et puis, ambassadeur ou pas, j'étais un dragon mince, j'étais capable de me défendre seul en cas de besoin... Mais un soldat s'en chargea à ma place, en lui apportant une boule de cristal.

- C'est l'Amiral.

Je vis, aux sourcils inquiets du lieutenant, que ça n'augurait rien de bon pour lui. Le vice-Amiral Orcadès, aujourd'hui promu Amiral, n'était pas connu pour sa tendresse générale. Le pauvre allait passer un sale quart d'heure.

- Lieutenant ! Je peux savoir à quoi vous pensiez ?!


- Et bien... Euh... Nous avons reçu l'ordre de...

- Imbécile ! Cette mission ne relevait pas de vos compétences ! Contactez les Camouflés et les Salterens au plus vite, avant qu'elle ne s'échappe, ou y s'pourrait bien que la Deosa trouve des preuves gênantes chez vous...


Bon, je n'avais plus grand chose à faire ici, et voir le visage de ce pauvre officier se décomposer au fur et à mesure ne me mettait pas très à l'aise. Il ignora mon signe de la main, tout en balbutiant maladroitement des excuses. Le pauvre, il allait en prendre littéralement pour son grade. Je ne serais pas étonné de le retrouver demain matin à la surveillance d'une porte quelconque. La tête qu'il avait fait quand la Deosa avait été mentionnée... Je soupirai. La Division d’Élite des Opération « Sangaves », créée il y avait peu, regroupait les membres les plus efficaces et les plus dévoués de la Ligue, et était chargée d'enquêter sur les individus suspectés d'être des Sangraves. Malheureusement, « dévoués » était vite devenu « fanatiques », et leur efficacité s'était transformée en zèle.

N'empêche, le nombre de gardes dans la rue m'interloquait, et me rappela les mots de l'Amiral. Qui représentait une menace suffisante pour nécessiter l'intervention des camouflés, des Salterens, et de plusieurs patrouilles ? Sans doute quelqu'un d'important. Bah, ce n'était pas mes affaires, si ce n'était pas un Gris.

- Mon amour, je suis rentOUF ! Bonsoir les enfants ! Vous savez, un jour papa sera largement moins solide, il ne faudra plus lui rentrer dans le ventre comme ça...

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara Duncan
Voleur patenté
Voleur patenté
avatar

Nombre de messages : 39
Amour : Cal
Race : Humaine
Date d'inscription : 21/03/2014

Chronique
Points de vie:
50/70  (50/70)
Points d'attaque:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Traque et retrouvaille (Libre)   Mar 2 Déc - 20:42

Mara était toujours dans son tonneau, alors que les gardes bouclaient le périmètre, empêchant certaines personnes de rentrer chez eux. Beaucoup devaient être mécontents. Quand même, qu'est-ce que Érik pouvait bien lui vouloir pour mobiliser autant de gens juste pour elle? En plus de ça, il la traitaient de fugitives. Ça voulait dire quoi ça? Qu'ils étaient donc bien sensés l'arrêter pour l'envoyer en prison. Et bah, elle regrettait de moins en moins sa fuite d'un coup. Quand même, elle espérait qu'ils vont pas tarder à partir parce qu'elle commençait à avoir des fourmis au jambes à rester dans ce tonneau. En plus, le hasard a fait qu'elle était entrée dans un tonneau remplis d'alcool, du coup, elle était un peu trempée, heureusement, il n'était pas plein jusqu'à sa tête car faire de l'apnée sous l'alcool, c'était pas vraiment cool. Soudain, elle sent le tonneau être déplacé et est secouée avec l'alcool qu'il y avait à l'intérieur. Sans le faire exprès, elle but un peu d'alcool. Ce qui fait qu'elle allait être un peu pompette vu qu'elle n'avait pas l'habitude d'en boire. Quand tout s'arrête, elle entend à l'extérieur un homme dire : "Je suis encore désolé pour ce qu'il s'est passé toute à l'heure, pour me faire pardonner, je vous offre ce délicieux vin. Bon, je dois retourner à mon poste avant d'avoir des ennuis, bonne soirée".

Elle entend des bruits de pas s'éloigner. Ensuite, soudain, à cause de l'alcool, elle fut prise d'un violent hoquet qui la faisait sauter et le tonneau avec elle. Elle met sa main sur sa bouche alors. Quand elle pense que ça s'est calmé, elle retire sa main et trois hoquet se fait à nouveau, faisant sauter trois fois le tonneau. Elle espérait une chose, que personne ne l'avait repéré.

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan//Xanth//Erik
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1183
Age : 22
Localisation : Travia//Tingapour//Dors
Amour : Lei//Marié//Marié
Race : Hybride//Dragon//Humain
Date d'inscription : 14/05/2010

Chronique
Points de vie:
60/70  (60/70)
Points d'attaque:
9/10  (9/10)

MessageSujet: Re: Traque et retrouvaille (Libre)   Jeu 11 Déc - 23:44

- Bonsoir mon amour. Ils ont fini par t'installer un lit au bureau ?

- Crois-moi bien que si j'avais le temps de dormir plus de deux heures, je l'aurais exigé depuis des lustres, répondis-je en soupirant. Tu as vu dehors ?

- Oui, ça fait un moment qu'ils tournent en rond, à la recherche de je ne sais trop qui ou quoi.

- J'ai entendu dire qu'ils allaient rameuter des renforts... Ca fait beaucoup de monde pour une seule personne. J'espère ne pas avoir à me mêler de ça.

Pas avec les enfants à côté. Si cet individu était aussi dangereux que ces troupes l'auguraient, je ne pourrais pas me battre avec Simo, Cléa et Elikia à proximité des combats. Mon visage avait dû se crisper à cette pensée, car Lou vint poser sa main sur ma joue, l'air inquiète.

- Ca va aller. C'est... Est-ce que je sens ce que je sens ?

- Oooh oui ! Simo a insisté pour aid... Reviens ici grand bêta, c'est pas encore près !

________________________________________________

J'attendais avec impatience devant la cuisine, inspirant très fort toutes les dix secondes afin de laisser la bonne odeur de viande emplir mes poumons. Aaaah par les Dieux, ça allait me changer des sandwichs du bureau. Oui, tout le monde pensait qu'être ambassadeur, c'était se nourrir tous les midi à un buffet à volonté garnis de petit fours et autres amuse-bouches, mais en vérité on avait plutôt tendance à commander des plats chez le livreur du coin. Mais là c'était un vrai repas, avec de la vraie viande de vache terrienne, des vraies épices, du vrai sel. Je pris encore une inspiration. Si vous ne savez pas ce qu'est cette sensation... Nan, impossible, vous savez forcément ce que c'est.

Elikia, qui gambadait dans le parc à bébé, se tourna vers moi, les pattes tendues pour que je la prenne dans mes bras. Ce que je fis avec un grand sourire. Elle avait gagné en taille, et si elle était encore suffisament légère pour que je la porte, ça n'allait pas durer. Mince, elle allait finir par faire comme son frère et sa sœur, et m'attendre à la sortie du travail pour se jeter sur moi au moment même où je passais la porte.

- Mais pour ça, il faudra déjà que tu apprennes à voler, 'tite puce ! Dis-je en lui chatouillant le ventre, ce qui la fit gazouiller.

Soudain, j'entendis la sonnette de la porte retentir. Allons bon, le quartier était bouclé pourtant. Je reposai Elikia dans le parc – à son grand déplaisir – pour aller ouvrir. A mon grand étonnement, il s'agissait du lieutenant de tout à l'heure, qui faisait léviter un tonneau derrière lui.

- Maitre Xanth !

Fallait vraiment qu'ils arrêtent avec ça.

- J'espère ne pas vous déranger ?

- Pas du tout, nous ne sommes pas encore passés à table. Mais...

- Où est-ce que je pourrais entreposer ceci ? Il n'a pas l'air comme ça, mais il est assez lourd.

Bouche bée, je pointai machinalement la direction de la cave, où nous entreposions les vins, la viande, et éventuellement tout ce qui pouvait servir en cas de... En cas de. J'étais trop étonné pour poser la question sur le moment, mais...

- Excusez-moi, mais pourquoi est-ce que vous...

- Je suis encore désolé pour ce qu'il s'est passé toute à l'heure, pour me faire pardonner, je vous offre ce délicieux vin. Bon, je dois retourner à mon poste avant d'avoir des ennuis, bonne soirée.

Puis il s'en alla d'un pas rapide. Comme ça. Sans plus de précision.
Je haussai un sourcil, les yeux comme des assiettes, pour me tourner vers le tonneau. Celui-ci était estampillé d'un A.C. stylisé. La Assyn Corporation... Bon, d'accord, je voyais le tableau. Assyn Corp. était une filiale de la Ligue, dirigée par la femme d'Erik Baëlos, Meera. Si il pensait que les cadeaux allaient m'amadouer... Bon, ils auraient pu, mais non. Néanmoins, un tonneau de vin n'était jamais de refus. Je ne refusais jamais quelque chose de gratuit, ou alors il fallait que ça vienne d'un Sangrave.

J'allais me détourner, quand j'entendis un bruit étrange. Je tournai la tête, intrigué, sans parvenir à déterminer sa provenance. Je restai parfaitement immobile, dans l'attente d'un nouveau bruit, mais rien. Bon, ce n'était sans doute rien. Je sorti de la cave, et fermai la porte de celle-ci à double tour. Mais pour une raison que je ne m'expliquais pas vraiment, j'appliquai également un verrou magique à l'extérieur du battant. Sans doute mon instinct. Pas de frémissement dans le dos cette fois, mais... Enfin, peu importait. Et puis avec cette fugitive dans le coin, on était jamais trop prudent, non ?

- Papa, tu penses encore à haute voix. Et maman dit que le repas est prêt.

- Ah ! Oui. Merci fiston, dis lui que j'arrive tout de suite.

____________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara Duncan
Voleur patenté
Voleur patenté
avatar

Nombre de messages : 39
Amour : Cal
Race : Humaine
Date d'inscription : 21/03/2014

Chronique
Points de vie:
50/70  (50/70)
Points d'attaque:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Traque et retrouvaille (Libre)   Mer 17 Déc - 19:35

Mara entendait un peu des voix à l'extérieur du tonneau. Bien qu'elles lui semblaient lointaines à cause l'effet de l'alcool, l'une d'elle lui était quelque peu familière. Peut-être était-ce une de ses connaissances qui allait pouvoir l'aider? Quand elle entend plus personne, pensant qu'elle était seule, elle finit par sortir du tonneau en prenant une bonne inspiration car elle avait eu un peu l'impression d'étouffer à force de rester à l'intérieur de ce tonneau bien étroit. Elle voulut sortir en enjambant, mais l'alcool la rendant maladroite et lui faisant perdre ses réflexes, elle fait perdre l'équilibre au tonneau et tombe au sol. Le tonneau éclate alors et le reste du vin se déverse partout. La jeune fille se relève tant bien que mal. Elle regard autour d'elle où il faisait tout noir. Impossible de savoir où elle était, mais en vu du fait qu'elle était dans une...livraison de vin et qu'elle devait être dans une pièce non éclairée, elle devait être dans une cave. Elle met ses mains devant elle comme une aveuglement pour se guider. Elle aurait bien incanté un luminus, mais pensait que c'était une mauvaise idée car elle pourrait se faire repérée avec sa magie. À un moment, elle se cogne contre une porte et tombe lourdement au sol dans un bruit sourd et perd connaissance.

____________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traque et retrouvaille (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Traque et retrouvaille (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Empire d'Omois :: Tingapour-